Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) / Worlds LoL 2020 : Infos, résultats, suivi, équipes, cashprize /

Worlds LoL 2020 : Entretien avec Alfonso "Mithy" Aguirre Rodriguez, head coach de Fnatic

Worlds LoL 2020 : Infos, résultats, suivi, équipes, cashprize
Worlds LoL 2020 : Entretien avec Alfonso "Mithy" Aguirre Rodriguez, head coach de Fnatic
0

Les mots Championnat du monde et Fnatic sont généralement associés à des retournements de situation haletants, des premières semaines bâclée et des conflits internes. Pas cette fois, ou du moins pas sous les yeux attentifs de l'actuel entraîneur-chef de l'équipe, Alfonso "Mithy" Aguirre Rodriguez.

Worlds LoL 2020 : Entretien avec Alfonso

Crédit photo : LoL Esports

Les mots Championnat du monde et Fnatic sont généralement associés à des retournements de situation haletants et à des premières semaines bâclées. Mais il y a aussi d'autres mots qui leur collent souvent à la peau : "conflit interne", car les échos d'intenses luttes intestines se répandent souvent dans leur sillage. Pas cette fois, ou du moins pas sous les yeux attentifs de l'ancien joueur professionnel de League of Legends et actuel entraîneur en chef de Fnatic, Alfonso « Mithy » Aguirre Rodriguez.

Le parcours de Fnatic aux Championnats du monde de League of Legends 2020 a commencé sur une note plus positive que d'habitude — ils se sont placés en haut du classement de leur groupe (avec deux victoires pour une défaite) aux côté aux côtés de Gen.G et LGD Gaming, mais surtout avec deux victoires d'avance par rapport à la dernière équipe du groupe Team SoloMid (qui ne connaîtra d'ailleurs jamais la douceur de la victoire). En 2018, Fnatic était dans la même situation et malgré ses bons résultats, l'équipe ne tenait pas la tête de son groupe.

L'histoire de Fnatic aux Mondiaux c'est généralement des départs stressants, un certain niveau de conflit interne et des remontées incroyables — comme ce fut le cas en 2017, lorsque Fnatic a réussi à se qualifier pour les quarts de finale après un douloureux départ en 0-4. De son poste d'observation chez G2 Esports à l'époque, Mithy n'entendait que des rumeurs ou recevait des échos de ces événements, et il était bien conscient de ce à quoi il pourrait être confronté.

Mais "pouvoir" ne signifie pas "vouloir" dans ce cas, car les rumeurs concernant des conflits apparus lors des bootcamps de l'équipe en 2020 se sont révélées exagérées. "J'ai entendu dire qu'il y a eu beaucoup de conflits lors des bootcamps de Fnatic, mais je pense que je n'ai pas vraiment vécu ce genre de chose cette année", a déclaré Mithy à Millenium dans une interview. "Les choses sont beaucoup plus simples pour les joueurs."

League of Legends

L'entraîneur espagnol les a rendues aussi simples qu'elles devaient l'être ; après tout, il était joueur avant d'être coach. En tant que tel, il sait ce que les joueurs doivent faire pour réussir sur la scène du mondial ou, du moins, s'en approcher. En 2015, grâce au soutien d'Origen, il a atteint les demi-finales des championnats du monde lors de sa première participation sur la scène internationale.

Bien qu'il n'ait pas réussi à dépasser la phase de groupe en 2016 et 2017 avec G2 Esports, il a acquis une expérience précieuse sur la façon de gérer les bootcamps d'avant les Mondiaux en tant que joueur. "J'ai certainement eu ma part d'expériences des Mondiaux, bonnes et mauvaises", se souvient Mithy. "Peut-être pas autant que j'aurais aimé, mais je pense qu'il y en a eu assez quand même. J'essaie aussi de les aider, à partir de ma propre expérience, à trouver ce qui leur convient et ce qui pourrait les aider à être au mieux de leur forme".

Et cela inclut la résolution des conflits, que beaucoup de spectateurs pourraient penser être un signe de discorde, mais qui font partie du tissu d'une équipe compétitive, car les joueurs communiquent entre eux leurs préoccupations concernant leur vision du jeu ou, parfois, ont des reproches concernant leurs coéquipiers. Même le club chinois de Suning a connu une courte querelle entre ses deux joueurs de la bot lane, une querelle née de malentendus silencieux, qui a finalement été résolue grâce à la communication.

"Beaucoup de disputes portent sur des vérités non dites que les gens tiennent à propos les uns des autres", a déclaré Mithy, fort de son expérience. "Il s'agit d'essayer d'arriver à ce point et de faire en sorte qu'ils partagent ce sentiment entre eux. Cela demande du travail, mais c'est leur travail qui doit être fait. J'essaie de faire ce que je peux pour les guider".

"Je ne suis pas un gourou, et je ne suis pas extrêmement expérimenté - mais d'après mon expérience, j'essaie de faire tout ce que je peux pour les aider."

L'ancien joueur professionnel appréciait d'être sur le banc de touche car il pouvait diriger ses coéquipiers - ses joueurs - d'une manière qu'il ne pouvait pas faire auparavant. En 2017, il a ressenti le besoin d'entraîner une équipe, mais il s'en est tenu au jeu car il était capable de diriger l'équipe et de faire face aux rigueurs du jeu professionnel.

Et après quelques égarements dans son parcours de joueur professionnel, chez Team SoloMid (2018) et Origen (2019), son désir d'entraîner une équipe s'est intensifié. Lors de l'intersaison 2020, il a réalisé que le moment était venu : il ne voulait pas repartir de zéro. Au lieu de cela, il voulait aider une équipe à atteindre de plus hauts sommets.

"J'avais le sentiment que je me limiterais en jouant dans une équipe qui n'avait pas l'expérience de la grande scène ; et je sentais que je n'étais pas dans un état émotionnel assez bon pour diriger une équipe et essayer de l'aider, et de gérer mes propres problèmes en tant que joueur", a-t-il déclaré. "Je préfère n'avoir qu'une chose en tête, donc il était naturel pour moi d'assumer ce rôle de leader autant que je le pouvais".

La nouvelle a pris la communauté par surprise, car de nombreux yeux extérieurs se demandaient si Fnatic avait perdu tout semblant de raison, mais Mithy s'est toujours efforcé de promouvoir un certain niveau d'harmonie au sein d'une équipe. S'il réussissait, le parcours de Fnatic serait plus doux en 2020 - beaucoup plus doux que lors du spring split de 2019 où ils avaient commencé en 0-4.

En effet, une deuxième place convaincante lors du segment estival a fait craindre aux fans européens que le LEC soit à nouveau une course à deux équipes, car l'écart entre eux et Origen, troisième, ressemblait à un large gouffre. Bien que cela ait changé pendant le Summer Split ou ils ont dû faire face à une petite erreur de parcours, ils se sont rétablis assez rapidement pour capturer la deuxième seed l'Europe - avec le luxe d'envoyer G2 Esports dans le loser bracket. Tout cela avec un nouveau jungler, Oskar « Selfmade » Boderek.

"Tout le monde fait de son mieux", a déclaré Mithy. "Ils se poussent et sortent de leur zone de confort pour parler de problèmes et faire des choses qui pourraient ne pas sembler bonnes, d'une manière ou d'une autre. Je suis juste reconnaissant que tout le monde fasse de son mieux".

Crédit d'image: LoL Esports - League of Legends
Crédit d'image: LoL Esports

Et même si leur premier match contre Team SoloMid a été marqué par quelques maladresses, Fnatic s'est remis assez vite pour transformer les gaffes initiales en rires, car ils ont redoublé de confiance et ont fait un effort supplémentaire pour aider leurs coéquipiers. Les actions de Selfmade à elles seules ressemblent aux montagnes russes de leur début dans la compétition, qui les ont fait plonger dans la défaite face à LGD Gaming, pour ensuite ressortir vainqueurs dans leur match face à Gen.G.

Au lieu d'être pris dans la tension et la pression des performances des Mondiaux, Mithy prêche un rythme différent car les Fnatic sont susceptibles de rester dans la compétition pendant des semaines. Et l'élimination de tout problème latent est la clé de leur longévité dans l'environnement de haute pression qu'est le mondial.

"Les Mondiaux sont un marathon, à moins que nous ne réussissions pas à sortir des groupes, ce qui m'est déjà arrivé", a déclaré Mithy. "Il est important à mon avis que les joueurs aient leur propre espace et qu'ils puissent se faire confiance, travailler ensemble et croire les uns dans les autres. C'est ce qui fait la force d'une équipe. C'est ce que nous essayons de donner [aux joueurs] : ce genre de mentalité".

"Nous avons encore un long chemin à parcourir, mais avec un peu de chance, un pas à la fois, un pied devant l'autre, nous ramenons la coupe à la maison."

esport-lol

Worlds LoL 2020 : Fnatic rejoint G2 Esports en quarts de finale

Entre la contre performance historique des nord américains, la qualification de Fnatic en quarts et des Gen.G toujours aussi impressionnants — retour sur les matchs et les performances des joueurs dans cette septième journée du Main Event des Worlds 2020 de League of Legends.

0

L'actu

En Continu

18:18 De quelles origines sont les champions du monde de League of Legends ?
15:18 LoL LCS : Vers une prolongation en or massif pour Jensen chez Team Liquid ?
15:05 Découvrez MORE, le second titre de l'EP All Out du groupe virtuel League of Legends K/DA
13:36 La résistance accueille trois nouveaux membres sur le PBE League of Legends 10.23
13:20 Deux nouveaux skins Battlecast pour Zac et Nasus en test sur le PBE LoL 10.23
12:32 Mercato LoL : Perkz pourrait quitter G2 Esports
19:36 Notes de patch 10.22 de League of Legends : Seraphine débarque dans la faille
16:33 Un trailer pour la cérémonie d'ouverture de la finale des Worlds LoL
13:51 Un dragon ancestral géant en plein Shanghai pour célébrer la fin des Worlds LoL 2020
12:49 Focus sur la rivalité Chine-Corée du Sud avant la grande finale des Worlds LoL

Articles

recommandés

Worlds LoL 2020 | Demi-finales : Suning vs DAMWON en finale
LoL : Découvrez les ratios des sorts de Seraphine
LoL : Misfits Premier sacrés grands champions de la LFL !

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Ahri Mid en S10
Guide pour Ashe ADC en S10