Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : jeté par Team Vitality puis champion des European Masters, le rebond réussi de Saken

LoL : jeté par Team Vitality puis champion des European Masters, le rebond réussi de Saken
1

Lucas "Saken" Fayard a été étincelant durant les European Masters et a porté son équipe vers un premier titre historique. Après avoir quitté le LEC par la petite porte et dans l'anonymat, il revient toquer avec insistance aux portes de l'Europe. Retour sur la belle histoire de son rebond.

LoL : jeté par Team Vitality puis champion des European Masters, le rebond réussi de Saken

Photo : Team Vitality

Saken le magicien, Saken le fou furieux, Saken le Boss... Les observateurs et commentateurs de League of Legends ont fait pleuvoir des compliments sur le midlaner de la Karmine Corp pendant tout le tournoi. Nous l'avons nous-même élu homme du match pendant la finale remportée 3-1 face à BT Excel. Le Français a paru au-dessus de tout, de ses adversaires mais également de ses coéquipiers. Il a martyrisé ses vis-à-vis et s'est fendu de statistiques impressionnantes. On l'avait déjà senti chaud en LFL et il a confirmé tout le bien qu'on pensait déjà de lui sur la scène européenne des European Masters.

Mais Saken doit sûrement viser la scène européenne de premier plan, la vraie. Il a déjà gouté au LEC mais n'a pas assez convaincu à l'époque pour garder sa place. Peut-il espérer la regagner après ses performances de haut vol ? La rédaction revient sur la belle histoire de sa trajectoire.

Saken est champion d'Europe !

Des débuts prometteurs chez Vitality

Le début de carrière de Saken est plutôt linéaire. Il enchaîne les LANs françaises, remporte la DreamHack Tours en 2018 et pose même un pied sur la scène européenne avec Gentside en participant aux European Masters summer 2018 (quart de finale). Il tape alors dans l'œil de Team Vitality, qui décide de le recruter pour son équipe académique. Saken a 20 ans et il peut alors rêver d'un avenir radieux sur League of Legends, en intégrant pour la première fois une grosse structure européenne qui a des moyens et qui possède surtout un slot en LEC.

La première année fut pourtant plutôt encourageante pour le Français. Pour le lancement de la LFL (ligue française), Saken et Vitality.Bee finissent 5e de la ligue. Le résultat est plutôt décevant, mais le midlaner s'affirme comme l'un des piliers de l'équipe avec Duncan "Skeanz" Marquet. Avec 79,5 % de kill participation, il est omniprésent et se montre hyperactif sur la carte. Ses bonnes performances plaisent aux dirigeants qui lui offre même un peu de temps de jeu en LEC. Il remplace en effet le titulaire habituel Daniele "Jiizuke" di Mauro pour la 7e semaine de la compétition. Il gagne pour ses grands débuts face à Misfits Gaming avec Ryze (4/2/2) contre un certain Febiven. Il s'incline en revanche avec Zoé contre Origen mais n'a pas été ridicule (2/1/1). Tout semble donc rouler pour le mieux pour Saken qui entraperçoit une future promotion.

Le Français, boosté par cette confiance, revient en LFL pour la fin de la saison. Il monte en puissance avec Vitality.Bee et l'équipe finit vice-championne de France, obtenant également son ticket pour les premiers European Masters de son histoire. Contrat rempli pour Saken.

Saken a eu l'honneur de jouer avec Trayton. - League of Legends
Saken a eu l'honneur de jouer avec Trayton.

La promotion en LEC, le cadeau empoisonné ?

La promotion attendue arrive pour le spring split 2020. Alors que Jizuke est parti aux NA se faire un petit pécule, Team Vitality décide à l'origine de confier le poste au Serbe Aljoša "Milica" Kovandžić. Mais ce dernier connaît de gros problèmes de visa et c'est finalement Saken qui hérite du poste. Même si ce n'était pas le premier choix, difficile de cracher sur une telle promotion. Il est jeune, il est prometteur et il est français... On n'est donc pas à l'abri d'une belle surprise. Le souci, c'est que team Vitality perd rapidement pied. Toute l'équipe coule et Saken avec. Ses statistiques sont plus que médiocres avec 8,3 % de winrate, 1,22 de KDA et 55,6 % de kill participation. Le Français se fait même bench avant la fin de la saison. Il était venu pour dépanner mais il en ressort avec une image cabossée et n'a plus rejoué depuis en LEC.

Il faut dire que Team Vitality n'a pas bien géré la situation. Bloquée par les sombres problèmes de visa de Milica (on parle d'un Européen quand même), la structure française a fait jouer Saken en équipe une et en équipe académique en même temps ! Le midlaner a dû suivre un rythme effréné de 4 matchs par semaine et a été contraint de s'habituer à deux styles de jeu et des coéquipiers différents. Impossible dans ces conditions de bien performer et ce n'est pas étonnant de l'avoir vu rater son split en LEC... Il continue avec Vitality.Bee jusqu'à fin 2020 pour honorer la fin de son contrat et redescendre définitivement en LFL. Il a fait de son mieux jusqu'au bout, mais termine l'année avec une triste 6e place. Team Vitality lui met une nouvelle fois des bâtons dans les roues en échangeant les junglers de l'équipe LEC et de l'équipe LFL en cours de segment...

Départ de Vitality et renaissance

Saken est en train de tout KC. - League of Legends
Saken est en train de tout KC.

C'est un joli pied de nez au destin, mais depuis que Saken a quitté Team Vitality et son management chaotique, il enchaîne les succès. D'abord, en tant que remplaçant temporaire chez Misfits Premier, il remporte les LFL Finals 2020. Il rejoint ensuite le projet ambitieux de la Karmine Corp pour la saison 2021 et brille de mille feux depuis. À 22 ans, il a encore quelques belles années devant lui et dispose aujourd'hui d'une expérience significative au haut niveau. Il a dans son ADN le côté playmaker et possède un énorme champion pool : mage, tireur, bruiser, assassin... Il peut tout jouer. Champion de France puis champion d'Europe, le midlaner est redevenu magique. Pour rappel, en 2 ans il n'a pas remporté de titre avec Vitality si ce n'est les Underdogs 2020 organisés par O'Gaming, un tournoi qui ressemblait beaucoup à des matchs exhibition.

Il faut dire que chez KC qui forme une grande famille et peut surtout compter une fanbase très active, il a retrouvé un environnement de confiance. C'est le premier choix de l'équipe et ses coéquipiers comme ses dirigeants lui accordent une confiance aveugle. Comme quoi il faut parfois savoir redescendre pour mieux rebondir et aujourd'hui, la cote de Saken n'a sûrement jamais été aussi élevée sur le marché. S'il finit sur le même rythme l'année 2021 il devrait sans trop de soucis se trouver une place en LEC, sauf s'il désire continuer l'aventure humaine très riche avec la Karmine.

esport-lol

De la division 2 au toit de l'Europe, l'ascension de la Karmine Corp

La Karmine Corp peut avoir le tournis en regardant le chemin parcouru. Elle peut aussi avoir le vertige maintenant qu'elle trône au sommet de l'Europe après sa victoire aux European Masters. Retour sur une ascension fulgurante qui n'est sûrement pas encore terminée.

1
Mc_MeCo_GW2 il y a 1 semaine

Alors, oui il y a eut de gros problèmes l'an dernier, mais ce n'est pas un choix de vitality que de "bench" saken en Spring Split.<br /> Inscrit en remplaçant il n'avait pas le droit de jouer plus de 12 match selon les règles du LEC. Ils ont donc dû aller chercher un autre midlaners pour finir ce Split. <br /> L'annee a été catastrophique et saken a été juste incroyable en jouant deux competitions.

L'actu

En Continu

20:35 MSI LoL 2021 : MAD Lions en embuscade
20:15 Bientôt des champions exclusifs pour l'auto battler de Riot Games ?
10:00 Les notes des GLAD Lions au MSI, pépère comme Humanoid
20:24 LoL : Journal du MSI 2021, EU > NA
19:22 PBE Patch 11.11 : Un équilibrage pour Maître Yi
17:07 Les Worlds, deuxième évènement sportif le plus important de Shanghai en 2020
15:38 LoL : Coup d'oeil sur la future mise-à-jour visuelle de Karma !
13:58 Bientôt un nouveau mode de jeu en rotation inédit ?
12:38 Ça bouge en LEC, Czeload et Tore quittent Excel Esports
12:08 MSI 2021 : Et, à la fin, c'est RNG qui gagne ?

Articles

recommandés

Patch note 11.10 : Les skins des Arcanes débarquent dans la faille
Changements en jungle du patch 11.10, quel impact sur la meta ?
Tout savoir sur Gwen, la nouvelle championne

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Shyvana Jungle en S11
Guide pour Kindred Jungle en S11