Millenium / Actualités jeux vidéo / Overwatch /

Blizzcon 2021, Overwatch 2 : Des nouveautés concernant le PVP ?

Blizzcon 2021, Overwatch 2 : Des nouveautés concernant le PVP ?
0

Si l’on sait beaucoup de choses sur l’aspect PvE de Overwatch 2, le jeu reste avant toute chose un FPS compétitif. Aujourd’hui, à quelques jours de la BlizzCon 2021, on fait le point sur le PvP et les enjeux qui se cachent derrière un bon maintien du système compétitif pour la rejouabilité du jeu.

Blizzcon 2021, Overwatch 2 : Des nouveautés concernant le PVP ?

Le moment que l'on attendait depuis de nombreux mois arrive enfin, la BlizzCon de février 2021. Si l'événement est tant attendu par la communauté (et plutôt redouté par certains) c'est en partie parce que tout le monde espère avoir des informations concernant la suite de Overwatch, "Overwatch 2", annoncée il y a de ça plus d'un an à la BlizzCon de 2019.

Il est désormais l'heure de faire le point sur toutes les annonces évoquées par Blizzard concernant ce deuxième opus de Overwatch, tout en vous faisant part de nos attentes et de nos espoirs pour l'avenir de la licence.

Partie 1 - Que nous réserve le FPS de Blizzard ?
Partie 2 - Tout miser sur le PvE ?
Partie 3 - Ne pas délaisser le PvP
Partie 4 - Une communication basée sur le silence

L'état actuel de Overwatch...

Si on peut déplorer que le PvE n’a pas fait l’objet de suffisamment d’annonces, on ne peut en dire de même concernant le PvP. En effet, les informations qui ont été annoncées lors de la BlizzCon de 2019 semble constituer l’ensemble des nouveautés qui nous attendent.

L’annonce de Overwatch 2 a été extrêmement dévastatrice pour le jeu actuellement disponible sur le launcher de Blizzard. En déclarant qu’aucunes nouveautés tangibles ne sortiraient au cours de l’année 2020, l’équipe en charge du jeu n’a pas fait que se tirer une balle dans le pied, c’est littéralement une amputation qui a eu lieu. Amputation qui pourrait se traduire physiquement par la perte d’une partie des joueurs des serveurs d’Overwatch. Bien évidemment, le jeu à l’heure actuelle est loin d’être désert — il reste en effet d’irréductibles OTP Fatale qui se cherchent en vain un talent digne de SoOn.

Trêve d’exagérations : Overwatch, bien que sous perfusion depuis plus d’un an, est encore joué par bon de nombreux amateurs de la licence. Cependant, on ne peut nier qu’un pourcentage non négligeable a tout simplement arrêté le jeu. Quelles motivations peut-on avoir à jouer à un jeu sur lequel nous savons qu'il n’y aura aucune grosse nouveauté avant un long moment ? A une période où d’autres FPS comme Valorant apparaissent, le cœur n’a malheureusement pas un argumentaire suffisant pour nous faire rester.

...S'améliorera-t-il avec Overwatch 2 ?

Il faut dire que ça a été dur d’accuser le coup pour les joueurs les plus tryharders a qui le PvE n’évoque aucune passion particulière. Apprendre que la majorité des développeurs du jeu sont réquisitionnés sur un autre projet dont on ne sait quasiment rien est difficile à comprendre. Et le silence assourdissant dont Blizzard fait preuve au sujet de Overwatch 2 est tel que les joueurs se sentent quelque peu abandonnés.

Pour autant, même pour cette partie de la communauté principalement motivée par le fait de remporter des ranked et qui se moquent éperdument de l’histoire du jeu — les mêmes qui ne lisent pas les quêtes sur World of Warcraft — Overwatch 2 peut être porteur de bonnes nouvelles. Un pack de nouveaux héros est prévu à la sortie du jeu. Si on connaît déjà Echo, on sait que Sojourn (personnage introduit lors du dernier événement Archive « Avis de tempête ») sera également jouable.

