Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Counter-Strike : Astralis remporte la saison 8 des ECS

Counter-Strike : Astralis remporte la saison 8 des ECS
0

Le carré magique Counter-Strikien de ces derniers mois était réuni à Arlington, sur la rive opposée à Washington, la capitale des States, pour y disputer un tournoi prestigieux estampillé Face It. Et comme bien souvent, c’est Astralis qui est allé au bout.

Counter-Strike : Astralis remporte la saison 8 des ECS

Counter-Strike est un jeu qui se joue à cinq contre cinq, et à la fin, c’est Astralis qui gagne.

Voilà une définition qui collerait parfaitement à l’équipe reine de CS:GO. Trois semaines après son sacre aux IEM de Beijing, Astralis a enchaîné avec un nouveau titre majeur. Son cinquième, en 2019. La concurrence était pourtant fortement présente. Mais ni les dangereux outsiders (NiP, Avangar, MIBR et Sharks), ni les mastodontes — Evil Geniuses, Fnatic et Team Liquid, dans des demies aux allures d’Europe versus North-America — n’auront pu stopper une équipe d’Astralis beaucoup trop en forme. Même Liquid, qui avait mis la main sur la première map de la finale (Vertigo, 19/15), a fini par s’effondrer sur les deux suivantes (Nuke, 11/16 et Dust II, 8-16), concédant ainsi un quatrième revers consécutif face au géant nordique.

Quatre étant d’ailleurs le chiffre à retenir de ces ECS, puisque c’est maintenant le nombre d’éditions possédées par Astralis (la moitié), mais aussi le bilan comptable des sacrements de MVP décrochés par Device dans l’histoire de la compétition. Pas mal, pour un bougre qui ne compte pas s’arrêter là : « il reste deux tournois [auxquels participera Astralis en 2019] et si nous les gagnons, je pense que nous pouvons définitivement appeler ça notre année », rappelait le joueur aux quinze élections de meilleur élément d'un tournoi à très haut niveau. Astralis s’apprêtant à disputer les prochaines finales de Pro League (3-8 décembre) à domicile, au Danemark, juste avant de s’envoler pour Bahrain et ses festivités compétitives des BLAST Pro Series (12-14 décembre).

Et si l’écurie danoise réalisait un triplé ECS - Pro League - Blast, histoire de passer l’hiver au chaud et conserver l’étoile qui lui sert de logo tout en haut du sapin de Counter-Strike ?

esport-csgo

L’Asia Championships revient à mousesports

Au sortir d’une traversée du désert longue de plus d’un an en tournoi majeur, les mouz ont été sacrés champions de la compétition chinoise ce week-end, à Shanghai. Quant à G2, qui était aussi présent ? Next.

Crédit Photo : HLTV.

0

L'actu

En Continu

13:10 La face cachée du mercato de Cloud9 sur Counter-Strike
11:13 G2 Esports repart presque bredouille de la DreamHack Fall sur Counter-Strike
12:46 Vitality toujours impeccable sur Counter-Strike, G2 aux rattrapages
16:40 La Team Heretics de Counter-Strike trouve le remplaçant de Nivera
11:33 Des français en playoffs de la DreamHack Open Fall de Counter-Strike
17:30 Team Vitality signe une nouvelle pépite sur Counter-Strike
17:39 Un joueur Counter-Strike d’Astralis rejoint Cloud9
12:34 100 Thieves ferme ses portes sur Counter-Strike
12:03 FaZe Clan champion européen des IEM New York sur Counter-Strike
11:18 Destins croisés pour Vitality et G2 aux IEM New-York de Counter-Strike

Articles

recommandés

Esport - Counter-Strike - karrigan : « Je vis pour jouer devant du public »
CS:GO - Le burnout, ou l'accélération d'un fléau de l’esport
Misutaaa est-il le nouveau ZywOo ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO