Millenium / Actualités jeux vidéo /

Barriere Speedrun Show : Des milliers d'heures d'entraînement pour quelques minutes de gloire

Barriere Speedrun Show : Des milliers d'heures d'entraînement pour quelques minutes de gloire
0

Hier se tenait à Lille une compétition unique en son genre : le Barriere Speedrun Show. Sur les licences Portal, Celeste, Sekiro, Minecraft, huit joueurs venus du monde entier se sont affrontés en duel afin de remporter une partie des 20 000€ mis en jeu.

Barriere Speedrun Show : Des milliers d'heures d'entraînement pour quelques minutes de gloire

Crédit photo : Barriere eSport Tour

 

Au royaume du speedrun, il existe peu d'événements comparables au Barriere Speedrun Show. Habitués à courir pour rassembler des dons à destinations d'associations caritatives, les runners semblaient presque dépaysés par le format compétitif, tant et si bien que certains d'entre eux croyaient, jusqu'au dernier instant, qu'il s'agissait d'une arnaque.

Pourtant, après une phase de qualifications s'étant déroulée courant janvier, huit joueurs venus du monde entier ont répondu à l'appel de Laink et HugoDélire pour concourir sur la scène de l'hôtel Barriere de Lille. Portal, Celeste, Sekiro, Minecraft : chaque licence a vu s'affronter deux joueurs dans une course effrénée à l'Any%.

Avec 20 000 € en jeu, l'événement affichait un des prize pool les plus élevés du monde du speedrun. Toutefois, au-delà des prix, des trophées, et même des timers, c'est bien le caractère spectaculaire de chaque run qui a marqué les esprits.

Retour sur une compétition atypique, haute en couleurs et en émotions.

Portal : Le cake n'est plus un mensonge

Dès le début de l'événement, l'ambiance est électrique. La foule réagit au moindre appel de Hugo et Etoiles pour encourager les deux runners. Rarement des speedrunners ont été autant acclamés. Sur la droite, le joueur français Biwix espère pouvoir coiffer au poteau le jeune Msushi, actuellement détenteur du 3ème temps mondial. C'est une grande première pour le joueur américain qui, du haut de ses 18 ans, a quitté son sol natal pour la première fois de sa vie. Ayant fait ses armes sur la scène des Awesome Games Done Quick, il reste pourtant un adversaire redoutable pour Biwix.

Dès la phase d'introduction, alors que GLAdOS s'abandonne à un monologue, les joueurs enfermés dans leur capsule rivalisent déjà d'adresse pour assurer le spectacle. Au coup de départ, ils se précipitent sur le premier des dix-neuf niveaux qui constituent la run. L'un comme l'autre, ils adoptent une cadence folle, rendant leur duel presque illisible pour le regard d'un non-initié. Msushi parvient à prendre la tête, mais une petite erreur de sa part permet à Biwix de reprendre l'avantage.

A cet instant, une fraction de second sépare les deux runners. Tous deux démontrent une capacité incroyable à utiliser leur portal gun. "On rentre, on revient, on ne s'arrête jamais" commente Etoiles. Les deux joueurs restent quasiment au coude-à-coude jusqu'à la 17ème salle. Là, un portail très légèrement mal placé coûte quelques secondes à Biwix, permettant à Msushi de s'assurer à nouveau la première place. Le joueur français, qui croyait désormais pouvoir devancer son adversaire, voit la victoire s'éloigner lentement de sa portée.

Lorsque Msushi arrive devant le cake, récompense promise par GLaDOS tout au long du jeu et annonçant la fin de la course, le chronomètre continue de tourner pendant quelques secondes. En régie, ainsi que dans le public, on n'arrive pas à comprendre que c'est "déjà" fini. Le joueur américain commence à sautiller autour du gâteau, jusqu'à ce qu'un des admins mette finalement fin au duel.

17:00:10, soit un peu plus d'une minute d'écart avec le record du monde, et Msushi remporte la victoire.

