Menu
Worlds LoL 2020 : Infos, résultats, suivi, équipes, cashprize
Recap du Jour 7 des Worlds 2020 de LoL
0

Entre la contre performance historique des nord américains, la qualification de Fnatic en quarts et des Gen.G toujours aussi impressionnants — retour sur les matchs et les performances des joueurs dans cette septième journée du Main Event des Worlds 2020 de League of Legends.

Recap du Jour 7 des Worlds 2020 de LoL

Crédit photo : Lolesports

Chaque année, les Worlds de League of Legends nous font une promesse : celle que l'événement le plus prestigieux de la scène compétitive délivrera des matchs et des performances incroyables. Et, soyons honnêtes, depuis le début du Main Event on est loin d'être déçus.

Douze équipes, six rencontres — on vous donne le ton de cette septième journée du Mondial 2020.

Fnatic vs Team SoloMid

On part sur une bonne grosse compo late game pour Fnatic avec notamment une Senna et une Orianna. Côté TSM on annonce directement l'envie de jouer autour du top side avec les picks Camille et Nidalee.

Autant ne pas se mentir, le début de game n'a pas été des plus palpitants. Tout le monde farm, les deux équipes se regardent dans le blanc des yeux. On pensait l'affrontement enfin commencé à la 9e minute avec une agression au bot, que nenni, les noir et orange se contenteront de désamorcer la situation. On commence finalement à s'écharper à la 12e minute. Certes l'équipe nord-américaine récupère deux kills pour un, mais Fnatic conserve son (petit) lead aux golds. À la 17e minute, Fnatic sort enfin les crocs et récupère un kill, la first brick au bot et le troisième drake (sur un magnifique 50/50 très bien géré par Oskar "Selfmade" Boderek ). Les noir et orange passent enfin la seconde alors que les nord-américains semblent encore au point mort. TSM ne prend AUCUNE initiative, ne met aucun rythme dans ce match et se contente de suivre le tempo imposé par ses adversaires. À la 21 minutes, TSM s'empale encore sur la compo solide de Fnatic qui encaisse sans aucun souci.

Fnatic sécuriste l'âme des océans à la 22e minute, récupère un ACE (dont un triplé pour Tim "Nemesis" Lipovšeket son gros Mejai avec 25 stacks) et un Nashor. À partir de là, c'est définitivement fini pour des TSM totalement désorganisés. Clap de fin en 25 petites minutes

Fnatic à extrêmement bien mené sa draft, sans rencontrer de réelle opposition — ils ont juste attendu patiemment leur heure pour faire parler leur compo. On savait que TSM n'est pas connu pour la rapidité de leur game... et pourtant, elle était rapide celle là ! La première seed nord-américaine est définitivement out des worlds.

Le classement KDA du groupe C

Joueur

Rôle

K/DA

Games

Martin "Rekkles" Larsson

7,29

6

Park "Ruler" Jae-hyuk

5,91

6

Tim "Nemesis" Lipovšek

5,88

6

Oskar "Selfmade" Boderek

5,1

6

Gwak "Bdd" Bo-seong

4,45

6

LGD vs Gen.G

Ça commence mal, très mal, pour LGD avec Han "Peanut" Wang-hoqui s'empale top side sur un cheese gank pour finalement donner le first blood à Kim "Rascal" Kwang-hee. Kim "Clid" Tae-min remet la pression deux seconde plus tard au top et le toplaner récupère un second kill. Nous sommes à trois minutes de jeu. La top lane de Xie "Langx" Zhen-Ying semble déja terminée.

Côté Gen.G, ça déroule, on sécurise le héraut pour ensuite récupérer la première tour au top — mais les LDG ne se laissent pas abattre et récupèrent un premier dragon. On tente d'agresser mais plus la game avance, plus les options de LGD se réduisent. L'équipe chinoise tient bon et parvient à récupérer quelques kills — atténuant la différence aux golds. Chose rendue possible par la draft des coréens qui ne leur permet pas d'être assez proactif, ils doivent plus capitaliser sur les erreurs adverses. Mais chez les coréens, c'est collégial, on s'envole vers le scaling avec un premier Nashor sécurisé à 25 minutes. La Senna devient inatteignable et le Azir de Gwak "Bdd" Bo-seong est bien en place.

On siège côté Gen.G à la 30eme minute mais LGD réussit a mener une défense héroïque et repousse l'assaut miraculeusement — ce qui leur permet de récupérer un Nashor à la 31e minute. Ils vont donc pouvoir tempo mais ils choisissent de tout tenter. Sur un move improbable, LGD essaie de voler la partie à la 33e minute pendant que Gen.G sécurise un drake. La formation chinoise parvient à prendre les deux tours du nexus, mais c'est tout. ACE des coréens, fin de partie. Malgré leur défaite, les LGD n'ont définitivement pas manqué de panache dans cette game.

L'Action du jour : une défense de base clutch !

Team SoloMid vs Gen.G

TSM n'a plus rien à perdre et on le sent avec une compo bâtie pour l'agression. On part sur une bot lane Aphelios/Thresh au bot pour Yiliang "Peter" "Doublelift" Penget et Vincent "Biofrost" Wang — qui va être transparente au possible. On reste safe côté Gen.G et on vise encore une fois le hard scaling.

Pour la première fois depuis le début de ces Worlds, les nord-américains sont agressifs. Ils annoncent la couleur dès le début de la partie et récupèrent deux premiers kills pour seulement un pour les Gen.G. Et rester agressif, c'est ce qu'il faut qu'ils fassent pour empêcher le scaling adverse. Søren "Bjergsen" Bjerg propose de belles choses avec son Lucian tout comme Sergen "Broken Blade" Çelik qui détruit Kim "Rascal" Kwang-hee au top. Le seul point faible de leur compo ? La bot lane dont le seul rôle est de tenir. Mais pour Gen.G, le plan de jeu est clair, jouer safe, viser les 30 minutes et le scaling. Mais voila, les TSM ont faim et agressent de tous les côtés les coréens. 5k gold d'avance à 17 minutes, un Lucian monstrueux et des Gen.G sans dégâts.

TSM se transcende, pousse Gen.G à l'erreur mais ce sont finalement les nord américains qui font l'erreur qui va probablement leur coûter la game. Mingyi "Spica" Lu abandonné dans le pit du Nashor, obligé de smite pour se heal en avance, se fait steal l'objectif sous le nez — un terrible call Nashor avec une très mauvaise communication. Autant avant il n'y avait pas de match, mais Gen.G revient dans la game a ce moment là et le compteur approche les 30 minutes, le late game tant attendu de la formation coréenne. C'est l'heure du NA time à 32 minutes, 5 mid, du NAshor en ligne de mire. Sur une magnifique berceuse de Spica (pourtant sans réel follow up), TSM parvient ENFIN à avancer sur la mid lane et récupère la T3 mid. De part et d'autre, on se chatouille, mais aucune des deux équipes n'arrive à trouver un bon pick up jusqu'à la 36 eme minute ou Gen.G parvient à tuer deux des membres de la formation adverse pour finalement récupérer le second Nashor de la game.

On sent les TSM au bout. Les nord-américains se ruent sur la mid lane et se prennent des chinois buff au Nashor en pleine face. ACE, fin de game en 39 (trop longues) minutes.

C'est probablement la meilleure game de TSM dans ces Worlds, où était cette équipe depuis le premier jour ?

Le joueur du jour : Park "Ruler" Jae-hyuk

Dans une compétition où les junglers se font beaucoup remarquer, le poste de botlaneur est de manière assez inhabituelle mis de côté. Mais si on se pose la question du meilleur ADC de la compétition, désigner Ruler ne serait pas du tout ridicule. Le coréen, ancien champion du monde est pour le moment irréprochable. Il a toutes les qualités qu'on demande à un ADC : un bon placement, des mécaniques aiguisées et une absence d'erreur. Sa dernière partie avec Aphelios terminée en 6/0/2 a fait forte impression et il a prouvé qu'il était capable de jouer beaucoup de champions (4 champions en 6 matchs).

Fnatic vs LGD

Fnatic et LGD sont deux équipes connues pour leur style de jeu… enthousiaste. Loin d’être lisses, les deux compétiteurs aiment la bagarre et ne sont jamais les derniers à se jeter dans la mêlée. Il y a des erreurs et des pertes non-nécessaires, mais c’est aussi le League of Legends qu’on aime. Celui qui captive les foules et nous tient en haleine. À ce petit jeu, c’est Fnatic qui a pris le dessus, en faisant d’une pierre-deux-coup puisque voilà la deuxième seed européenne qualifiée pour les quarts de finale où elle rejoint G2 Esports.

En pleine confiance après leur victoire sur TSM, Fnatic semble intouchable. LGD n’a pas fait illusion pendant très longtemps, incapable de suivre le rythme effréné imposé par les Européens. Fnatic récitait sa partition à merveille et tous les joueurs se sont activés à l’unisson et en parfaite harmonie. Oskar "Selfmade" Boderek pour ses premiers Worlds confirme toutes les bonnes choses qu’on a pu voir de lui cette année. Rookie à ce niveau, il mène son équipe à la baguette tel un savant chef d’orchestre. Du début à la fin, il a joué avec le bon tempo et son Hecarim n’a jamais laissé une seconde de répit aux carry adversaires, les agressants à chaque occasion. LGD a bien essayé de répondre, mais trade après trade, Fnatic sortait toujours en tête. L’avantage était tellement conséquent que Gabriël "Bwipo" Rau et Tim "Nemesis" Lipovšek se permettaient quelques numéros de solistes sans jamais se faire vraiment punir.

L’équipe LGD est maintenant éliminée du tournoi et sera simple spectatrice du duel entre Fnatic et Gen.G pour la première place du groupe. Après avoir laissé des plumes durant le Play-In, la 4e seed chinoise n’a pas réussi à régler tous ses problèmes. C’est aussi la première équipe de LPL à se faire sortir du tournoi et au regard de ses performances, il n’y a rien d’illogique.

Le champion du jour : Lucian

À l'origine, Lucian est un botlaner. Mais il s'est depuis exporté sur les autres lanes de la Faille. Il apparaît de temps en temps en toplane, mais pendant ce Main Event des Worlds 2020 on l'a déjà vu à 7 reprises sur la voie du milieu. Il a un petit défaut : il ne dispose d'aucun contrôle de foule, pas même un petit ralentissement. Mais c'est un petit prix à payer, quand on regarde les énormes mandales qu'il envoie. C'est un tireur qui inflige donc des dégâts continus en teamfights. Mais avec son passif, il possède un gros potentiel de burst qui peut effacer un ennemi en quelques secondes.

Avec 6 victoires en 7 matchs, il possède d'excellentes statistiques et on devrait continuer à le voir régulièrement. Surtout si des midlaneurs s'orientent sur des mages contrôle ou utilitaires qui ne peuvent rien lui faire en 1 vs 1 (Oriana, Lulu).

LGD vs TSM

Un duel d’équipes déjà éliminées qui avait quand même un petit enjeu. Jamais une première seed d’une région majeure n’avait fini la compétition sans la moindre victoire. Mais est-ce que l’Amérique du Nord est vraiment une région majeure ? Après l’élimination de Team Liquid hier et la performance aujourd’hui de TSM on peut se poser des questions. Les Américains ont fait du TSM pour leur dernier match et sortent pas la petite porte. Décisions de macrogame douteuses, erreurs individuelles, manque de proactivité… Les problèmes de l’équipe sont symptomatiques et c’est presque douloureux de voir l’équipe évoluer. Les visages pendant la partie sur les caméras des joueurs parlaient d’eux-mêmes. Fatigués et sans solution, les joueurs de l’équipe américaine ne doivent maintenant qu’avoir une hâte : rentrer chez eux et retrouver leur scène régionale.

On pourrait s’attarder longuement sur le match et il y aurait beaucoup à dire, notamment sur les erreurs américaines. Mais il faut rappeler que les deux équipes étaient déjà éliminées et que la motivation n’était sûrement pas au rendez-vous. D’ailleurs, à l’œil nu il était évident que l’intensité du match n’était pas très élevée. Les teamfights étaient encore plus brouillon que d’habitude chez les deux équipes. La communication et le shotcall semblaient un peu lâche et le gros des actions décisives se résumait à des outplays mécaniques. TSM a au moins eu l’honneur de ne pas totalement abandonner en essayant de faire bonne figure. Mais cela ne sera sûrement pas suffisant pour éviter la vague de critiques salées à point qui attendent les joueurs sur les réseaux. Encore une fois, Søren "Bjergsen" Bjerg a été totalement impuissant. Fantomatique avec son Zilean, il ne sert absolument à rien, si ce n’est donner une deuxième vie et une deuxième mort à un de ses coéquipiers. TSM a oublié comment jouer à League of Legends et a même oublié de défendre sa base, devant des LGD étonnés qui n’en demandaient pas tant.

La stat du jour : 0

TSM avait déjà terminé sans la moindre victoire un mondial, mais c'était en saison 2 et le format était bien différent à l'époque. Mais jusqu'à présent, aucune seed 1 d'une région majeure n'avait finit en 0-6 la pahse de poule. C'est un triste record qui hantera pendant très longtemps TSM et ses joueurs. C'est pour le moment la seule équipe du Main Event qui n'a pas gouté à la victoire. UOL n'a pas non plus encore gagné de match, mais il lui reste 3 chances demain.