Overwatch
Overwatch

On sait aussi qu’un nouveau mode de jeu — « Push » — sera accessible à la sortie de Overwatch 2 pour tous les joueurs, même ceux qui ne possèdent que Overwatch. Présenté sur la future carte Toronto, le mode Push a été conçu afin d’encourager les teamfights sur l’ensemble de la map et non plus seulement concentrés sur quelques endroits épars. On s’attend donc à voir plus de dynamisme et de brutalité, c'en est fini d’être planqué(e) derrière un shield pendant les trois quarts de la game.

A côté de ça, de nouvelles maps seront créées. En plus de Toronto, on sait d’ores et déjà que le lac de Göteborg ainsi que la ville de Monte-Carlo verront bientôt le jour dans Overwatch. La seule chose que l'on espère, c'est qu'on aura droit à plus de nouveaux héros que de nouvelles maps lors du lancement de OW2. En réalité, pour relancer la dynamique du jeu et procurer une sensation de découverte, il vaudrait mieux que quatre voire cinq nouveaux personnages soient jouables lors de la sortie.

Overwatch
Overwatch

On sait également que tous les éléments cosmétiques et l’intégralité des skins obtenus dans Overwatch seront disponibles dans le 2 : nos efforts accumulés depuis 2016 ne seront donc pas vains.

Mais soyons honnête : est-ce que quelques héros, un nouveau mode de jeu et trois maps suffiront à raviver la flamme de Overwatch ? Rien n’est moins sûr. Il faudra bien plus que ces quelques nouveautés pour donner l’envie aux anciens joueurs de refouler le sol de Overwatch.

Une demande pressante d'initiatives

Il semblerait que les développeurs soient actuellement en train de travailler à l’élaboration d’un logiciel anti-cheat (à l’instar du Vangard de Riot). En général, on retrouve ce genre de logiciel dans les jeux free-to-play… Un indice ici que Blizzard serait prêt à franchir un point de non-retour ? Le modèle économique de Overwatch 2 arrive en seconde place dans la liste de nos interrogations concernant le jeu. Redouté lors de la dernière Blizzcon car Overwatch venait tout juste de sortir sur Nintendo Switch, le passage au free-to-play serait un excellent moyen de faire venir de nouveaux joueurs.

La communauté de Overwatch est en majorité composée de personnes présentes depuis 2016, peu nombreux sont ceux qui sont arrivés après et n’allons pas parler du nombre de personnes qui ont attaqué le jeu en 2020. D’accord, le free-to-play pourrait être la porte ouverte à la toxicité, mais on ne peut pas dire à l’heure actuelle que le jeu soit un havre de paix ou un sanctuaire de politesse.

Une chose est sûre : Overwatch 2 ne sera absolument pas la réponse à « tout ce qui ne va pas » dans le jeu depuis quelques temps. Ce n’est pas en apportant quelques nouveaux héros et un mode PvP inédit que cela va changer les problèmes inhérents au fonctionnement du jeu en lui-même.

Pourtant, c’est sur ce point-là en particulier — la rejouabilité de l’aspect compétitif — que Overwatch 2 est le plus attendu à l’heure actuelle. On espère être fortement surpris lors de l’arrivée du jeu, voir la flamme se raviver. Mais comment faire ? Si des jeux compétitifs comme League of Legends survivent à travers les années (tout en étant free-to-play) c’est bel et bien qu’il existe une façon de faire, un plan à suivre. Car, aujourd’hui, les efforts que l’on peut déployer en ranked ne sont absolument pas récompensés. Soyons clairs, ce ne sont pas des logos, des tags animés ou des armes en or facilement obtenables qui nous motivent chaque jour à prendre notre dose de sel et nous démener en ranked (à la rédaction ça fait bien quelques temps qu’on a baissé de pied).

Créer l'appât du gain

Ce qui manque cruellement à Overwatch aujourd’hui c’est un appât : une carotte accrochée à un bâton et qui attirera tous les joueurs à la ronde. Il est vital pour la survie du jeu que les développeurs osent tenter des choses et sortent de leur zone de confort. On le sait depuis le lancement du jeu, Blizzard est un fervent partisan du « il faut que chaque joueur puisse avoir la même expérience du jeu au pixel près ». Ce qui explique, entre autres, pourquoi on a les mêmes événements saisonniers depuis quatre années consécutives et pourquoi les récompenses en ranked ne sont pas plus précieuses, plus difficiles à obtenir. Et pourtant c’est sur ce point en particulier qu’il faudrait faire de drastiques changements, sans pour autant avoir besoin de chercher bien loin.

