Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Rainbow Six Siege /

Rainbow Six : Les annonces du Six Invitational

Rainbow Six : Les annonces du Six Invitational
0

Nouveau contenu à venir, changement profond dans le cœur du jeu, circuit esport : toutes les promesses d’Ubisoft pour son titre compétitif majeur passent sous notre scope. Et une chose est sûre : nous n’avons pas fini d’entendre parler de Rainbow Six.

Rainbow Six : Les annonces du Six Invitational

Chaque année, depuis maintenant quatre ans, Ubisoft communique sur le futur de son jeu Rainbow Six dans une ambiance de liesse au Six Invitational. Développeurs, spectateurs, équipes professionnelles, observateurs de loin ou spécialistes de la communauté du jeu et de son esport : tous ont les yeux qui pétillent devant l’amas de nouveautés qui se succèdent, dont l’annonce globale est mise en scène comme s’il s’agissait d’un 25 décembre au matin et qu’un gamin serait en train de déchirer frénétiquement toute une flopée de papiers cadeaux.

Il faut dire que l’éditeur d’origine française ne fait pas dans la demi-mesure lorsqu’il s’agit d’en mettre plein les mirettes de ses aficionados. Pour l’heure, le Six Invitational est en quelque sorte le petit cousin de The International, qui fait en grande partie la gloire de Dota2. Un gros tournoi, une excellente production audiovisuelle, un cashprize qui ne cesse de croître d’année en année, comme si cela n’allait jamais se stabiliser...

Et surtout : l’esprit de communion avec une communauté qui a investi par passion et qui voit donc son retour sur investissement se matérialiser. Puisque oui : le lien entre Rainbow Six, son esport et ses fans, n’a jamais été aussi fort et traduit que depuis la mise en ligne d’un Battlepass qui a - en partie - permis à la cagnotte du Six Invitational d’atteindre les 3 millions de dollars, quand cette dernière n’en proposait « que » 100 000$ (pour la partie PC, le même montant ayant été attribué pour la version Xbox) à ses débuts.

Mais revenons à l’essentiel : les fameuses annonces qui viennent de sortir et qui concernent l’avenir d’un jeu qui se créer de plus en plus une place dans la coure des grands.

Du rework en veux-tu en voilà

La principale spécificité en termes de contenu ajouté pour la cinquième année de Rainbow Six, c’est le fait qu’il n’y aura pas de nouvelle map intronisée dans le jeu. Au lieu de ça, quatre anciennes cartes sortiront d’une phase de rénovation ayant pour but de les rendre plus compétitives. Dans l’opération Void Edge, c’est Oregon qui sera à l’honneur. Lors de la saison 2 - qui verra l’apparition d’agents de l’Afrique du Sud et de la Norvège - ce sera House, puis Skyscraper en saison 3, et enfin Chalet en saison 4. Si certains viendront se plaindre en évoquant du simple recyclage, les développeurs d’Ubisoft, eux, plaident avec légitimité le fait de remettre au propre ce que le jeu possède déjà, avant de sortir des nouveaux terrains de jeu. Et ils ont raison.

Autre rework en vue, celui d’un opérateur : Tachanka. Le lord, délaissé (sauf pour troll) depuis plusieurs années par la base de joueurs, va se voir doter d’un lance grenade-incendiaire. Ce qui lui vaut une entrée directe dans le cercle très fermé des agents qui officient sur site et empêchent l’équipe adverse de poser le diffuseur.

D’autres opérateurs vont eux aussi subir des ajustements, un peu moins conséquents. Premièrement : Twitch, dont le Shock Drone n’aura plus que 3 tirs - avec cooldown - maximum au lieu de 5, et des dommages portés à 1 PV au lieu de 10. Deuxièmement : Lesion, qui n’aura plus d’indication de la position d’une Gu Mine s’il ne la pas en ligne de mire.

Des mises à jour intéressantes

L’introduction la plus importante pour l’année à venir sur Rainbow Six est assurément l’ajout d’un mode « replay ». À l’image de la GOTV sur CS:GO qui vous propose de revoir vos anciennes parties, il vous sera possible de visionner un match que vous avez disputé, de votre pointe de vue, de celui d’un coéquipier, d’un adversaire, voire même en vue libre comme il est rendu possible de le faire en mode observateur. Aussi bien pour l’évolution personnel d’un joueur qui peut désormais analyser ses erreurs, que pour étoffer des stratégies d’équipes, ou encore déceler plus facilement un joueur qui tricherait : cette possibilité de replay est tout bonnement incroyable.

Autre aspect très important à noter : l’Update Ping, qui apportera plus de profondeur de gameplay aux phases de préparation des attaquants. Comme il est possible de ping - faire apparaître une icône à l’écran - un personnage adverse, il sera désormais possible d’identifier les gadgets avec un drone et laisser ce ping actif à l’écran de toute l’équipe. Autant dire que bien droner et repérer les pièges et accessoires adverses en amont sera encore plus gratifiant qu’auparavant.

Mais s’il y a une autre nouveauté à ne pas négliger, c’est le Map veto. Les joueurs l’ont demandé, et ils l’auront. Avant chaque partie de jeu, notamment en Ranked, chaque équipe pourra enlever une des trois cartes qui seront proposées à l’écran et jouer sur celle qui aura fait l’unanimité. Une bouffée d’oxygène pour les joueurs qui se plaignaient de ne pas pouvoir orienter leur expérience de jeu vers des maps du pool compétitif, et qui tombaient très souvent sur des maps plus « casuals » moins appréciées par une majorité de la communauté.

