Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Diablo Immortal /

Diablo Immortal : preview alpha technique

Diablo Immortal : preview alpha technique
0

Enfin des nouvelles concrètes à donner ! Invités au Diablo Immortal Summit ce 15 décembre, nous avons eu la chance de pouvoir mettre les mains sur l'alpha technique de Diablo Immortal. Et sans trop en dire tout de suite, le jeu a vraiment du potentiel. Screenshots et vidéos à l'appui !

"Don't you guys have phones ?" Cette phrase de Wyatt Cheng à l'adresse de la communauté de la BlizzCon 2018 a été l'objet de tellement de memes qu'elle en est presque devenue la seule image que le grand public a du jeu depuis maintenant deux ans. Si nous, sur place, avions eu la chance de tester le jeu le jour même, ça n'est pas du tout le cas de la majorité. Sans quoi la plupart se seraient déjà aperçu que le jeu semblait tout au moins "bon".

Que l'on aime ou pas les jeux mobiles n'est pas la question ici, et c'est justement le souci qui avait été rencontré lors de cette BlizzCon 2018. Les joueurs attendaient des nouvelles de Diablo IV, et n'avaient eu "que" Diablo Immortal à se mettre sous la dent, sur une plateforme qui n'était en prime pas prévue pour eux. Depuis ce fiasco ? Pas grand chose à se mettre sous la dent pour ce qui est du jeu mobile, si ce n'est quelques informations récupérées par-ci par-là. La dernière news "importante" est à mettre au crédit de la ChinaJoy Conference, pendant laquelle le dernier trailer a été diffusé.

Wyatt Cheng - Diablo Immortal
Wyatt Cheng
Caleb Arseneaux - Diablo Immortal
Caleb Arseneaux

C'est dans cette ambiance un peu nébuleuse que nous avons été invités à assister au Diablo Immortal Summit, avec Wyatt Cheng et Caleb Arseneaux, respectivement Lead Game Designer et Lead Producer. Présentation de 30 minutes puis séance de questions-réponses, le tout avant d'avoir accès à un serveur d'alpha technique — à la base réservé à l'Australie — pour de nombreuses heures... Le moins que l'on puisse dire, c'est que Blizzard n'a pas lésiné sur les infos et les moyens avant de partir pour les fêtes de famille.

Peu après la mort du Seigneur de la Destruction...

Baal... Son nom résonne encore aux oreilles de ceux qui ont eu l'insigne honneur de jouer à Diablo II à l'époque. Le Seigneur de la Destruction était alors vaincu, et la Pierre-Monde détruite. C'est peu après ces événements que se déroule l'action de Diablo Immortal, tout en restant antérieure à celle de Diablo III. Fini Tristram, welcome to Wortham et à la capitale proche, Ouestmarche. (Re)bienvenue aussi aux personnages que vous avez laissés dans Diablo II, comme Deckard Cain, Charsi, Akara ou encore Flavie par exemple. Sans trop en dire, on peut aussi affirmer que bon nombre d'adversaires vont revenir dans la partie, comme la Sombre Comtesse, Leoric, Baal justement, et bien d'autres (spoiler alert : on a demandé pour Le Boucher, et à priori, non...). Et si on parlait du vrai grand méchant ? Skarn, le héraut de la Terreur. Sa mission ? Fomenter le retour du seigneur de la Terreur, Diablo lui-même. Notre mission à nous ? Rassembler les fragments de la Pierre-Monde corrompue pour contrecarrer ses plans.

Du nouveau à prévoir donc, avec ce gros vilain — et toutes les nouveautés de gameplay, mais aussi beaucoup de nostalgie au menu, avec les personnages nommés quelques lignes au-dessus. Sûrement de quoi ravir les plus anciens fans de la licence, sous réserve qu'ils ne soient pas allergiques à l'aspect "mobile" . Mais aussi sûrement de quoi plaire à une toute nouvelle cible : les joueurs sur mobile. Riot Games s'y est mis avec Wild Rift dernièrement, portant sa licence phare avec brio, et Blizzard donne des nouvelles dans la même semaine. Coïncidence ? Pas sûr...

Un gameplay qui sent bon le sable chaud le Diablo III

Disons le tout de suite : il y a é-nor-mé-ment de choses à faire. Et même en tant que joueur chevronné depuis Diablo premier du nom, il est très possible d'être surpris par la quantité de quêtes secondaires disséminées un peu partout. La trame principale est bien évidemment à prioriser, mais sachez qu'il y a vraiment beaucoup de contenu à côté. Alors, bien sûr, ne vous attendez pas à un tout nouveau jeu. Vous êtes devant du Diablo pur jus. Les quêtes se limitent la plupart du temps à "retrouver untel" ou "démolir X démons", parfois camouflés derrière des "trouvez l'entrée de tel temple (en détruisant tout sur votre passage)". Et si vous n'aimez pas ça, alors vous n'aimerez pas Diablo Immortal. Dans la lignée de ses précédents opus, vous êtes ici pour hacher menu des packs entiers de créatures, toutes plus démoniaques et/ou laides que les autres. Et cet aspect est vraiment réussi. Durant les heures de jeu passées sur cette alpha technique, les moments de répit n'ont été rendus possibles qu'en pleine ville : les régions sont très denses de mobs, et c'est ça qu'on veut !