Overwatch
Overwatch
Overwatch

Pourquoi ne pas créer des éléments cosmétiques — comme des skins de héros ou d’armes — en récompenses pour chaque palier ou nombre de points de ranked obtenus. Ainsi à chaque saison, rien qu’à la vue de l’apparence d’un joueur, on saurait directement dire que celui-ci est arrivé Gold, Diamand, Grand Master ou Top 500. Implémenter un tel système serait un appât fantastique pour les joueurs. Mais aussi pour les développeurs de Blizzard qui ont un talent particulier dans la confection de cosmétiques en tout genre.

Cette méthode est monnaie courante dans World of Warcraft. En effet, dans le MMORPG, à chaque nouvelle extension et nouveau raid sont implantés une pléthore de montures et de set d’armures uniques. Les joueurs donnent le meilleur d’eux-mêmes quotidiennement — que ce soit en solo ou en groupe — afin d’obtenir ces montures, véritables symboles d’un accomplissement dans le jeu. Le meilleur exemple reste les montures de PvP obtenables autrefois (comme le Drake du Néant vengeur de la saison 3 pour les plus connaisseurs).

Un système comme celui-ci ferait des ravages dans Overwatch : à chaque saison les joueurs se connecteraient dans l’unique but d’obtenir le plus beau skin de la saison.

Un impact sur l'Overwatch League ?

Et pour l’Overwatch League ? Là-dessus, pas de faux semblants : les problèmes de la ligue ne sont pas intégralement liés aux difficultés que rencontre le jeu actuellement. Apporter du nouveau contenu est le bienvenu, mais ne représenterait pas pour autant une solution durable. L’année 2020 a été un véritable coup dur pour la scène esport de Overwatch. La nouvelle stratégie des Home Stands — qui consistait à jouer les matchs de l’OWL aux quatre coins du monde avec les joueurs se déplaçant quotidiennement pour jouer en direct dans différents pays — a totalement été abandonnée, dû aux inévitables conditions sanitaires en vigueur depuis bientôt un an.

Les chiffres présentés par Blizzard nous pousseraient à penser que le nombre des personnes suivants l’OWL n’est pas en corrélation directe avec le nombre de joueurs actifs. L’arrivée de OW2, en ce sens, pourrait donc ne rien signifier de spécial pour la compétition.

Il n’en reste pas moins que nous avons de nombreuses inquiétudes concernant l’avenir de Overwatch et il faut dire que la communication de Blizzard ces dernières années n’y est pas étrangère.

Dossier Overwatch 2 : (Partie 4/4) - Une communication basée sur le silence

Maintenant à la veille de la BlizzConline de nombreux doutes persistent concernant l'arrivée de Overwatch 2. Une chose est sûre cependant, l'avenir de la licence paraît aujourd'hui incertain et l'absence quasi totale de communication de la part de Blizzard n'est pas pour nous rassurer.

0

L'actu

En Continu

12:28 Overwatch League Semaine 1 : Houston Outlaws remporte le duel texan face à Dallas Fuel !
10:51 Debrief avec Tsuna, Kellex, Logix, LiNkzr et Kai à l'occasion du lancement de l'Overwatch League
11:05 Les homestands de l'Overwatch League de retour dès cette année ?
15:34 SoOn tourne la page Overwatch et sera bientôt sur Valorant
17:40 SoOn ne participera pas à la prochaine saison de l'Overwatch League
21:19 Replongez dans le passé d'Overwatch avec l'événement Archives !
17:40 Boston Uprising se sépare de SoOn à quelques jours de la reprise de l'Overwatch League
11:19 L'Overwatch League améliore son expérience de visionnage
17:20 La mystérieuse origine du tag Overwatch "Venomous par Leon"
11:14 Les nouveaux skins légendaires de l'Overwatch League célèbrent Fleta et San Francisco Shock

Articles

recommandés

BlizzCon 2021 : l'Overwatch League revient le 16 avril prochain !
Interview Alphacast : La création du Six
Overwatch League saison 4 : résumé de la période des transferts

Guides

à découvrir

Guide du débutant
Bientôt la fin de Halloween
Lexique pour les débutants