Dans le lot de ces nouveautés, nous retrouvons d’autres apports qui pourront ravir les joueurs de Rainbow Six. Comme des nouvelles balises de détection de proximité en guise de gadgets, un système pour noter et sanctionner davantage les joueurs qui se montrent toxiques, et des nouveaux modes de jeu temporaires bien sympathiques assurés pour chaque saison. À commencer par le Gun Gold, un mode où vous évoluerez avec un pistolet et une seule balle dans le chargeur.

Un nouveau circuit professionnel

Du lourd en approche. L’objectif assumé de Rainbow Six est d’arriver dans le « Tier 1 » squatté aujourd’hui par un League of Legends ou un CS:GO, et le chemin qui semble emprunté par Ubisoft pourrait rendre cela possible. En ligne de mire, en plus d’une volonté de toujours rendre son jeu plus lisible et grand public : une réorganisation du circuit compétitif pour pérenniser l’écosystème esportif qui avait été mis en place jusqu’à aujourd’hui.

L’une des mesures fortes de l’esport de Rainbow Six va être de reposer sur trois Majors, en plus du Six Invitational. Période de transition, 2020 verra donc la dernière édition de la Pro League comme nous la connaissons - la onzième - se jouer à Sao Paulo (Brésil), avant que s’installent le modèle reposant sur les Majors et les « ligues régionales ».

Le principe est simple : les équipes s’opposent chacune dans leur région - avec 10 équipes pour l’Amérique du Nord, 10 pour l’Europe, 10 pour l’Amsud et 12 pour l’APAC. Et les meilleurs se qualifient pour les Majors qui remplaceront les finales de Pro League en offline. Concrètement, cela donnera pour l’autre moitié de 2020 : un Major d’août en Amérique du Nord, un autre en novembre en Europe.

Rainbow Six Siege

Pour ce qui est de 2021, nous retrouverons ce modèle instauré pleinement, avec le Six Invitational en février, un Six Major européen en mai, un Six Major nord-américain en août, et un Six Major océano-asiatique en novembre.

Le Six Invitational, qui restera le point d’orgue annuel du circuit professionnel, verra quant à lui ses qualifications remodelées. Notamment avec le « leaderboard », un classement reposant sur des points cumulés tout au long de l’année via les ligues régionales et les Majors. Les 16 premiers de ce tableau seront qualifiés pour le Six Invitational, lorsque 4 équipes pourront passer par des qualifiers externes pour se hisser de leur côté.

Le programme pilote ne sera plus pilote

En phase de test jusqu’à présent, le pilot program entrera dans une troisième phase qui se veut « terminée ». Dans les grandes lignes, cette phase offrira un partenariat financier sur quatre ans à pas moins de 44 équipes, soit toutes celles qui évolueront dans les ligues régionales. Bon à savoir : une équipe qui perdrait sa place dans sa ligue verrait alors son partenariat coupé, l’équipe montante récupérant le droit d’être partenaire à sa place.

Côté revenue sharing, tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne. Les équipes seront en effet départagées en trois tiers - 10 dans le tier 1, 15 dans le tier 2 et 19 dans le tier 3 - selon des critères allant de l’ancienneté de la structure sur la scène Rainbow Six, ses revenus ou encore les moyens qu’elle met à disposition pour ses joueurs.

Rainbow Six Siege

En somme, tous ces changements devraient apporter un cadre économique et structurel très intéressant à une scène esportive qui se cherchait jusqu’ici. Et c’est sans aucun doute possible que l’on peut d’ores et déjà affirmer que l’année 5 de Rainbow Six sera celle de la confirmation.

esport-r6

SSG remporte le Six Invitational 2020 !

La quatrième édition du Six Invitational prenait place à Montréal du 7 au 16 février. Seize équipes des quatre coins de la planète ont participé au plus gros tournoi de l'histoire de la discipline. Suivi complet.

0

L'actu

En Continu

14:01 À quoi pourrait ressembler le comité de sélection de l’équipe de France de Rainbow Six Siege ?
12:44 Les bonnes questions à se poser sur la future Coupe du Monde de Rainbow Six Siege
21:35 Ubisoft annonce une Coupe du Monde pour Rainbow Six Siege
14:41 Esport - Rainbow Six : Qu’est-ce que la FPL va apporter ?
12:27 Esport - Rainbow Six : BDS, nouveau champion européen
12:52 Esport - Rainbow Six : Ce qu’il faut savoir sur le Six August Major Europe
20:18 Rainbow Six - Ce qu’il faut retenir de l’annonce de l’Opération Shadow Legacy
13:15 Rainbow Six : Le héros de Splinter Cell s’installe du côté de Siege
17:49 Rainbow Six - Liven : « Une vie en communauté c’est comme un couple, il faut se dire les choses »
12:41 Rainbow Six - Panix et NAVI, c’est fini

Articles

recommandés

Rainbow Six : Le héros de Splinter Cell s’installe du côté de Siege
Rainbow Six - Liven : « Une vie en communauté c’est comme un couple, il faut se dire les choses »
Rainbow Six Siege, le « dead game » devenu titre majeur de l’esport

Guides

à découvrir

Le lexique de R6:S
Quels sont les postes d’attaque sur Rainbow Six ?
Quels sont les postes de défense sur Rainbow Six ?