Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Rainbow Six Siege / Rainbow Six : Le guide suprême des Finales de Pro League S9 /

Evil Geniuses - Rainbow Six : Le guide suprême des Finales de Pro League S9

Rainbow Six : Le guide suprême des Finales de Pro League S9
Evil Geniuses
  • Sommaire
  • Immortals
  • Faze Clan
  • Team Empire
  • DarkZero Esports
  • Fnatic
  • PET Nora-Rengo
0

Evil Geniuses

©ESL - Rainbow Six Siege
©ESL

La composition

Troy Jaroslawski

Canadian

Entry

Nathan Valenti

nvK

Entry

Emilio Leynez Cuevas

Geoometrics

Flex

Ammar Albanna

Necrox

Support Flex

Austin Trexler

Yung

Support

Aaron Chung

Gotcha

Coach

L’expresso

Position en Championnat d’Amérique du Nord : 1er

Meilleure perf’ en Pro League : Vainqueur ( Saison 3 )

Le chiffre : 95. Le taux, en pourcentage, de Monster Energy gravitant dans les veines, les artères et les cavités du cœur de Canadian. La légende dit même qu’une poche externe camouflée sous son maillot le relie en permanence à « son précieux » liquide, histoire de n’être jamais à court. Et les problèmes de santé dans tout ça ? Peu importe, visiblement.

Adversaire en quarts de finale : Immortals

L’anecdote pour se vanter sur le live

S’il fallait choisir une équipe pour transposer sur grand écran un glorieux collectif qui s’est transformé en une usine à choke, ce serait sans conteste la section Rainbow Six d’Evil Geniuses. Recrutés par la célèbre firme esportive car sortant d’un sacre en Pro League et au Six Invitational, les néo-Bleeddblue ont depuis raté un bon paquet de coches. À commencer par celui des mondiaux de 2018 : une déroute dans le Bo5 final après avoir mené 2 à 0. La suite n’en sera que plus tragique, avec des défaites en finale de la DreamHack Austin, du Six Major de Paris et des US Nationals ; le tout dans la même année ! En Pro League, le constat est pire. Voilà déjà trois éditions de suite qu’Evil Geniuses ne passe même pas le premier tour...

Leur saison de Pro League

On serait presque tenté de dire : « comme d’hab ». Après tout, ce n’est « que » la quatrième qualification consécutive du roster pour des Finales de Pro League. Un roster qui ne bouge d’ailleurs quasiment jamais. C’est en tout cas, à un joueur près, le même groupe qui avait remporté la Pro League et le Six Invitational en 2017. Chez Evil Geniuses, on aime la stabilité. On n’aime pas virer des joueurs après une contre-performance et on prend cette décision avec le lot de conséquences qui en découlent. La stabilité au profit du renouveau. Alors voilà, on a du EG qui fait du EG ; un Canadian qui fait du Canadian ; on s’en remet une fois de plus à un groupe solide et de grosses prestations de Geo, le mexicain fétiche, capable de sortir 6 clutchs en championnat. Et puis on se dégote une nouvelle fois un ticket pour la grande fête, pépouze.

Le Maestro

À 22 ans, Austin Trexler est un pilier d’Evil Geniuses et de la scène nord-américaine. Qualifié jusqu’ici pour 8 éditions de Pro League Finals sur 9, le jeune briscard se débrouille à merveille sur son rôle de support. Le principal témoignage de ses qualités ? Son implication avec brio sur 76% des rounds disputés par sa squad cette saison. Seul Scyther (Team Empire) a fait mieux à l’échelle intercontinentale.

Yung / ©Rainbow Six Esports Brasil - Rainbow Six Siege
Yung / ©Rainbow Six Esports Brasil

Leur parcours jusqu'à la victoire

Cette fois c’est la bonne. Adios les discours de conquérant fanés. Evil Geniuses vient à Milan pour prendre du plaisir avant tout. Peu importe le résultat, chaque élément du collectif doit retrouver l'étincelle qui faisait autrefois de l’un des plus beaux line-up de l’histoire de Rainbow Six un grand brasier. Avec la pression exorcisée, les Américains entament l’opération Blue Genius 2.0. et assomment directement les Amazoniens d’Immortals. Une victoire nette et sans bavure agissant tel un produit dopant sur la prestation du Champion d’Amérique du Nord, le match suivant, face à LeStream Esport. Le costard de bête noire sur le dos et une excellente assise défensive permettent carrément à Evil Geniuses d’infliger un revers salé aux Européens. Le plus gros du taf est fait.

Les génies sont en finale. Il ne reste plus qu’à franchir l’ultime marche huilée de Fnatic. Les mauvais rêves d’un quart de finale à São Paulo sont de retour, mais l’équipe qui a toujours posé son mental dans un wagon de montagne russe s’assure enfin de la victoire ultime. Evil Geniuses emporte la Pro League d’Italie et devient le nouveau king de Rainbow Six. En attendant le retour de l’empereur G2 Esports, bien sûr.

La Pepita : Geoometrics

En pleine bourre, le pistolero d’Evil Geniuses peut paraître inarrêtable. Il n’y a qu’à voir son nombre de clutch durant la saison (6) et son efficacité dans les duels (avec un K/D de 1,49) ; des catégories dans lesquelles il ressort comme le plus performant de sa région.

  • Sommaire
  • Evil Geniuses
  • Immortals
  • Faze Clan
  • Team Empire
  • DarkZero Esports
  • Fnatic
  • PET Nora-Rengo
0

L'actu

En Continu

19:22 Pengu tire sa révérence sur la scène esportive de Rainbow Six
10:20 Rainbow Six - Alphama : « Mon rêve outrepasse les frontières »
19:07 Du nouveau du côté des compétitions de Rainbow Six Siege
21:28 Que faut-il retenir des annonces de l’année 6 de Rainbow Six Siege ?
14:19 Que faut-il comprendre à propos du Siege Champions Program de Rainbow Six Siege ?
14:17 Suspension du Six Invitational de Rainbow Six Siege à Paris
10:48 Rainbow Six Siege : la communauté lève 143 000 dollars pour l'association AbleGamers Charity
13:44 Une équipe du Six Invitational de Rainbow Six se voit écartée de la compétition
14:32 Tempra Esports va libérer ses joueurs sur Rainbow Six
11:27 Le Six Invitational de Rainbow Six Siege se jouera à Paris

Articles

recommandés

Du nouveau du côté des compétitions de Rainbow Six Siege
Les bonnes questions à se poser sur la future Coupe du Monde de Rainbow Six Siege

Guides

à découvrir

Le lexique de R6:S
Quels sont les postes d’attaque sur Rainbow Six ?
Quels sont les postes de défense sur Rainbow Six ?