Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Fortnite /

Fortnite Chapitre 2 : Burnout ou nouvelle communication pour Epic Games ?

Fortnite Chapitre 2 : Burnout ou nouvelle communication pour Epic Games ?
1

Epic Games a subitement cessé d'alimenter Fortnite en nouveautés, et depuis, le développeur ne parle plus à sa communauté. Burnout ? Vacances ? Ou nouvelle stratégie de communication ? Décryptage du mois le plus étrange de l'histoire de Fortnite.

Fortnite Chapitre 2 : Burnout ou nouvelle communication pour Epic Games ?

Le 13 octobre 2019, Epic Games débranchait la prise et la plus grosse communauté de joueurs du monde regardait son monde favori dévoré par le trou noir. Aujourd’hui, les rivières de la carte se sont remises à couler mais le moral n’est pas au beau fixe. La colère gronde une fois encore et cette fois, l’origine de cette colère, c’est le silence.

Jusqu’à maintenant, Fortnite était en partie défini par le véritable déluge de nouveautés qui tombait sans interruption sur le jeu. Fortnite, ce n’était pas seulement le Battle Royale le plus populaire du marché, mais également l’unique jeu sur lequel pas une seule semaine ne s’écoulait sans qu’une nouvelle façon de jouer ne pointe le bout de son nez. À cela s’ajoutait une forte présence de l’équipe de développement sur internet, les développeurs d’Epic échangeant quotidiennement avec les joueurs au sujet des problèmes les plus pressants qui se trouvaient alors rapidement corrigés.

Tous ces éléments ont poussé les joueurs à considérer Fortnite comme l’exemple du suivi parfait : rapide, abondant et à l’écoute. C’était du moins le cas durant les premières saisons. Ces derniers mois, des scandales répétés (Lame de l’infini, Méca, turbo build) ont dégradé la relation de confiance qui régnait entre Epic et ses ouailles. Mais nul ne se doutait qu'une relation quelque peu écornée allait se transformer en... plus de relation du tout. En effet, depuis l’avènement du chapitre 2, les nouveautés sont rares et la voix d'Epic Games s'est soudainement tue. Comme si une partie du jeu n'était jamais ressortie du trou noir.

Fortnite : Battle royale

Un rythme aussi lent que le silence est lourd

Le chapitre 2 fut une véritable déferlante de changements, mais depuis son arrivée il y a un peu plus d'un mois, il n'y a eu en tout et pour tout qu'une seule véritable nouveauté : le harpon du patch 11.10.

Pour rappel, l'ancien rythme c'était : jamais deux semaines sans l'ajout d'une arme, d'un objet, ou d'une nouveauté sur la carte. Alors cinq semaines entières pour finir avec un harpon, ce n'est pas choquant en comparaison aux autres jeux-services, mais sur Fortnite, c'est la famine.

Fortnite : Battle royale

Même constat du côté des modes temporaires : du temps de la saison 4, plusieurs nouveaux modes faisaient leur apparition chaque mois. Aujourd'hui, c'est la même rotation qui tourne à n'en plus finir. On notera néanmoins l'ajout du Roi de la tempête durant Halloween, un événement qui a dû demander beaucoup de travail mais dont on avait malheureusement bien vite fait le tour.

Dépités, les joueurs attendent la saison prochaine avec impatience : il faut dire qu'un changement de saison c'est toujours un grand événement. Celui-ci vient accompagné de bouleversements majeurs sur la carte, de nouvelle mécaniques de jeu et du tant attendu nouveau passe de combat. Si Epic laisse une nouvelle saison s'installer sans chambouler son jeu, ce n'est pas à une légère grogne que s'expose le développeur, mais bien à un drame médiatique de premier ordre à base de "Fortnite tire-t-il sa révérence ?" en Une de tous les sites spécialisés du monde. Alors les devs, qui ne semblent pas vouloir sortir quoi que ce soit en ce moment, viennent d'annoncer que la saison actuelle ne prendrait pas fin avant début février — ce qui octroie à cette dernière une durée de presque 4 mois, bien au-dessus des 2 mois et demi standards —. Et voilà une source de frustration supplémentaire pour les joueurs.

Fortnite : Battle royale

Terminons ce long état des lieux par un mot sur l'esport qui se porte... aussi mal que le reste. L'année dernière à la même époque, l'annonce de la World Cup se promenait déjà en liberté, rendant fou d'impatience les joueurs du monde entier, des sommes mirobolantes étaient promises pour le Winter Royale et le monde entier se demandait quelle folie Epic se préparait encore à annoncer. Aujourd'hui, les FNCS s'apprêtent à prendre fin début décembre et ... c'est tout. Les sommes en jeu pourraient encore en rendre plus d'un jaloux, mais sur le plan financier comme sur le plan organisationnel, cela fait bien longtemps que l'esport Fortnite ne s'est pas démarqué.

Et au milieu de tout ça, pas un mot. Fini les patch notes et exit les vidéos updates. Il y a bien des équilibrages de-ci de-là mais les joueurs doivent les découvrir par eux-mêmes, forcés de recouper leurs expériences collectives sur les forums pour faire le tour de ce qui a changé avec la mise à jour. La communauté voyait la relation privilégiée qu'elle entretenait avec Epic comme infiniment précieuse et c'est la disparition de cette dernière, plus que tout le reste, qui l'irrite.

Epic à bout de souffle ?

Les développeurs avaient-ils tout simplement besoin d'une pause ? Epic faisait déjà la Une en août pour la terrible période de crunch générée par le succès de Fortnite. Plusieurs ex-employés à bout de nerfs avaient pris la parole pour dénoncer la pression constante appliquée par la hiérarchie et le non-renouvellement automatique des contrats de ceux qui ne sautaient pas de joie à l'idée de faire des heures supplémentaires.

À l'époque, le studio ne s'était pas excusé. Tout juste s'était-il contenté d'expliquer que ces conditions de travail leur avaient été imposées à tous par l'implosion en popularité du jeu et par le faible nombre de développeurs compétents disponibles. Les témoignages avaient par ailleurs été contrebalancés par les retours d'autres employés affirmant que chez Epic, "on travaille dur mais ça paye vraiment très bien" et qu'il était possible "d'obtenir en quelques mois ce qu'un développeur gagne en une année". Précisons également que l'on avait déjà vu l'équipe de développement prendre de courtes pauses, notamment à Noël.

La presse internationale se fait l'écho des conditions de travail des employés d'Epic. - Fortnite : Battle royale
La presse internationale se fait l'écho des conditions de travail des employés d'Epic.

Alors en surface, la crise a été éteinte sans plus de vagues. Mais à l'intérieur du studio, peut-être les équipes étaient-elles vraiment à bout, et le travail qu'il a fallu fournir pour préparer le chapitre 2 a pu venir briser le dos d'une équipe déjà plus chargée que de raison. Certes, l'ouverture d'un nouveau chapitre dans l'histoire du jeu n'est pas le meilleur moment pour ralentir la cadence, mais il n'y avait peut-être tout simplement plus le choix. Il se peut qu'Epic ait dû choisir entre s'arrêter pour récupérer ou mourir en route.

Notons que même si le département "nouveautés de gameplay" a enfin bénéficié d'une longue pause, le département "skins" n'a pas eu la même chance, ces derniers continuant à sortir au même rythme effréné qu'auparavant. Ils sont, après tout, le sang et l'oxygène de la boutique à V-bucks et de toute évidence, on ne part pas en vacances lorsqu'on fait vivre le store en ligne le plus rentable du monde.

L'âge de la sagesse ?

Peut-être n'est-ce pas la fatigue qui motive ce ralentissement du rythme, mais la prudence. Après tout, lorsque l'on maintient une allure aussi soutenue, on a vite fait le tour des idées évidentes, et ajouter au jeu des éléments qui sont funs et originaux — sans être complètement déséquilibrés — passe rapidement de difficile à irréalisable. C'est ainsi qu'on se retrouve avec une épée magique, un robot inarrêtable et tous les autres échecs essuyés par Epic ces derniers mois, parce que les idées vraiment originales qui restent sont bien trop exotiques pour être équilibrées.

