Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : les 5 trahisons du mercato qui ont fait le plus de mal aux fans

LoL : les 5 trahisons du mercato qui ont fait le plus de mal aux fans
0

Durant le mercato, des transferts peuvent mieux passer que d'autres. Certains joueurs n'hésitent pas à rejoindre des équipes rivales, quitte à briser le cœur des fans et à se faire traiter de Judas. Retour sur les 5 pires trahisons de l'histoire.

LoL : les 5 trahisons du mercato qui ont fait le plus de mal aux fans

Photo : RekklesLoL

Walder Frey, Roose Bolton ou encore Littlefinger ne sont pas les seuls à être capables de douces trahisons. Le mercato League of Legends a aussi connu son lot de retournements de veste et de transferts surprises. Certains joueurs ont littéralement arraché le cœur des fans avec leur choix de carrière et les supporters les plus rancuniers ne leur ont toujours pas pardonné. Ces joueurs ne se sont pas seulement contentés de quitter leur équipe, ils en ont profité pour rejoindre un concurrent direct ! La rédaction revient sur les 5 voltefaces les plus salées de l'histoire qui ont eu du mal à être digérées.

Martin "Rekkles" Larsson, la trahison la plus récente

Le départ de Rekkles chez G2 a eu le mérite de booster les productions narratives du LEC.

Cette trahison occupe une place spéciale chez les fans Européens. En plus d'être la plus récente, elle symbolise à elle seule le verrouillage définitif de la position dominante de G2 Esports sur Fnatic, son rival historique. Alors que les deux géants européens se tirent la bourre depuis des années, la structure de Carlos "ocelote" Rodríguez Santiago ne s'est pas faite prier pour voler la figure, l'âme, le franchise-player de son ennemi juré. L'ADC Suédois, après 8 ans de bons et loyaux services à se battre en portant haut et fort les couleurs de Fnatic, a considéré que pour atteindre ses objectifs (gagner en Europe et à l'international), il devait déposer les armes et rejoindre la concurrence. Après ce gros coup sportif et marketing, beaucoup de fans de Fnatic l'ont encore en travers de la gorge et n'ont plus que leurs yeux pour pleurer... Sauf s'ils se sont reconvertis en fans de G2.

Cette trahison a d'autant plus de mal à passer que G2 Esports a bâti une super-team qui pourrait bien briller à l'international et régner de longues années sur la scène européenne. Fnatic, ancien roi d'Europe, risque au contraire d'avoir du mal à se reconstruire et pourrait bien entrer dans un cycle d'années galères. Elias "Upset" Lipp a remplacé Rekkles et il n'a pas totalement déçu, mais l'écart entre les deux joueurs reste très conséquent.

Yiliang "Doublelift" Peng, la trahison la plus trash

Doublelift, le roi du trash-talk. - League of Legends
Doublelift, le roi du trash-talk.

Les plus jeunes n'ont connu Doublelift qu'avec ses allers-retours entre TSM et Team Liquid, durant lesquels il a autant gagné en Amérique du Nord que raté ses sorties à l'international. Mais, il faut savoir que pendant longtemps Doublelift était la figure et la pierre angulaire de Counter Logic Gaming ! Il a vécu la rivalité historique entre la structure d'Andy "Reginald" Dinh et George "HotshotGG" Georgallidis et n'était pas le dernier à se jeter dans les joutes verbales. Avec ses mécaniques huilées et sa langue bien pendue, il a donné du fil à retordre à TSM... avant de finalement rejoindre l'ennemi juré en 2015. Ce retournement de veste était d'autant plus spectaculaire que l'ADC a été à la hauteur de sa réputation sulfureuse. Dès la vidéo de présentation, il s'est mis en scène en train de jeter le maillot de CLG à la poubelle... Une performance visuelle digne des plus grands !

Sans sa grande gueule, CLG n'a pas réussi à survivre très longtemps. La structure a tenu pendant un an où elle a continué à jouer les premiers rôles. Mais elle a rapidement piqué du nez par la suite et enchaîne les mauvaises performances aujourd'hui... TSM de son côté, a connu des hauts et des bas, avec ou sans Doublelift, mais réussit régulièrement à se battre pour le titre.

Rasmus "Caps" Borregaard Winther, la trahison originelle

Caps et Rekkles ont fait les beaux jours de Fnatic. - League of Legends
Caps et Rekkles ont fait les beaux jours de Fnatic.

La trahison de Rekkles citée plus haut a fait d'autant plus mal aux fans de Fnatic qu'elle avait un goût de déjà-vu ! Avant le Suédois, G2 Esports s'était déjà offert le plaisir coupable de voler Caps à son grand rival, prenant un ascendant considérable dans sa course à l'hégémonie européenne. Alors que Fnatic était encore au sommet de l'Europe, c'est bien le départ de Caps fin 2018 qui a marqué le début de la fin. Depuis le départ du Danois, l'équipe n'a plus jamais remporté de titre et c'est bien lui qui glane tous les trophées régionaux sous ses nouvelles couleurs. Si les fans du vieux continent sont toujours heureux de voir les équipes du LEC réussir au MSI ou aux Worlds, les fans de Fnatic doivent quand même observer les performances de leur ex-midlaner avec une pointe de jalousie et d'envie. Alors qu'il est considéré comme l'un des meilleurs à son poste aujourd'hui, on se demande toujours pourquoi et comment Fnatic, alors vice-champion du monde, n'a pas réussi à trouver les arguments pour conserver cette star.

À 21 ans Caps a encore de belles années devant lui. Avec 6 titres régionaux et un 7e en ligne de mire, il pourrait bientôt égaliser et dépasser le nombre d'étoiles gagnées par Fnatic (7)... Ocelote doit encore se frotter les mains de son gros coup et les dirigeants de Fnatic doivent eux s'en mordre les doigts. Dure vie qu'est celle des fans de Fnatic.

Jesper "Zven" Svenningsen et Alfonso "Mithy" Aguirre Rodríguez, la double trahison

Zven et Mithy portant les couleurs d'Origen aux Worlds. - League of Legends
Zven et Mithy portant les couleurs d'Origen aux Worlds.

La rivalité Fnatic-G2 Esports n'a pas toujours existé et pendant un moment une troisième force jouait également des coudes au sommet de la ligue européenne. Origen déchaînait les passions avec sa belle histoire d'équipe montant des Challengers Series (division 2) et son roster all-star de vétérans (soAZ, Xpele, Amazing...). Avec une très belle demi-finale aux Worlds 2015 et une victoire étincelante aux IEM San José, la structure avait le potentiel d'installer une dynastie aussi puissante que populaire. Mais l'équipe a raté le coche. Des problèmes de managements et une petite trahison sont passés par-là... Puisque qu'entre le spring et le summer 2016, Origen a vu l'intégralité de sa botlane partir pour G2 Esports. Zven et Mithy ont pris la poudre d'escampette, provoquant le courroux de leur anciens coéquipiers et le mécontentement de la fanbase en construction... Si ce transfert ressemble un peu à un coup de couteau dans le dos, difficile de donner tort aux deux transfuges qui ont remporté trois titres européens d'affilée avec leur nouvelle équipe.

Cette double trahison a fait le bonheur de G2 Esports, mais a littéralement plombé les espoirs naissants d'Origen. Suite à leur départ, l'équipe a dû trouver des remplaçants en catastrophe qui n'ont pas réussi à être à la hauteur. C'était tellement la panique que Xpeke a même fait une petite pige au poste d'ADC... Origen finit par sortir par la petite porte avec une saison régulière terminée en 0 victoire pour 13 défaites et une relégation en seconde division. Tout le contraire de G2 Esports qui a décidemment la main heureuse quand il s'agit de piquer les talents de ses concurrents.

Han "Peanut" Wang-ho, la trahison du tigre

Peanut garde un cœur de tigre. - League of Legends
Peanut garde un cœur de tigre.

Pour clôturer ce top, voyageons un peu et rendons nous en Corée du Sud, pays-sanctuaire de League of Legends. Longtemps dominée par la dynastie SKT, la ligue coréenne a pourtant connu son lot de rivalités historiques et la structure de Lee "Faker" Sang-hyeok n'a jamais été seule au sommet. Elle a dû se battre et repousser ses nombreux concurrents. Parmi eux, les Tigers (GE Tigers, KOO Tigers, ROX Tigers) ont eu tout le mal du monde à gagne un titre. Ils ont pendant un temps traîné une réputation d'éternels seconds... Se faisant battre 2 fois en finale de la LCK et une fois en finale des Worlds par SKT. Alors que joueurs comme fans commençaient à développer un complexe d'infériorité, les Tigers ont enfin brisé la malédiction lors du summer split 2016 en remportant leur seule et unique titre de la LCK, avec l'émergence au plus haut niveau du jeune Peanut. Ils n'eurent cependant pas besoin de battre leur Némésis SKT, éliminée plus tôt dans les playoffs... Le répit fut de courte durée puisque dans la foulée, les Tigers tombèrent quelques mois plus tard une nouvelle fois face à bourreau habituel en demi-finale des Worlds 2016... Alors que cela devait être l'année des Tigres, SKT remportait un nouveau titre et volait une nouvelle fois la vedette...

Au regard de cette intense rivalité, le départ de Peanut pour le rival honni a fait énormément de mal aux fans des Tigers qui s'étaient attachés à son sourire et à sa bouille d'ange. Le petit prince coréen aurait pu choisir n'importe quelle destination au regard de sa cote sur le marché... Et on peut être sûr que tous les autres choix auraient été mieux reçus par ses anciens fans... Mais il a jeté son dévolu sur SKT, avec qui il a gagné une nouvelle LCK et un MSI. Si depuis les fans des Tigers ont sûrement passé l'éponge, notamment parce que la structure a rebrand en Hanwha Life Esports, il y a toujours une petite cicatrice dans leur cœur des fidèles et des nostalgiques.

esport-lol

LoL : Les skins des Worlds 2020 pour DAMWON Gaming bientôt révélés ?

C'est la tradition depuis la toute première édition des Worlds League of Legends, les grands vainqueurs reçoivent tous un skin à leur effigie. Après FunPlus Phoenix en 2019, au tour de DAMWON Gaming d'être mis à l'honneur et bonne nouvelle, les skins édition 2020 devraient bientôt arriver.

0

L'actu

En Continu

16:44 [LIVE] LoL LEC Spring Split 2021 - Finale : MAD Lions vs Rogue
15:23 LPL Spring Split 2021 — Playoffs : FunPlus Phoenix se qualifie en finale
15:03 LoL : la chute de G2 Esports, bonne ou mauvaise nouvelle pour l'Europe ?
14:18 LCK Spring Split 2021 — Playoffs : DWG KIA sacré champion !
19:45 LoL — PBE 11.8 : Un buff pour Aphelios !
13:32 LoL : Une mise à jour visuelle de Kog'Maw bientôt sur le PBE
14:00 LoL : Des LCS EU au LEC, retour sur toutes les équipes qui sont passées par le championnat européen
12:09 LoL : Une ancienne version de l'ultime de Vi séduit la communauté
12:00 LoL : Les skins des Worlds de Damwon Gaming inspirés par des dieux grecs
14:00 LoL : Riot Games ne rigole pas avec la Covid-19 et bannit un joueur pro pour une blague

Articles

recommandés

LoL — Patch note 11.7 : Let's boogie, les nouveaux skins Astro Groove débarquent !
LFL 2021 Division 2 : Team Oplon grand vainqueur du Spring Split
LoL : Les ratios des sorts de Gwen révélés

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Ahri Mid en S11
Guide pour Ashe ADC en S11