Je vous vois déjà poser la question : quelles classes seront disponibles ? Lors de cette alpha en tout cas, quatre l'étaient : Sorcier, Barbare, Chasseur de démons et Moine. Pour la petite histoire, chacun pouvait être décliné au masculin comme au féminin, comme dans Diablo III, mais avait aussi accès à une customisation du visage (seulement deux choix pour le moment, mais cela reste une alpha...). Un indice pour la suite ? Ce qui est plus sûr par contre, c'est que durant la session de questions-réponses, les développeurs ont annoncé que les classes de Nécromancien et Croisé étaient déjà prévues pour un futur pas si lointain. Et ils ont même avoué à demi-mot qu'une fois toutes les classes "connues de tout le monde" seraient disponibles sur le jeu, ils avaient l'intention d'explorer la possibilité d'en intégrer de nouvelles.

Côté gameplay pur, la prise en main est plutôt agréable, même pour un joueur uniquement PC et peu habitué aux joutes sur mobile. Le joystick gauche dédié au déplacement est plutôt précis et pratique, et les boutons dédiés au kit de sorts du héros sont parfaitement accessibles avec le pouce droit. La maniabilité est bonne et, que votre personnage se joue à distance ou au corps à corps, le jeu verrouillera par défaut ou presque la cible la plus proche, et ne la lâchera pas tant que vous n' en avez pas manifestement changé. Il est donc plutôt facile de courir, ou marcher à reculons, en tirant des carreaux d'arbalète et autres joyeusetés. Un must have sur Diablo, qui doit être un jeu tout sauf statique. Encore une fois, un pari assez réussi.

"Il y a é-nor-mé-ment de choses à faire" est cité quelques lignes plus haut. Et c'est vrai. En dehors de la quête principale et des quêtes annexes, il existe un système de primes, des Elder Rift (qui remplacent plus ou moins les Failles nephalem de Diablo III), un bestiaire à compléter et qui vous rapporte des bonus de PV et de dégâts, des escarmouches sur les donjons de Leoric ou de la Comtesse. Tout cela vise à vous rapporter des points d'honneur, qui vont alors alimenter votre Battle Pass (qui possède une version gratuite et une payante) qui débloquera lui-même diverses récompenses. Fiou ! Et si le farming n'est pas encore assez intense, vous pouvez vous lancer dans les haut-faits d'exploration de chaque région, les quêtes journalières ou bien la joaillerie, la reforge de vos talents et la montée en statistiques de vos pièces d'équipement. Du contenu, il y en a à foison...

Ambiance, expérience et système économique

Le mobile est peut-être, par essence, moins immersif qu'un PC devant lequel vous êtes bien au chaud devant votre écran. Mais en tout cas, si l'expérience l'est moins à vos yeux, ce ne sera pas à cause de la bande son. Tout le monde a en tête le magnifique thème de Tristram. Il sera difficile de l'égaler, mais celui de Diablo Immortal est loin d'être désagréable. Seule la version anglaise du jeu était disponible, mais la voix de Deckard Cain est "la bonne", le sound design est plutôt correct (du moins, rien de choquant après quelques de jeu), et les cutscenes ne sont pas trop longues ni inintéressantes pour l'intrigue globale. Et au pire, il y a toujours possibilité de les passer...

Côté graphismes, la vidéo ci-dessous vous présentera la crypte du Roi Leoric. Les couleurs sont vraiment fidèles à la licence, froides au possible lorsque cela est nécessaire, et bouillantes quand cela s'impose aussi. Bien sûr l'affichage sur un écran de 24 pouces ou plus et sur une résolution aussi haute ne rendra pas hommage au jeu, mais rappelez-vous seulement qu'il est — d'une part en alpha technique — pensé pour être joué sur téléphone ou tablette. Et du point de vue de l'iPhone XR du test, c'est vraiment réussi. Le jeu possède aussi, histoire de s'adapter au mieux aux configurations des appareils, quatre niveaux de graphismes différents, qui réclament plus ou moins de ressources.

Pour ce qui est de la durée de vie, il est compliqué de s'exprimer sans prendre d'énormes précautions oratoires : comme précisé par Wyatt Cheng, les testeurs de l'alpha technique sont là pour donner leurs impressions sur la montée en niveau "earlygame" et sur les activités "midgame". En environ six heures de jeu, nous sommes passés niveau 32, en priorisant quasi intégralement la quête principale et en ne faisant donc aucune activité annexe qui aurait pu favoriser la montée en niveau. Difficile de dire si cela sera pareil à la beta, et encore moins à la sortie, mais l'ordre d'idée est là. Les 10 premiers niveaux sont très rapides, le temps d'apprendre la plupart des capacités et de débloquer leurs emplacements ; puis le rythme chute un peu, sans passer dans l'excès inverse. Le sentiment de progression est toujours présent, que cela soit dû à un haut-fait, un niveau passé ou à une nouvelle pièce d'équipement, et c'est bien le plus important.

