Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) / Worlds LoL 2020 : Infos, résultats, suivi, équipes, cashprize /

Worlds LoL 2020 : Le Play-In avec Humanoid, Carzzy, Orome et Raes et micaO

Worlds LoL 2020 : Infos, résultats, suivi, équipes, cashprize
Worlds LoL 2020 : Le Play-In avec Humanoid, Carzzy, Orome et Raes et micaO
0

Dix équipes ont tenté leur chance cette année sur la scène du Mondial 2020 de League of Legends, mais seules quatre d'entre elles ont décroché leur ticket pour le Main Event. Legacy Esports, MAD Lions et INTZ font partie des grands déçus... Rencontre avec Humanoid, Carzzy, Orome, Raes et micaO.

Worlds LoL 2020 : Le Play-In avec Humanoid, Carzzy, Orome et Raes et micaO

Crédit photo : Lolesports

Des montagnes russes d'émotions, on en avait déjà ressenti lors des finales 2018 et 2019 des Worlds, mais rarement on s'était retrouvé à accorder autant d'intérêt à la phase du Play In. Après tout, il s'agit le plus souvent d'une simple formalité, d'un bain de sang dans lequel les équipes des régions mineures payent au prix fort leur écart de niveau. League of Legends ne fait pas de cadeaux à ce niveau-là.

Mais cette année, les choses étaient différentes. On a ressenti comme un frémissement, et tandis que les favoris tombaient comme des mouches, les régions majeures ont un instant tremblé face au désir de victoire parfois insurmontable de leurs cadettes.

Contre toute attente, le PSG Talon s'est emparé de la première place du Groupe B — et ce même alors que leur roster comprenait trois joueurs remplaçants, provenant de deux équipes différentes. Team Liquid a dominé le groupe A, écrasant au passage les MAD Lions, semblant réaffirmer qu'on sous-estime grandement les équipes américaines cette année. Mais deux seed étaient encore à prendre via le Knockout Stage, et c'est là que tous les upset ont eu lieu.

Les Turcs de Papara SuperMassive ont mis fin aux espoirs des rookies du LEC après une série infernale qui s'est jouée au millimètre. Puis ils se sont fait écraser sans plus de cérémonie par les Russes de Unicorns of Love. De l'autre côté de l'arbre, le cinq de LGD Gaming a semble-t-il retrouvé le niveau qu'on lui prêtait quelques semaines plus tôt en enchaînant six games victorieuses jusqu'à la qualification. Sans merci, l'équipe chinoise a oblitéré Rainbow7 (LLA) et Legacy Esports (OPL).

Mais avant tout ça, avant le massacre, l'espoir était encore permis. Le 25 septembre, au lendemain des premiers matchs du Play In, les MAD Lions y croyaient encore. "Je voulais partir sur un 2-0," raconte Marek "Humanoid" Brázda,"Je ne m'attendais pas à ce qu'on perde contre Liquid, mais on en est là — tout le monde peut gagner contre tout le monde."

Après une première game décousue contre INTZ, et la fessée de Team Liquid, le midlaner a alors bien conscience que son équipe a pas mal déçu les fans dès cette première journée. Et bien qu'ils l'aient remportée, la toute première game du Mondial 2020 s'est jouée dans des conditions venant sans doute expliquer la téléportation malencontrese de Rodrigo "Tay" Panisa dans les premières minutes.

"Il faisait extrêmement froid sur la scène, et ça leur a pris pas mal de temps pour le réparer," grimace Humanoid. "J'étais littéralement en train de trembler de froid durant toute la game — c'était injouable."

D'autant que, pour les joueurs, l'expérience est bien différente de ce qu'on peut apercevoir sur notre écran. Si on voit derrière eux les panoramas en réalité virtuelle concoctés par Riot et Cisco, les joueurs évoluent en réalité dans un cube tapissé de fonds verts, où il est d'autant plus difficile d'établir des repères.

Bien au-delà de ça, le midlaner de MAD pointe du doigt cette victoire gelée contre l'équipe brésilienne, soulignant à quel point il est déçu de la performance de son équipe. Et si le froid joue sans doute un rôle, Humanoid ne peut s'empêcher de regretter leur niveau de jeu.

"Aujourd'hui, on a moins bien joué que lors des scrims. Je pense que beaucoup d'entre nous étaient stressés à l'idée de jouer sur une scène, parce que ça fait un certain temps qu'on ne l'a pas fait — mais je pense que ça disparaîtra après quelques games."

Humanoid est alors confiant du destin de Lions, et, malgré le score du jour, la première place du groupe A lui semble encore être un objectif accessible. Plus encore, et comme beaucoup d'autres, il ne perçoit pas encore la menace des autres équipes. Un excès de confiance en lui qui aura sans doute été fatal.

