Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : la Karmine Corp passe le crash test de la LFL

LoL : la Karmine Corp passe le crash test de la LFL
0

Avec une première semaine terminée avec 2 victoires en LFL, la Karmine Corp est au niveau. L'équipe a montré qu'elle était là pour jouer et espère bien s'inviter dans la durée dans le haut du classement.

LoL : la Karmine Corp passe le crash test de la LFL

Photo : Karmine Corp

Avant même que la saison compétitive de League of Legends ne débute, la Karmine Corp promettait d'être la principale attraction de la LFL dès sa première année en division 1. Portée par son immense fanbase et la renommée des influenceurs Kamel "Kameto" Kebir et Amine "Prime" Merki, la structure se voyait bien jouer les trouble-fêtes et griller la priorité à des structures déjà bien installées comme Vitality.Bee, LDLC OL ou encore ses meilleurs ennemis de Solary. Cependant, s'il est relativement facile de crier haut et fort ses ambitions, c'est généralement plus difficile d'assumer par la suite et de se montrer à la hauteur de son Twitter-Game. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois qu'un projet fait flop dans l'esport, après une campagne de promotion intense et pleine de paillettes. Les plus sceptiques prévoyaient désillusions et déconfitures à la Karmine Corp. Mais, après cette première semaine, ces critiques doivent se mordre les doigts. La Karmine Corp est à la hauteur et il faudra bien compter sur elle, même si la saison est encore longue. Jusqu'où peut-elle aller ?

Kameto voit grand pour sa structure.

Du Twitch-Game à la LFL : de la K Corp à la Karmine Corp

La Karmine Corp peut compter sur des fans de longue date pour supporter ses joueurs. Une grande partie des "ultras" qui déploient massivement des fumigènes bleus dans le chat suivent Kameto depuis très longtemps. Ancien joueur de LANs française, Kameto s'est révélé aux yeux du grands publics en rejoignant Eclypsia en tant que streameur fin 2015. Il y restera un peu moins de 2 ans, durant lesquels il gagnera en notoriété tout en rencontrant de nombreuses personnalités du streaming, qui sont en partie chez Solary aujourd'hui (LRB, Wakz, Chap...). Mais courant 2017, Kameto décide de se lancer en indépendant et de prendre sa propre voie... Un pari qui à l'époque pouvait sembler risqué, mais qui s'est révélé payant. Plus libre, il renoue avec ses amis de longue date et enchaîne les sessions de jeu bon enfant. C'est le début de la "K Corp", nom informel de ce groupe de potes.

En live comme en VoD, on retrouve les mêmes têtes et pseudos. Il y a bien sûre Kotei, le compère de toujours, mais aussi des habitués comme Bibi le clown, coach Fatih, Periods, KZ, Marou, Alonz ou encore Shooteur. Tout ce beau monde se tient cependant encore très loin de la sphère esport compétitive. Le crédo reste la bonne humeur dans des sessions de gaming intenses (Among Us, Secret Neighbour, Raft, Project Winter...) avec, il faut le reconnaître une pointe de sel et des noms d'oiseau qui fusent de droite à gauche. Avec le temps, la K Corp s'assagit et décide surtout de prendre vie concrètement en lançant un projet de structure esport. Fidèle à ses racines, c'est évidemment sur League of Legends que Kameto se tourne. Il lance la K Corp en Div2 de la LFL en reprenant le slot d'Unfazed Esport. En parallèle, il recrute également le très jeune Double61 sur TFT qui a remporté les Worlds de Teamfight Tactics fin 2020. L'équipe League of Legends n'est pas encore à ce niveau, mais espère bien se faire un nom à l'avenir et la K Corp veut rêver grand. À l'issue de sa montée en LFL, Prime (Armine Merki) a révélé faire partie du projet depuis longtemps et la K Corp change de nom pour devenir la Karmine Corp et lui offrir une joli clin d'œil.

La K-Corp a sûrement les supporters les plus chauds de France. - League of Legends
La K-Corp a sûrement les supporters les plus chauds de France.

Une entrée réussie dans la cour des grands

Sans cracher sur la Div 2, il existe un vrai écart de niveau et de budget entre les équipes des deux échelons. On a pu le voir par le passé avec Izi Dream qui est arrivé en LFL début 2020. La structure aixoise a connu un premier split délicat terminé à la dernière place et un bilan de 0 victoire pour 14 défaites. Certains prévoyaient donc l'enfer à la Karmine Corp pour son baptême du feu, pointant du doigt notamment que la structure n'avait pas obtenu sa place en division 1 sur le seul critère sportif. La K Corp a perdu son tie-breaker contre Team Oplon l'année dernière, mais a effectivement gagné la guerre du dossier administratif. Grâce à ses moyens financiers conséquents, la structure a cependant pu effectuer un mercato de grande qualité en recrutant des joueurs qui ont connu l'élite européenne (LEC ou LCS EU comme Lucas "Saken" Fayard, Jakub "Cinkrof" Rokicki ou Raphaël "Targamas" Crabbé.

Cette stratégie semble pour le moment marcher. Pour sa toute première semaine dans l'élite française, la structure finit avec le bilan positif de 2 victoires pour 1 seule défaite. Si elle s'est inclinée contre les actuels leader invaincus de la LFL que sont Misfits Premier, la Karmine Corp est allée chercher deux belles victoires savoureuses avec le cœur. Elle a battu Vitality.Bee, l'équipe académique de Team Vitality, avec un backdoor et surtout Solary dans un classico dantesque où les joueurs ont réalisé un énorme come-back. Les deux Français du roster ont montré de très belles choses et font plaisir à voir. L'inexpérimenté Adam n'a pas froid au yeux et tient la dragée haute aux pointures de la ligue. Quant à Saken, il est insolent de réussite et porte à lui tout seul toute la Karmine Corp et ses supporters sur son dos contre Solary. L'équipe n'est pas juste un phénomène de foire et compte bien continuer à briller cette année. Prochaine étape : GamersOrigin et MCES. Il faudra être solide pour résister au mur bleu. Quoi qu'il arrive, la Karmine Corp a en tout cas réussi son pari. Elle amène énormément de hype en LFL comme en témoigne les pics d'audience sur le stream perso de Kameto et les résultats sportifs sont au rendez-vous. La K Corp ne lâchera rien et continuera à crier sur chaque objectif "Lâche ta main !".

esport-lol

Le Recap LFL — Semaine 1 : C'était mieux que le LEC.

Pour l'ouverture de la saison, la LFL a frappé fort ! Entre upsets, backdoors et remontadas, le moins qu'on puisse dire c'est que le spectacle était au rendez-vous... On revient en clips et en texte sur une Superweek d'anthologie qui éclipse aisément la hype de la reprise du LEC...

0

L'actu

En Continu

18:15 LFL Samsung SuperFantasy - Les pronos de Laure pour la dernière semaine avant les Playoffs !
15:41 LPL Spring Split 2021 : RNG toujours en tête
13:10 LFL 2021 Division 2 : Team Oplon bientôt en 13-1 ?
12:50 LFL 2021 : Sprint final avant les Playoffs
11:22 [SATIRE] Les plus gros clichés de joueurs de solo queue
19:04 LoL — Les Français en LEC : un miracle run pour Team Vitality ?
15:18 LCK Spring Split 2021 : Gen.G qualifié en playoffs
22:40 LoL LEC Spring Split 2021 : Semaine gagnante pour Vitality
10:45 LFL 2021 : Tout savoir sur LDLC OL
10:41 LFL 2021 — Tout savoir sur la Team BDS

Articles

recommandés

LoL — Patch note 11.5 : Qiyana revient sur le devant de la scène
League of Legends : les derniers champions manquent-ils d'inspiration ?
LoL : Le MSI 2021 en péril à cause d'un volcan ?

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide LoL pour Samira ADC en S11
Guide pour Ahri Mid en S11