Une fois arrivé niveau 60 à la sortie du jeu (le niveau maximum sur l'alpha technique était 45), le joueur pourra s'adonner aux joies d'un vieil ami nommé Parangon. Les joueurs de Diablo III ont réagi : ce farming n'en finit jamais. Ici, les points de Parangon seront à répartir dans des arbres totalement différents, qui donneront à votre classe une "nouvelle manière de jouer". Encore une fois, difficile d'en savoir vraiment plus car nous n'avons pas eu accès à cette fonctionnalité, mais de prime abord, cela semble vraiment plus attractif que "booster +5 de force par niveau de parangon".

La boutique de l'identifieuse d'items - Diablo Immortal
La boutique de l'identifieuse d'items
Leoric dans toute sa splendeur - Diablo Immortal
Leoric dans toute sa splendeur

Il restait une vraie question à laquelle il fallait répondre : quel allait être le système économique du jeu ? Et si nous ne savons pas encore tout car la boutique était désactivée pour nous concentrer sur le gameplay, quelques précisions ont été faites. Tout d'abord, et même si cela paraît évident aux yeux de certains, votre personnage ne pourra équiper QUE des items qu'il a lui-même ramassés. Aucun échange de pièces d'équipement ne sera possible, les seules interactions de type mercantile entre des joueurs se feront par l'intermédiaire du Marché. Et non, ce ne sera pas l'hôtel des ventes des débuts de Diablo III. Seules les gemmes (force, endurance, dextérité, etc...), les runes, et autres consommables, y seront échangeables. Les développeurs ont aussi précisé que les noms des échangeurs ne seraient pas spécifiés, pour se prémunir le plus possible des éventuels bots. Pour en finir avec ce que l'on sait sur le système économique, le Battle Pass mentionné plus haut sera disponible en versions gratuite et payante, pour une somme encore inconnue. Celui-ci ne devrait donner accès qu'à des choses dispensables, et laisser ainsi le jeu et la progression entièrement free-to-play. Encore une fois, difficile d'en juger sans avoir toutes les données entre les mains. Mais comme on dit... Stay tuned !

Du Diablo pur jus
Les transports en commun vont se transformer en séances de farming
Du free-to-play sur le papier...
Beaucoup de classes, et d'autres à venir
Le retour de certains gros vilains, très appréciable
Tellement de choses à faire
Du Parangon enfin utile
Ambiances sonore et visuelle réussies
Quelques mauvais tours joués par le système de visée des capacités
Mobile relativement récent requis
...A confirmer quand même
Prometteur (voire très prometteur)

Cette première preview de Diablo Immortal présage du bon, et même du très bon. Bien sûr, énormément de choses peuvent changer d'ici à la sortie officielle (pour laquelle nous n'avons toujours pas eu de date), mais les bases posées par cette alpha technique sont encourageantes. Tous les ingrédients sont là : l'ambiance, le dynamisme, les classes phare, le farming intensif... De quoi donner bien envie, même aux allergiques du mobile, de se plonger dedans dès la sortie. Nous devrions avoir davantage d'informations lors de la BlizzConline de février prochain.

0

L'actu

En Continu

21:31 Diablo 2 Resurrected : Ouverture de l'alpha technique ce vendredi 9 avril
12:36 Toutes les annonces et nouveautés de la BlizzCon 2021, avec une licence Diablo à l'honneur
11:54 BlizzCon : Diablo Immortal - Questions-Réponses
10:57 BlizzCon : Diablo Immortal - La prochaine phase de test mentionnée
09:51 BlizzCon 2021 : Un "leak" dévoile les annonces supposément à venir pour chaque licence
12:38 BlizzConline 2021 - Toutes nos attentes et les potentielles annonces
15:42 BlizzCon 2021 : Planning complet et programme des conférences
14:45 Pour la première fois, l'administration chinoise autorise un jeu mobile Pokemon sur son territoire
18:29 Blizzard dévoile "Welcome Home", sa vidéo célébrant les 30 ans d'existence de l'entreprise
18:21 Le Codex de Diablo Immortal

Articles

recommandés

Monétisation de Diablo Immortal : F2P, achats & boutique
Les niveaux de Parangon dans Diablo Immortal
Le top des Hack'n slash mis à jour pour s'occuper durant les fêtes

Guides

à découvrir

Le top des Hack'n slash mis à jour pour s'occuper durant les fêtes
Rejoignez la rédaction Millenium Diablo
Diablo 4 : Les attentes & désirs des joueurs