Celeste : Rencontre au Sommet

S'il fallait ne conserver qu'un seul duel de cette soirée, ce serait sans aucun doute celui-ci. La race de Celeste est une rencontre entre deux géants. Venu d'Allemagne, Marlin détient tout simplement le record du monde de la catégorie, et son adversaire TGH talonne son score de quelques secondes.

Dès le début, la run se joue au pixel perfect, et les écrans des joueurs semblent presque synchronisés. Le premier chapitre se déroule sans encombre, mais Marlin parvient à sécuriser une légère avance dès le deuxième. Pourtant, il est encore difficile de déterminer qui a la mainmise sur ce match. Le troisième chapitre, Forsaken City, est décisif : TGH meurt sur des pics, offrant à Marlin la pole position ainsi qu'un boost de confiance. Les deux joueurs enchaînent les cycles à la quasi perfection, acquérant une vitesse absolument hallucinante. Une petite erreur de Marlin permet à TGH de revenir au temps, et tous deux se retrouvent à nouveau au coude-à-coude juste après le premier boss du jeu, Oshiro.

Après un combat sans encombre, les deux joueurs abordent le quatrième chapitre avec un très léger écart. Là encore, une petite erreur de Marlin permet à TGH de confirmer son avance et de sécuriser une quinzaine de secondes confortables. Au chapitre cinq, les deux coureurs choisissent d'aller chercher la cassette leur permettant d'accéder à la "Phase B", une version alternative du niveau bien plus difficile mais aussi plus courte. TGH enchaîne plusieurs petites erreurs, et la situation se retourne à l'avantage de Marlin. De nouveau, le joueur américain rate un saut, permettant à son adversaire de creuser l'écart. Pourtant, seule une poignée de secondes sépare alors les deux runners.

Arrivés au chapitre six, les deux joueurs succombent l'un après l'autre face à Badeline, le second boss du jeu. Chacune de leurs erreurs sont de plus en plus coûteuses, tant et si bien qu'une seule seconde les sépare alors qu'ils abordent le Sommet, septième chapitre et dernier segment de leur run.

L'ambiance dans la salle est électrique. Ni les commentateurs, ni les spectateurs, n'arrivent véritablement à comprendre ce qui est en train de se dérouler sous leurs yeux. Dans les coulisses, les autres runners retiennent leur souffle, conscients d'assister à une race comme on en voit rarement. Le public commence à décompter les trente drapeaux qui jalonnent la dernière ligne droite, fidèles à une tradition instaurée par l'AGDQ. Jusqu'au 25ème, les écrans des deux joueurs semblent identiques, au point qu'on se demande s'il ne s'agit pas d'une seule personne. TGH meurt deux fois au même endroit, laissant la porte ouverte à un Marlin pour le moment impeccable. Pourtant, les deux runners se retrouvent à nouveau synchronisés aux alentours du 11ème jalon.

Grâce à une exécution parfaite, Marlin parvient à reprendre la tête, mais TGH est seulement une fraction de seconde derrière. A deux pas de la victoire, le joueur allemand parvient au 2ème drapeau, mais rate un dash. Cette erreur ridicule permet à TGH de repasser devant à la dernière seconde, et de décrocher le drapeau final.

31:33:54. Les bras en l'air, ses mains gantées par des mitaines arborant des canards jaunes, TGH célèbre sa victoire.

Sekiro : Glitch Twice

Là encore, le duel auquel on assiste est une rencontre de géants. Sur la gauche, LillAggy possède la quasi totalité des records du monde du jeu, que ce soit sur PC ou sur console. Le joueur américain totalise huit titres, mais son adversaire ne démérite pas pour autant. Détenteur du 3ème temps mondial, Pasiflora n'est pas un adversaire à prendre à la légère. Et il le démontre dès le début de la run.

Sensiblement au même niveau, les deux joueurs parviennent à "l'Ogre Skip", premier défi de taille venant se dresser sur leur route. En apparence simple, et pourtant considéré comme un potentiel tueur de records, ce skip requiert de réaliser un saut presque impossible tout en ayant un boss en furie dans son dos. Si Pasiflora passe sans encombre, en revanche LilAggy échoue et chute dans le vide.

Pasiflora sécurise son avance et parvient au "Gyobu Skip" sans encombre. Il s'agit alors de grimper une tour pour réaliser un saut pixel perfect, exigeant une précision absolue, tout en ayant à nouveau un boss aux talons. Les runners n'ont le droit qu'à un seul essai, car Gyobu s'empresse de détruire la tour dès que le combat commence. Pasiflora rate son premier saut, et quitte le jeu instantanément pour charger le point de sauvegarde situé devant l'antre du boss.

C'est tout ce dont LilAggy a besoin pour revenir au score. Il réalise le Gyobu Skip du premier coup, et poursuit sa route, tandis que Pasiflora échoue de nouveau. Au troisième essai, il parvient enfin à passer.

Pourtant, la malchance semble s'acharner et Pasiflora lève le bras pour réclamer une pause technique. Sa manette de PS4 entre en conflit avec Steam, si bien qu'il lui est presque impossible de contrôler son personnage.

La course reprend, mais LilAggy a désormais une avance considérable, et les nerfs de Pasiflora semblent être à vif. La run se poursuit pour quelques minutes et, de nouveau, Pasiflora lève le bras. Une nuée d'admins commencent à s'affairer autour de lui pour tenter de corriger la manette qui fait toujours des siennes. Nerveusement à bout, le mental chancelant, il continue la run, bien qu'il sache pertinemment que son retard n'est plus rattrapable: LilAggy est déjà sur le point d'atteindre Isshin, le dernier boss du jeu.

Malgré une RNG déplorable, celui-ci enchaîne les esquives frame perfect avec un sang-froid incroyable. A cet instant, un seul coup d'Isshin signifierait sa mort, mais le forcerait aussi à réaliser de nouveau le parcours du combattant précédant l'antre du boss. Pourtant, LilAggy est impeccable, au pixel près, et son sabre transperce bientôt Isshin.

27:30 et LilaAggy empoche une victoire malheureusement facile, face à un adversaire ne pouvant le contester.

Minecraft : Rien ne va plus dans l'End

Avec un record du monde aux alentours des cinq minutes, les organisateurs ont décidé d'adopter une format en "Best of 3" afin de rendre la course plus intéressante. On s'apprête alors assister à un condensé d'action d'une quinzaine de minutes, pourtant la réalité est tout autre.

A droite de la scène, le Canadien Illumina détient le record du monde de la catégorie. Face à lui, MathoX, à peine onze secondes derrière lui. Encouragé par Etoiles et Laink, le joueur français a hésité jusqu'au dernier instant pour participer aux qualifications de l'événement. C'est finalement sur un coup de tête qu'il l'a fait, enchaînant alors seize heures de stream afin de proposer son meilleur temps.

Les deux joueurs s'affrontent sur la même seed, sur laquelle ils se sont déjà entraînés. Aucun glitch n'est permis, et si leur duel repose avant tout sur leur capacité d'exécution, la chance y joue aussi un rôle considérable. Les joueurs doivent d'abord faire le plein de ressources différentes afin d'obtenir un seau et un briquet servant à créer puis à ouvrir un portail du Nether. L'un comme l'autre s'affairent pendant deux minutes puis foncent vers un lac de lave proche de leur point d'apparition. A l'aide d'un seau d'eau et d'une technique aussi originale qu'intelligente, ils font apparaître leur portail et plongent dans le Nether.

C'est ici que la RNG entre véritablement en jeu. Afin de terminer la course, les joueurs doivent vaincre le Dragon, situé dans l'End. Toutefois, ils ont besoin de fabriquer un Oeil de l'Ender pour ouvrir le portail qui peut les y mener. Or, ce craft exige notamment un Blaze Rod, qui a 50% de chances d'être obtenu en tuant un Blaze, une créature située dans le Nether.

Illumina et MathoX rencontrent une RNG plutôt favorable, et parviennent dans l'End l'un après l'autre. Hélas, la chance est encore un facteur crucial puisque les déplacements ainsi que les actions du Dragon sont aléatoires. Celui-ci fonce sur MathoX et le tue, forçant le joueur français à réapparaître dans le monde normal, sans son équipement.

Pendant ce temps, Illumina pose des lits. Dans Minecraft, il est possible de dormir afin de contrôler la mécanique de jour et de nuit. Pour autant, il est impossible d'utiliser un lit dans le Nether ou dans l'End sans que celui-ci n'explose, provoquant souvent la mort de son utilisateur. Or, c'est précisément cette mécanique que les runners utilisent pour affronter le Dragon : faire exploser des lits.

La technique n'est pas sans danger, et après huit minutes de run, Illumina en fait directement les frais. Le joueur canadien explose avec son lit, laissant la porte ouverte au retour de MathoX. Bien que celui-ci soit encore mort quelques secondes plus tôt, il est cette fois-ci en avance. A l'aide du "Bed Trick", il réduit progressivement les points de vie du Dragon à zéro. Après 18:30 de course, plus de trois fois le temps attendu, MathoX remporte la première manche.

Pourtant, il n'a pas le temps de savourer sa victoire qu'il faut déjà recommencer. Les deux joueurs reprennent leur collecte, et parviennent dans le Nether presque au même moment, mais cette fois-ci la RNG est beaucoup moins clémente. MathoX se fait tuer trois fois de suite par un Blaze, offrant à Illumina bien plus de temps qu'il n'en faut pour poursuivre la run et tuer le Dragon.

7:50 et le joueur canadien égalise.

La dernière manche débute sur les chapeaux de roue, et les deux joueurs sont au coude à coude. La chance leur sourit dans le Nether, et ils parviennent à obtenir leur Blaze Rod presque au même moment. Avant quatre minutes, ils sont tous deux entrés dans l'End. Outre les lits, les deux joueurs ont aussi dans leur arsenal des Cristaux. Placés en haut de tours d'obsidienne, ces blocs soignent habituellement le Dragon, mais explosent lorsqu'on les détruit. C'est précisément la stratégie qu'adopte MathoX face à un boss qui refuse simplement de quitter le ciel. Le joueur français se positionne de manière à pouvoir faire exploser le Cristal directement dans le Dragon, mais échoue à se protéger du retour de flammes.

Pendant ce temps, Illumina réalise un combat quasi parfait, ne laissant à MathoX aucune chance de rattraper le temps que lui a coûté sa mort. Imitant la technique de son adversaire, le joueur canadien achève le Dragon avec un Cristal après une run de 7:43, décrochant la troisième manche ainsi que la victoire.

Huit compétiteurs, quatre jeux pour quatre courses, le Speedrun Barriere Show nous a offert un spectacle comme on est peu habitués à en voir. Satisfaits, repus, hallucinés, une seule question subsiste désormais...

A quand la prochaine édition ?

0

L'actu

En Continu

16:12 [LIVE] European Masters Spring 2021 : la Karmine Corp vise le 6-0
15:59 Com2Us mise sur le PVP avec Summoners War Lost Centuria
15:27 Resident Evil 4 VR détaillé lors de l'Oculus Gaming Showcase
14:43 Après 5 ans passés chez Astralis dev1ce signe chez NIP
14:36 Les Fortnite Champion Series de la saison 6 commencent à 19h
14:14 Comment les académies vont révolutionner la scène esportive
14:00 MGG Weekly #26 - La revue de presse de la semaine par Review
14:00 Star Citizen : questions / réponses sur le ROC-DS
13:46 Guilty Gear Strive présent au Red Bull Kumite London
12:41 Bekaglaçon fête la journée des pingouins dans Pokémon Épée et Bouclier

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Calendrier des sorties de jeux
Diablo 3 : Guide des Donjons d'ensemble