Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Esport - Counter-Strike : olofmeister sur le banc

Esport - Counter-Strike : olofmeister sur le banc
0

Fatigué par l’exigence du très haut niveau sur CS:GO, le suédois paye le prix de l’usure, décidant de s’écarter de l’effectif principal de FaZe pour récupérer.

Esport - Counter-Strike : olofmeister sur le banc

Olof, le bonhomme de neige. En sous-régime ces derniers temps, cette légende de la discipline, vainqueur de deux Majors, a vu son niveau de jeu fondre comme l’eau gelée au soleil. Ce qui l’a poussé à annoncer dans une lettre officielle son désir de prendre du recul sur la compétition.

CS:GO et son circuit e-sportif, l’un des plus délicats à aborder en termes d’énergie - entre les voyages fréquents, l’enchaînement des tournois à vitesse grand V, la rigueur des entraînements permanents -, pousse de plus en plus de joueurs à prendre un congé sabbatique.

En attendant de trouver une solution, qui pourrait être une structuration davantage pensée pour le bien être des joueurs, dans le calendrier annuel, ou que les clubs se mettent à recruter des remplaçants pour mettre en place un système de rotation, les départs en ressourcements se font de plus en plus nombreux.

À l’image d’Alex (Vitality) ou Gla1ve (Astralis), le Suédois va ainsi s’accorder un temps d’accalmie avant un retour - espérons-le - en grande forme du côté de FaZe. Le joueur de 28 ans avait déjà par deux fois pris des pauses allant de deux à trois mois auparavant. Une fois chez Fnatic, et par la suite déjà chez FaZe Clan, courant 2018.

L’organisation (actuellement 7ème du classement mondial), engagée dans toutes les plus grandes compétitions de la scène, et bien placée pour participer au Major de fin d’année à Rio, va devoir lui trouver un remplaçant ; cassant sûrement la tirelire pour garnir son effectif international clinquant. À noter que les derniers mouvements de l’équipe avaient été les arrivées de la star brésilienne coldzera, et du très prometteur broky, pour accompagner NiKo, rain et ce bon vieux olof.

esport-csgo

CS:GO - G2 plus fort qu’Astralis

L’écurie qui héberge kennyS et sa bande franco-serbe continue de surfer sur une bonne dynamique. Au compteur de son début de DreamHacks Masters, en ligne : une revanche prise sur des Astralis affaiblis, et un passage qualitatif en playoffs après avoir terminé en tête de son groupe.

Crédit Photo : HLTV

0

L'actu

En Continu

11:29 kennyS et l'équipe Counter-Strike de G2 Esports se séparent
14:54 Gambit remporte les IEM de Katowice sur Counter-Strike
12:27 Fin d’aventure pour NBK chez OG
17:09 Le Counter-Strike français en panne aux IEM de Katowice
13:38 Les Français placés en échec en BLAST Premier sur Counter-Strike
16:50 Le capitaine de l’équipe Counter-Strike de Vitality placé sur le banc
12:44 Le BLAST Premier prêt à entamer sa saison 2021 sur Counter-Strike
13:00 L'histoire de GeT Right : le GOAT de CSGO
17:22 Valve provoque la colère de la scène esportive de Counter-Strike
16:00 Vitality rate le coche en Blast Premier sur Counter-Strike

Articles

recommandés

Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?
Counter-Strike - XTQZZZ : « On est les pionniers du professionnalisme de l’e-sport »

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO