Menu
Worlds LoL 2020 : Infos, résultats, suivi, équipes, cashprize
Worlds LoL 2020 : L'équipe type du Main Event
4

Puisque les phases de groupes du Mondial 2020 sont terminées, on a désormais un bon aperçu des forces en présence. La rédaction s'est un peu mouillée pour constituer son équipe-type avec des joueurs bien connus mais aussi quelque surprises...

Worlds LoL 2020 : L'équipe type du Main Event

Crédit photo : LoL Esports

 

Les phases de groupe des Worlds 2020 de League of Legends sont maintenant terminées. Il n'y a plus que 8 équipes pour prétendre au titre et les régions mineures ont pris la porte — guidées jusqu'à l'aéroport de Shanghai par une région majeure, l'Amérique du Nord. Avant de commencer les quarts de finale, il est l'heure de faire un premier bilan individuel avec notre équipe-type des groupes.

Certains joueurs ont déçu là où d'autres ont confirmé les attentes placées en eux. Dans tous les cas, il n'y a plus que la crème de la crème. L'équipe-type du Play-In est à des années lumières en terme de niveau et plus aucun de ses anciens membres n'est encore en lice dans le tournoi.

Bien sûr, toute équipe-type est nécessairement subjective. Nous avons souhaité mettre en avant les performances individuelles des joueurs tout en assurant un maximum de diversité au niveau de la représentation. N'hésitez pas à proposer votre propre version dans les commentaires.

Notre équipe-type

Joueur

Poste

KDA

Equipe

Nationalité

Jang "Nuguri" Ha-gwon

4

Lê "SofM" Quang Duy

5

Zhuo "knight" Ding

4,5

Park "Ruler" Jae-hyuk

5,91

Ryu "Keria" Min-seok

4,07

TOP — Nuguri, le péché de l'orgueil

Certains joueurs arrivent aux Worlds avec plus de pression que d'autres. Jang "Nuguri" Ha-gwon était lui très attendu. Pour contextualiser, il était annoncé l'année dernière pour ses premiers Mondiaux, comme le futur monstre de la toplane. Malheureusement, il n'avait pas réussi à se montrer à la hauteur des attentes, prenant notamment une leçon en 3 actes face à l'expérimenté Martin "Wunder" Nordahl Hansen lors des quarts de finale. Il n'en fallait pas plus, pour lui coller l'étiquette de joueur surcoté. Après une très bonne année à travailler avec DAMWON Gaming, les observateurs restaient sceptiques. D'autant plus qu'il se remettait tout juste d'une opération chirurgicale. Pas idéal avant de se frotter une nouvelle fois aux meilleurs joueurs du monde.

Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que Nuguri a fait rapidement taire les critiques. Très influent depuis sa toplane, il joue un rôle très important dans la réussite de son équipe. D'autant que son arsenal s'est renforcé cette année. Connu pour ses capacités de duelliste, il a enrichi son pool de champions, qui est désormais beaucoup plus complet.

Maîtrisant à merveille l'art du flanking, il a montré des actions de haute voltige avec son Kennen. Très consistant, même quand l'équipe adverse essaye de l'isoler, Nuguri semble enfin avoir atteint le potentiel qu'on lui prêtait l'année dernière. Il a de sacrés clients cette année face à lui, mais maintenant qu'il est plus expérimenté il devrait être capable de gérer la pression. C'est une bonne réaction d'orgueil de sa part, Nuguri peut être fier de lui.

League of Legends

JUNGLE — SofM, le péché de la gourmandise

Suning a fini en tête de son groupe, ce qui n'était pas forcènement chose facile face aux deux équipes de vétérans, G2 Esports et Team Liquid. Mais pour les tout premiers mondiaux de la structure et de la plupart des joueurs, l'équipe a montré un appétit d'ogre. En particulier, le jungler Lê "SofM" Quang Duy a démontré qu'il avait vraiment très faim. Dans la jungle, il dévore absolument tout ce qui bouge. Champions, monstres de la jungle ou balises — rien n'y échappe. Comme un boulimique, il farm sa moitié de jungle mais pique également ce qu'il y a dans l'assiette de son voisin comme si la jungle ennemie était simplement une extension de son domaine. Le seul Vietnamien du tournoi, très actif, met un point d'honneur à counter-jungle autant que possible.

Sa course à l'armement impacte grandement le jeu de son équipe. Il ne se contente pas de farmer, mais il applique une pression constante sur l'équipe adverse et contrôle ainsi indirectement le jungler ennemi, qui court après des ressources. Très au point mécaniquement avec des champions comme Lee Sin, SofM se distingue également par son itemisation. Très généreux et dévoué, il met à profit ses ressources pour acheter des objets de tanks et constamment faire barrage de son corps pour ses carry.