Calmer la cadence, et surtout habituer les joueurs à cette cadence plus lente, c'est non seulement permettre aux quelques bonnes idées qui restent de durer plus longtemps, mais aussi devoir se reposer moins souvent sur des ajouts farfelus. C'est également une façon de s'attirer les bonnes grâces des joueurs professionnels, très influents sur les réseaux sociaux, et qui voient les changements incessants de méta d'un œil peu amical.

Fortnite : Battle royale

Tout simplement une nouvelle comm' ?

Peut-être enfin qu'il n'est ni question de se reposer ni d'économiser les idées, mais seulement de changer la façon dont on parle aux joueurs. Après tout, lorsqu'Epic a débranché la prise sans rien expliquer à personne lors de l'événement "Blackout", le jeu a atteint des sommets d'engagement avec lesquels il ne flirtera plus avant longtemps.

Or, tout développeur veut voir son jeu générer autant d'engouement que possible sur le net. Si au lieu d'avoir un million de lecteurs sur le patch note officiel, on a un million de conversations sur les forums pour trouver les statistiques de la nouvelle arme, ou l'emplacement du nouveau bâtiment, c'est tout bon.

Ça vaut le coup d'avoir quelques milliers de joueurs qui râlent si a côté on en a quelques millions qui cherchent. Et c'est exactement ce qui est arrivé avec le harpon : moins de 20 secondes après la fin de la mise à jour, les premiers joueurs à revenir sur la carte découvraient un objet sur lequel ils n'avaient jamais posé les mains auparavant. Quelques secondes plus tard, les pages d'accueil des forums consacrés à Fortnite ne parlaient de rien d'autre.

Fortnite : Battle royale

Sauf que cette belle philosophie nécessite quand même un peu plus de nouveautés qu'un objet toutes les cinq semaines. Si le but en se taisant était d'augmenter l'engouement, il est contre-productif de ralentir la sortie de contenu au même moment.

On retombe une fois encore sur notre problème de départ : c'est l'absence de communication d'Epic qui fait le plus parler d'elle, mais c'est bien l'absence de contenu qui pose un réel problème. Alors en attendant, on ne peut que patienter, et espérer que les développeurs qui en avaient vraiment besoin ont enfin pu se reposer.

1
gweodd il y a 1 an

Bonjour, du coup on peut aussi envisager que les développeurs soit transférés sur un autre projet ce qui fera ralentir les sorties sur fortnite mais accélérer un développement à coté.

L'actu

En Continu

11:22 Fortnite : visiter le Razor Crest
10:55 Fortnite : toutes les quêtes du Mandalorien
10:01 La maintenance pour le déploiement de la Saison 5 de Fortnite est terminée
09:48 Découvrez les nouveautés et correctifs de la Saison 5 de Fortnite
08:51 Faites un top 1 dans la Saison 5 de Fortnite pour mettre la main sur ce planeur !
07:59 Avec la saison 5, la carte de Fortnite fait peau neuve
07:35 De très nombreux skins de la saison 5 de Fortnite ont été dataminés
06:58 La Saison 5 de Fortnite révèle ses personnages à travers le trailer du Passe de combat
06:31 Découvrez le trailer de la saison 5 de Fortnite
22:41 Revoir l'événement Fortnite du "Dévoreur des mondes"

Articles

recommandés

Avec la saison 5, la carte de Fortnite fait peau neuve
De très nombreux skins de la saison 5 de Fortnite ont été dataminés
Travis Scott aurait gagné plus de 20 millions de dollars pour son concert sur Fortnite

Guides

à découvrir

Fortnite : utiliser des failles en une seule partie
Fortnite : rendre hommage aux Nains de Jardin
Fortnite : tout savoir sur la première semaine d'XP à Gogo