"Je ne crois pas vraiment qu'il y ait beaucoup d'équipes fortes. Je pense qu'on est, avec LGD Gaming, les deux équipes les plus fortes. [...] et les autres équipes sont plutôt "moyennes" commente alors le midlaner au sortir du Jour 1. Il réaffirme alors sa confiance en l'équipe, malgré leur défaite contre Liquid : "je pense qu'on est meilleurs qu'eux. Si on a la chance de jouer un Best of 5 contre eux, je suis sûr qu'on gagnera."

Vous l'aurez remarqué, ça a plutôt mal vieilli. D'autant que la confiance de Humanoid ne semblait pas prendre en considération l'état individuel de ses coéquipiers, ou la santé générale du roster. Avec la COVID-19, l'année a été rocambolesque, et la saison 2020 s'est plus ou moins conclue sur l'explosion en vol des Lions qui, après avoir tenu tête aux vétérans du LEC pendant des semaines, ont finalement rendu les armes.

"Je crois qu'on était un peu cramés," raconte Andrei "Orome" Popa, "A l'approche des Playoffs, je crois qu'on avait atteint le point où, collectivement, on était un peu en burn out. On s'est beaucoup améliorés depuis et on essaye toujours de retrouver notre forme — mais je crois qu'on y arrive enfin."

Officiellement, ce n'est pas la première fois que le toplaner assiste aux Worlds en tant que joueur, puisqu'il remplaçait Kiss "Vizicsacsi" Tamás l'année dernière, alors que celui-ci officiait pour Splyce. Pourtant, si la dernière fois il s'agissait simplement d'une expérience pour apprendre à être un pro, cette fois-ci cela ressemblait plus à un test.

Pour Vizicsacsi, les Worlds 2019 ont signé l'heure de la retraite. - League of Legends
Pour Vizicsacsi, les Worlds 2019 ont signé l'heure de la retraite.

Pour certains, l'épreuve a commencé dès l'arrivée à Shanghai. Car si certains joueurs se sont très bien accommodés à la quarantaine, d'autres ont eu tendance à la vivre comme un enfer. C'est le cas de Matyáš "Carzzy" Orság, qui semble avoir été enfermé comme un lion en cage.

"Quatorze jours, c'était plutôt dur pour moi, parce que je déteste la solitude," confie le botlaner des MAD Lions. Surtout, le jeune ADC s'est plié à un rythme de jeu qui est loin de correspondre à sa nature explosive et joviale. "A aucun moment dans ma vie, je ne me suis retrouvé à m'entraîner tout le temps, sans sortir, sans voir des amis ou sans faire autre chose."

Rappelant les frasque du toplaner de G2 Esports, Martin "Wunder" Nordahl Hansen, Carzzy avoue honnêtement ne pas trop être fan du League of Legends 24h sur 24, et 7 jours sur 7. "J'aime bien sortir et m'amuser, et ça m'aide beaucoup pour pouvoir déconnecter du jeu." Bien sûr, dans les conditions de la bulle sanitaire, le jeune botlaner n'a pas eu vraiment le droit de découvrir les alentours de Shanghai. Dans un sourire, il avoue qu'il se sentira sans doute mieux lorsqu'il pourra enfin sortir de l'hôtel et explorer la ville. Et malheureusement, on n'aura jamais l'occasion de constater l'effet qu'une simple balade aurait pu avoir sur ses performances.

Reconnaissons que le trailer des Worlds 2020, présenté au public au lendemain de l'édition 2019, donnait envie faire un tour à Shanghai...

Mais ce jour-là, en Europe, on ne savait pas encore. On ne se doutait pas que les lionceaux échoueraient à rejoindre le Main Event. On n'imaginait pas que les Turcs ou les Russes soient aussi redoutables : on s'amusait juste de voir le PSG Talon briller, tout en maudissant secrètement le jour où Team Liquid a poaché Mads "Broxah" Brock-Pedersen. Et même si, au lendemain du Play In, la blessure est colossale, l'Europe possède encore trois équipes pour défendre ses couleurs.

Par contre, pour les régions mineures comme l'Océanie (OPL), ou le Brésil (CBLOL), Legacy Esports et INTZ représentaient le seul et ultime espoir. Et, au sortir des deux défaites du Jour 1, Micael "micaO" Rodrigues semblait déjà avoir perdu confiance.