Cependant, attention à l'indigestion et aux carries. SofM a tendance à avoir les yeux plus gros que le ventre et il n'est pas rare de le voir réaliser des erreurs de positionnement... Typiquement quand il essaye de voler un camp ennemi sans le soutien de son équipe. Mais pour le moment, ça passe plus que ça ne casse.

League of Legends

MID — knight, le péché de l'envie

Zhuo "knight" Ding est un joueur déjà connu du grand public. Très réputé, beaucoup le considèrent comme l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur, midlaner du monde actuellement. Pourtant, ce jeune joueur n'a jamais vraiment foulé la scène internationale. Il a bien participé à un semblant de MSI en cette année particulière, mais rien de très significatif.

knight a donc très envie de bien faire, pour son premier mondial qui se déroule en plus en Chine. Top Esports est désigné comme l'un des deux grands favoris à la victoire finale mais l'équipe ne se précipite pas et fait les choses bien. knight de son côté, évolue sereinement. Il a ses côtés des joueurs plus expérimentés (Hung "Karsa" Hao-Hsuan) ou des joueurs plus connus (Yu "JackeyLove" Wen-Bo) qui absorbent beaucoup de pression. Mais comme il a plus de libertés, c'est souvent lui qui accélère le jeu de son équipe, au style très méthodique. Il apporte une bonne dose d'insouciance et de fougue très bénéfique à ses coéquipiers.

Le midlaner chinois a eu l'occasion de sortir 6 différents champions en autant de partie, dont un Nocturne mid qui n'est pas très cartésien. Il a pris par deux fois le meilleur sur Jeong "Chovy" Ji-hoon durant les poules, ce qui reste un marqueur de qualité indéniable. On se souvient surtout dans le dernier duel, de sa shockwave avec Orianna qui a tout débloqué. D'ailleurs, la seule partie perdue par TES, était celle où on lui avait confié Galio. Un champion qui ne convient pas vraiment à un playmaker.

League of Legends

ADC — Ruler, le péché de l'avarice

Quelle est la qualité première d'un ADC ? C'est de pouvoir farmer et obtenir le maximum de ressources. Tel des vautours, ils s'agitent aux 4 coins de la carte pour amasser un maximum d'or et se doter d'une artillerie lourde. Park "Ruler" Jae-hyuk n'est pas né de la dernière pluie, c'est même un ancien champion du monde (2017). Ce botlaneur un peu old-school n'a jamais vraiment apprécié de jouer des picks exotiques comme des mages en botlane. Il maîtrise cependant parfaitement ses fondamentaux, et son équipe ne lui demande pas beaucoup plus. Il farm bien, il ne fait pas d'erreur de positionnement et il inflige un maximum de dégâts à ses ennemis. Il joue simple, mais juste.

Du côté des statistiques, Ruler en domine plusieurs. C'est le botlaneur qui obtient le plus de Gold à la minute depuis le début du tournoi (458). Parmi les joueurs encore en lice, c'est également l'ADC qui a le plus de ressource dans son équipe (24,4 %) et celui qui bénéficie du plus de kill (29,2 %). Il ne gâche aucune des ressources reçues et inflige 32,5 % des dégâts de son équipe. C'est un roc solide qui ne fait pas de vague mais qui fait toujours le travail. Consciencieux et rigoureux, on sait qu'on peut lui faire confiance. Son apport ne se résume pas seulement à des chiffres, mais celles-ci révèlent un style d'une efficacité froide et implacable.

League of Legends

SUPPORT — Keria, le péché de la colère

La première année au plus haut niveau de Ryu "Keria" Min-seok est déjà une réussite. Il a sauté plusieurs étapes dans sa progression rapide et le voilà déjà aux Worlds. Pas impressionné pour un sous, il n'a pas cédé à la pression. Fidèle à lui même et au style de jeu très soloQ de son équipe qui adore l'agression, il a fait très bonne impression durant cette phase de poule. Si certains attendaient peut-être des signes de faiblesse de la part du rookie, ils se sont mis le doigt dans l'œil.

Au contraire, personne n'a vraiment envie de chercher des noises au Support, qui s'est montré très autoritaire avec son Pantheon. Ses futurs adversaires feraient bien de lui interdire de jouer ce personnage avec lequel il a déjà gagné à deux reprises (6/3/8 et 1/2/5). Keria n'est pas le dernier à se jeter dans la mêlée et il s'intègre parfaitement à l'équipe. C'est un digne fils du coach controversé Kim "cvMax" Dae-ho, qui prône un investissement total et souhaite avoir des vrais gladiateurs dans son collectif.

Keria n'est peut-être pas le meilleur des supports du tournoi. Mais dans un rôle qui condamne généralement au second plan, il a lui, réussi à crever l'écran. On sait qu'avec lui, on ne va jamais s'ennuyer et qu'il se battra jusqu'au bout. Dans un style très tout ou rien, il apporte un vent de fraîcheur bénéfique au poste de Support. Et puis il gagne aussi des points avec ses cheveux teintés en mauve !

League of Legends

Comme dit en introduction de cet article, une équipe-type est nécessairement subjective — et notre fantasy roster est loin d'être une vérité absolue. N'hésitez pas à argumenter le vôtre en commentaires de cet article : nous nous ferons un plaisir d'en discuter avec vous...

esport-lol

Worlds LoL 2020 : Retour sur les audiences du Play In et du Main Event

Cette année, les Worlds de League of Legends ont un goût un peu plus fade que d'habitude, car aucun public n'a pour le moment été convié aux festivités. Cela dit, ça n'a pas empêché les spectateurs de suivre la compétition...

4
Hypalage il y a 1 semaine

J'ai bien aime cet article ! Je suis juste surpris de voir que personne ne parle de Showmaker :o

Diego Cabrejas il y a 2 semaines

Personnellement mon choix : <br /> Top : 369<br /> Jgl : Selfmade <br /> Mid : Angel<br /> ADC : JackeyLove <br /> Sup : Mikyx <br /> <br /> Je m'explique : <br /> 369 m'a le plus impressionné avec des picks moins vu et des counters aux perso de Nuguri. Selfmade a montré de belles choses, même si peut être que Canyon a été meilleur, mais Selfmade a montré qu'il était parmi les meilleurs jungler de ces worlds et pour des premiers worlds c'est surprenant. Sofm jouant trop égoïstement. <br /> Knight n'a rien montré en tout honnêteté, la où Angel a été le vrai carry de Suning et pourtant sous estimé. <br /> Besoin d'expliquer pour JackeyLove ? Aucun faux pas, une Sena absolument incroyable. <br /> Enfin, Mikyx a été 1v9 durant toutes les games...

Diego Cabrejas il y a 2 semaines

Personnellement mon choix : <br /> Top : 369<br /> Jgl : Selfmade <br /> Mid : Angel<br /> ADC : JackeyLove <br /> Sup : Mikyx <br /> <br /> Je m'explique : <br /> 369 m'a le plus impressionné avec des picks moins vu et des counters aux perso de Nuguri. Selfmade a montré de belles choses, même si peut être que Canyon a été meilleur, mais Selfmade a montré qu'il était parmi les meilleurs jungler de ces worlds et pour des premiers worlds c'est surprenant. Sofm jouant trop égoïstement. <br /> Knight n'a rien montré en tout honnêteté, la où Angel a été le vrai carry de Suning et pourtant sous estimé. <br /> Besoin d'expliquer pour JackeyLove ? Aucun faux pas, une Sena absolument incroyable. <br /> Enfin, Mikyx a été 1v9 durant toutes les games...

Diego Cabrejas il y a 2 semaines

Personnellement mon choix : <br /> Top : 369<br /> Jgl : Selfmade <br /> Mid : Angel<br /> ADC : JackeyLove <br /> Sup : Mikyx <br /> <br /> Je m'explique : <br /> 369 m'a le plus impressionné avec des picks moins vu et des counters aux perso de Nuguri. Selfmade a montré de belles choses, même si peut être que Canyon a été meilleur, mais Selfmade a montré qu'il était parmi les meilleurs jungler de ces worlds et pour des premiers worlds c'est surprenant. Sofm jouant trop égoïstement. <br /> Knight n'a rien montré en tout honnêteté, la où Angel a été le vrai carry de Suning et pourtant sous estimé. <br /> Besoin d'expliquer pour JackeyLove ? Aucun faux pas, une Sena absolument incroyable. <br /> Enfin, Mikyx a été 1v9 durant toutes les games...

L'actu

En Continu

18:18 De quelles origines sont les champions du monde de League of Legends ?
15:18 LoL LCS : Vers une prolongation en or massif pour Jensen chez Team Liquid ?
15:05 Découvrez MORE, le second titre de l'EP All Out du groupe virtuel League of Legends K/DA
13:36 La résistance accueille trois nouveaux membres sur le PBE League of Legends 10.23
13:20 Deux nouveaux skins Battlecast pour Zac et Nasus en test sur le PBE LoL 10.23
12:32 Mercato LoL : Perkz pourrait quitter G2 Esports
19:36 Notes de patch 10.22 de League of Legends : Seraphine débarque dans la faille
16:33 Un trailer pour la cérémonie d'ouverture de la finale des Worlds LoL
13:51 Un dragon ancestral géant en plein Shanghai pour célébrer la fin des Worlds LoL 2020
12:49 Focus sur la rivalité Chine-Corée du Sud avant la grande finale des Worlds LoL

Articles

recommandés

Worlds LoL 2020 | Demi-finales : Suning vs DAMWON en finale
LoL : Découvrez les ratios des sorts de Seraphine
LoL : Misfits Premier sacrés grands champions de la LFL !

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Ahri Mid en S10
Guide pour Ashe ADC en S10