Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) / MSI, Mid Season Invitational LoL : Résumé des playoffs /

Fnatic vs RNG - MSI, Mid Season Invitational LoL : Résumé des playoffs

MSI, Mid Season Invitational LoL : Résumé des playoffs
Fnatic vs RNG
  • Flash Wolves vs KingZone DragonX
0

Trois ans après le sacre d'Edward Gaming face à SKT T1 en 2015, la Chine retrouve le chemin de la finale au Mid Season Invitational 2018 avec une victoire solennelle 3 à 0 des RNG, opposés à Fnatic en demi-finale. Les chances européennes d'enrayer la machine RNG et de déjouer les pronostics se sont avérées inexistantes, au cours d'une rencontre sans surprises et sans suspense.

RNG en roue libre

Dans l'enceinte du Zénith de Paris, il n'a fallu que trois manches aux Royal Never Give Up pour éteindre un public chauffé à blanc et acquis aux oranges et noirs. Une démonstration de force qu'augurait le choix des Chinois d'affronter en demi-finale des Fnatics encore hésitants dans le jeu.

Au Zénith de Paris, le public était au rendez-vous pour encourager Fnatic - League of Legends
Au Zénith de Paris, le public était au rendez-vous pour encourager Fnatic

Loin de se gargariser de leur statut de premier de la phase de groupe, RNG a méticuleusement préparé cette rencontre, à commencer par l'établissement de leurs conditions de victoire dès la draft. Positionné red side et privé de son Ezreal par Rekkles tout au long de ce bo5, Uzi a choisi de répondre avec Caitlyn, d'habitude boudée pour son scaling trop lent mais sécurisée ici pour assurer une phase de lane gagnante. Systématiquement en avance au farm sur son opposant, Uzi a été rassurant une fois de plus pour son équipe en s'attribuant énormément de ressources.

Sur la midlane, Xiaohu a livré trois matchs très solides. Ferme dans sa domination contre Caps, le joueur chinois a étouffé l'homme en forme chez Fnatic et s'est montré très mobile sur son Vladimir et son Ryze. C'est cependant sa Irelia midlane qui a impressionné la foule parisienne, notamment lors d'un dive grandiose dans la backlane FNC.

La draft RNG de la Game 1 est en tout point remarquable

Royal Never Give Up à également pu compter sur la justesse et la précision de Karsa dans la jungle, titularisé à deux reprises contre Broxah dans cette demi-finale. En Game 2, le joueur taïwanais punit un call Nashor discutable des européens en subtilisant l'objectif avec Zac, et replace son équipe sur les rails dans une partie très disputée. À l'aise sur son pathing et délivrant de très bons ganks, Karsa a répondu présent dans cette demi-finale, lui qui n'avait joué qu'un match pendant la pahse de groupe.

Broxah, double voleur de barons pendant les poules, deux fois volé dans cette game

Fnatic a tenté d'argumenter

La confiance des Chinois dans leur stratégie late game et leur invincibilité en phase de lane ont toujours compliqué la tâche des Fnatic dans leurs transitions à 20 minutes de jeu. Orientés pour l'occasion vers des schémas de drafts qui dominaient tôt dans la partie, les FNC n'ont jamais réussi à sortir gagnant de l'early game. Un retard que les champions des LCS EU ont parfois réussi à compenser, en appliquant leur méthode.

Caps et Bwipo, convaincants pendant les poules, ont attesté de leur aisance mécanique dans leurs match-up respectifs. Privé de son Yasuo, le joueur danois s'est illustré sur d'autres de ses nombreux champions, comme son Aurelion Sol, grand gagnant de l'early game dans la deuxième manche.

La domination en early de Caps s'est estompée passé 25 minutes de jeu

Impossible cependant pour le leader des Fnatic d'être décisif sur des champions à faible scaling, contrairement à Bwipo qui a donné des sueurs froides aux RNG sur sa Camille en Game 2. Mobilisé dans un split-push presque aveugle, le toplaner rookie des Fnatic a momentanément fait craindre l'imminence d'un backdoor dans une base chinoise délabrée.

La tâche était par contre insurmontable pour Rekkles, surclassé par Uzi et Ming en lane. Le carry-ad vétéran des FNC quitte cependant le tournoi sur une performance honnorable avec Ezreal, scorant même le premier Pentakill officiel du tournoi en Game 3.

Pentakill pour Rekkles qui profite d'un dive trop prétentieux des RNG

L'écart de niveau entre les deux équipes ne s'est résorbé qu'épisodiquement, au profit du style de jeu explosif des Fnatic en début de partie. Voilà une piste à travailler pour le vainqueur entre Flash Wolves et KingZone DragonX, qui affrontera en finale des RNG arrivés à maturité.

Rendez-vous demain à 12h00 pour la seconde demi-finale de ce MSI 2018, en direct du Zénith de Paris.

Finale MSI : Le couronnement d'Uzi

Le champion Chinois du tournoi a littéralement porté son équipe à la victoire dans ce match, et plus particulièrement la dernière manche. Aujourd'hui, Uzi s'es hissé au rang des légendes, et il rejoint Faker au panthéon de League of Legends.

  • Flash Wolves vs KingZone DragonX
  • Fnatic vs RNG
0

L'actu

En Continu

16:34 Ligue ouverte, ligue fermée : la Super League de football inspirée par LoL ?
13:46 Est-ce que Fnatic fait encore partie des grands d'Europe en LEC ?
12:45 PBE 11.9 : Un nerf pour le Chimico-scaphandre turbo
11:09 LoL : Quand Nunu se transforme en passe-muraille
11:02 European Masters Spring 2021 : La phase retour des groupes commence demain !
22:29 Guide pour Gwen Top en S11
17:35 100 Thieves recrute coach Reapered et lorgnerait maintenant sur Nisqy
15:00 LPL Spring Split 2021 — Playoffs : RNG sacré champion
12:00 League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
18:18 Les nouveaux skins uniques à Wild Rift contrarient la communauté League of Legends

Articles

recommandés

Patch note 11.8 : Gwen, la Couturière sacrée, arrive dans la faille de l'invocateur
Le système d'honneur est-il assez gratifiant pour les joueurs ?
Tout savoir sur Gwen, la nouvelle championne

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Gwen Top en S11
Guide pour Ahri Mid en S11