Fnatic vs Gen.G

Les deux équipes lorgnaient avec gourmandise sur cette première place du groupe C. Personne n’a envie de croiser la route des gros poissons du tournoi. Même si Gen.G et Fnatic étaient déjà qualifiées, elles avaient toutes les raisons du monde de jouer à fond ce dernier match de la journée. Le duel s’annonçait passionnant avec deux équipes développant un style de jeu très différent. Fnatic, digne représentant européen apprécie les escarmouches, les teamfights endiablés et les coups de folie. Gen.G, joue de manière un peu plus old school. Comme la Corée de la grande époque, l’équipe préfère jouer plus en contrôle et punir les équipes adverses. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a mis une grosse fessée à la deuxième seed du LEC. En moins de 25 minutes, elle lui a donné une leçon de League of Legends et Fnatic à de quoi travailler avant son quart de finale.

Fnatic a essayé de mettre dur rythme dès le début de la partie. Mais ce qui réussit contre des équipes au niveau plus douteux comme TSM, ne marche pas toujours contre des plus gros morceaux. En début de partie et de manière simultanée, Fnatic s’est mise toute seule en difficulté en toplane et en botlane. Au top, les européens ont perdu de manière dramatique un 2v3 sous leur propre tour, ne prenant aucun kill sur l’action (Renekton se faisant exécuter). Au même moment, Martin "Rekkles" Larsson Zdravets "Hylissang" Iliev Galabov se sont sentis pousser des ailes au bot. Engageant avec confiance un 2v2, ils se sont fait méchamment punir. Perdant tous les deux leurs sumonners et surtout la vie. Il n’en fallait pas plus à Gen.G pour accélérer et cadenasser la partie. Sérieuse, appliquée, méthodique, l’équipe coréenne n’a pas hésiter en terminant rapidement cette partie.

Pour Fnatic, cette deuxième place signifie qu’elle a une chance de rencontrer G2 Esports en quart de finale. Un duel d’européens qui nourrirait la rivalité entre les deux structures, mais qui n’arrangerait pas les affaires des fans du LEC. La LCK de son côté, continue son sans faute avec 2 compétiteurs qualifiés à la première place.

Le baromètre de la journée

Température

Acteur

Performance

Un challengeur inattendu pour le titre ?

Rascal en avait marre qu'on ne parle que des toplaners chinois

Une qualification qui devrait faire plaisir à ses fans, toujours aussi mesurés

Il y avait des doutes, mais Nemesis s'est levé du bon pied dans ces Worlds

On attendait beaucoup de lui et on attend toujours...

Le vilain petit canard de la Chine

Zéro pointé pour la première seed des LCS

Surcoté ?

Son meilleur niveau c'est au trash talk

esport-lol

Un public pour la grande finale des Worlds League of Legends ?

Alors que les Championnats du Monde League of Legends ont commencé le 25 septembre dernier, sans public, il pourrait y avoir du changement avant la fin de la compétition. En effet, selon le site chinois weibo, les organisateurs envisagerait d'accueillir un public réduit pour la grande finale.

0

L'actu

En Continu

18:18 De quelles origines sont les champions du monde de League of Legends ?
15:18 LoL LCS : Vers une prolongation en or massif pour Jensen chez Team Liquid ?
15:05 Découvrez MORE, le second titre de l'EP All Out du groupe virtuel League of Legends K/DA
13:36 La résistance accueille trois nouveaux membres sur le PBE League of Legends 10.23
13:20 Deux nouveaux skins Battlecast pour Zac et Nasus en test sur le PBE LoL 10.23
12:32 Mercato LoL : Perkz pourrait quitter G2 Esports
19:36 Notes de patch 10.22 de League of Legends : Seraphine débarque dans la faille
16:33 Un trailer pour la cérémonie d'ouverture de la finale des Worlds LoL
13:51 Un dragon ancestral géant en plein Shanghai pour célébrer la fin des Worlds LoL 2020
12:49 Focus sur la rivalité Chine-Corée du Sud avant la grande finale des Worlds LoL

Articles

recommandés

Worlds LoL 2020 | Demi-finales : Suning vs DAMWON en finale
LoL : Découvrez les ratios des sorts de Seraphine
LoL : Misfits Premier sacrés grands champions de la LFL !

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Ahri Mid en S10
Guide pour Ashe ADC en S10