"Chaque année, on a l'impression que les performances du Brésil sur la scène internationale sont de pire en pire." Loin de stagner, le niveau général de la région a au contraire évolué au fil des dernières années, mais "on dirait que les autres régions évoluent plus [vite]. Chaque année, on arrive meilleurs, mais le niveau international est beaucoup plus élevé. [...] C'est marche-ou-crève maintenant, et on va faire de notre mieux."

Hélas, INTZ n'est pas parvenu à se relever de ce premier coup, et l'équipe brésilienne a échoué en dernière place du classement ex-aequo avec MAD Lions. Et, à l'issue d'un match de tiebreak joué à la fin du Jour 3, les Brésiliens ont été sortis de la compétition.

Au même moment, Team Liquid arrachait à Legacy Esports la première place du Groupe A, forçant l'équipe océanique à se confronter à l'Elimination Round. Soyons honnêtes, on avait rarement vu une équipe Wildcard défendre aussi chèrement sa peau. Les Legacy ont démontré un niveau de jeu contrôlé, orienté autour des objectifs, qui leur a permis de vaincre MAD Lions et Papara SuperMassive — mais leurs performances n'étaient pas, hélas, exemptes d'erreurs.

Après leur rodéo endiablé, les Legacy se sont finalement effondrés face à LGD Gaming à l'issue du 7ème et dernier jour du Play In. Et la blessure a été d'autant plus grande que, contrairement à INTZ, les représentants de l'Océanie y croyaient jusqu'au bout.

"En entrant dans la série... bien sûr, je pensais qu'on avait une chance," raconte Quin "Raes" Korebrits, "Je pensais qu'on pourrait les égaler dans des teamfights, grâce à notre contrôle des waves — ce que nous avons fait dans la 2ème game où on a presque gagné. J'étais convaincu que nous pouvions les égaler".

Le botlaner de Legacy Esports retient ses émotions comme il peut, car encore une fois l'OPL échoue à rejoindre le Main Event des Worlds, s'enfonçant un peu plus dans un statut de région mineure qui semble désormais indélébile. "Je ne sais pas ce qui nous manque, [ce qu'il y a de différent] entre eux et nous," continue Raes, "Je pense qu'il y a un léger écart de compétences individuelles dans tous les domaines."

esport-lol

Worlds LoL 2020 : Les 10 équipes du Play-in résumées en un mot

Dire que la phase du play-in des Worlds 2020 League of Legends a été riche en émotions, retournements et autres moments mémorables est aisé. En le résumant en 10 petits mots, un pour chaque équipe qui y a participé, on obtient un récit beaucoup plus précis.

Alors qu'on les présentait comme les grands favoris du Play In, les LGD Gaming ont semé le doute les premiers jours, mais leurs performances face à Rainbow7 et Legacy Esports lors du dernier jour sont venues faire taire les détracteurs les plus remontés. Toutefois, subsiste dans l'ombre l'espoir selon lequel on aurait pu, peut-être, surestimer les équipes chinoises. Difficile de retrouver cette idée folle dans les réponses des joueurs interrogés. Tous semblent pointer du doigt JD Gaming et Top Esports comme les futurs finalistes des Worlds 2020.

"DAMWON pourrait créer la surprise," tempère Carzzy, "mais je pense franchement que ça se jouera entre ces deux équipes."

Comparé à l'Europe, les quatre équipes chinoises participeront au Main Event. Reste à savoir si la prophétie de Carzzy adviendra, ou si G2, Fnatic, ou Rogue parviendront à se glisser entre les mailles du filet…

0

L'actu

En Continu

13:51 Un dragon ancestral géant en plein Shanghai pour célébrer la fin des Worlds LoL 2020
12:49 Focus sur la rivalité Chine-Corée du Sud avant la grande finale des Worlds LoL
12:00 Fin de cycle sur le PBE LoL 10.22
21:54 Grande finale LFL 2020 : Misfits Premier déjoue tous les pronostics et s'empare du titre !
21:11 LoL : Misfits Premier sacrés grands champions de la LFL !
10:49 LoL Mercato 2020 : Alphari chez Team Liquid ?
17:11 Demi-finale des Worlds LoL : Suning crée la surprise face à Top Esports
14:40 Worlds LoL 2020 | Demi-finales : Suning vs DAMWON en finale
19:31 Record d'audience battu pour la demi-finale des Worlds LoL G2 Esports vs DAMWON
19:10 Bjergsen prend sa retraite de joueur pro et devient entraîneur en chef de TSM

Articles

recommandés

Fin de cycle sur le PBE LoL 10.22
LoL : Découvrez les ratios des sorts de Seraphine
Bjergsen prend sa retraite de joueur pro et devient entraîneur en chef de TSM

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Ahri Mid en S10
Guide pour Ashe ADC en S10