Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) / MSI, Mid Season Invitational LoL : Résumé de la phase de groupe /

Jour 1 : KingZone imprenable, Fnatic doute déjà - MSI, Mid Season Invitational LoL : Résumé de la phase de groupe

MSI, Mid Season Invitational LoL : Résumé de la phase de groupe
Jour 1 : KingZone imprenable, Fnatic doute déjà
  • Jour 5 : Fnatic, au bout du suspense
  • Jour 4 : Fnatic fait chuter Flash Wolves
  • Jour 3 : Flash Wolves au sommet
  • Jour 2 : Fnatic, la reconquête
0

Les coréens de KingZone DragonX et les Flash Wolves s'imposent en tête du classement avec deux victoires, lors de cette première journée de la phase de groupe du Mid Season Invitational 2018. Royal Never Give Up et les vietnamiens d'EVOS Esports devancent quant à eux Fnatic et Team Liquid, déjà en difficulté dans ce tournoi avec deux défaites.

KingZone imprime sa marque

En clôture de cette journée d'ouverture de la phase de groupe se jouait la rencontre entre KingZone DragonX et RNG, deux équipes qui ont largement performé cette saison et qui sont, à l'heure actuelle, les grands favoris de ce MSI 2018. La victoire des coréens a définitivement marqué les esprits. Dans une leçon magistrale de macrogame, KingZone a réalisé un match parfait qui s'est étendu de la domination absolue des sides-lanes, jusqu'à une complémentarité exemplaire en teamfight.

Des ressources que les champions de la LCK ont d'abord été chercher du côté de leurs carrys. Au split-push Khan a donné le tournis à Letme sur sa Camille, tandis que PraY s'est illustré avec un Ezreal, d'une justesse mécanique presque obscène.

Korean Sniper

Des performances que les KZ ont imitées plus tôt dans la journée contre Team Liquid et qui a mis à l'honneur la créativité des joueurs coréens dans leur draft : une botlane, composée d'une Soraka support et d'un Ezreal avec une Téléportation, sur laquelle s'est empalée toute l'équipe NA. La différence de vision de jeu criante entre les deux formations a permis une victoire propre des KingZone, plus appliqués et méthodiques que jamais dans ce MSI.

PraY a rarement été aussi impressionnant que sur cette première journée

De leur côté les Flash Wolves ont défait les Fnatic, puis les représentants vietnamiens d'EVOS Esports, issus comme eux des playoffs. Deux victoires arrachées contre des adversaires qui ne comptent pas parmi les favoris du tournoi et qui permettent à la formation taïwanaise de réaliser la bonne opération de la journée. FW a pu bénéficier, dans un premier temps, de la générosité de leurs voisins vietnamiens qui ont largement reproduit leurs erreurs du tour précédent. Le style de jeu agressif orienté vers le combat d'EVOS a été immédiatement puni par des Flash Wolves qui n'ont pas été inquiété l'espace d'un instant dans la rencontre.

Promenade de santé pour Maple dans ce match avec sa Taliyah - League of Legends
Promenade de santé pour Maple dans ce match avec sa Taliyah

Face aux Fnatic, les taïwanais ont encore pu compter sur des approximations de leurs adversaires. En ignorant le split, FW a su forcer des teamfights décisifs au mid et a, à ce titre, parfaitement joué ses conditions de victoires.

Flash Wolves est sans doute l'équipe la plus sous-côtée de cette édition, et il faut désormais garder à l'esprit qu'en comptabilisant leur victoire contre Gambit, l'effectif reste sur une série de 5 victoires d'affilée dans ce MSI.

FW a réalisé de brillants teamfights dans des conditions loin d'être optimales

Fnatic et Liquid sombrent

Les champions d'Europe en titre totalisent deux défaites dans cette première journée, contre RNG et les Flash Wolves. Pourtant loin d'avoir affiché un niveau de jeu négligeant, Fnatic a d'abord été victime du phénomène Uzi dans un match d'ouverture enlevé. Tout commence à la draft avec un pick de Yasuo en blind pour Caps, qui a fait parler toute l'étendue de son talent de playmaker lors d'un solokill sur Xiaohu au bot.

"Baby Faker" mérité

Les prouesses mécaniques des FNC n'ont cependant pas pu pardonner la perte du split par Bwipo, ou le catch de Caps qui a offert un Nashor à une équipe chinoise en quête de solutions. Le salut viendra d'Uzi, qui sur un éclair de génie, déjoue le piège signature tendu par les Fnatic et signe le début de la fin pour les héros du Spring Split en Europe.

Le génie d'Uzi frappe encore

La déroute de Fnatic s'est ensuite poursuivie contre les Flash Wolves au cours d'un match ponctué de nombreuses fautes dans les décisions prises par les européens. L'incompréhension règne encore autour de la volonté des FNC de ne pas prendre d'anti-heal contre une composition axée sur Soraka/Vladimir/Trundle. Ou encore ce choix de venir s'échouer au mid en permanence contre des FW décidés à encaisser un maximum de poke et très à l'aise pour contrer toutes sortes d'engages.

Individuellement, Hylissang n'a pas donné satisfaction sur sa Morgana en ratant beaucoup de ses skillshots. Idem pour Rekkles qui a semblé en difficulté dans son rôle de carry et de leader tactique, ne parvenant à aucun moment à peser en teamfight. Caps a, de son côté, rendu une prestation convaincante avec sa Zoé, sans réussir à porter ses coéquipiers vers la victoire.

Fnatic a pourtant livré de bons teamfights, sans réussite

Pour l'Amérique du Nord et pour Team Liquid, la route s'annonce encore plus périlleuse. Vaincus à deux reprises contre KingZone et EVOS Esports, l'écurie nord-américaine s'est montrée très fébrile dans ses choix tout en jouant relativement mal ses drafts.

Passée la défaite logique contre des KingZone intouchables, la défaite infligée par le Vietnam est vraiment difficile à encaisser pour TL. Dans une game aux allures de SoloQ, Doublelift et son équipe se sont échoués sur un mur EVOS qui a joué à fond la carte de l'agression. Team Liquid est tombé dans le piège tendu par les Vietnamiens en ne jouant à aucun moment le split. Le Gangplank et le Ryze des Liquid n'ont pas pesé dans la rencontre, contrairement au Ornn de Stark et à la Cassiopeia de Warzone, qui ont enchainé les bonnes prises de fights et ont été déterminants dans la victoire. La défaite de TL contre EVOS sonne le premier vrai faux-pas d'une région majeure dans ce MSI et plonge déjà les NA dans une situation délicate.

EVOS n'a jamais pensé à convertir son avance aux kills en golds

Démarrage compliqué pour les occidentaux mais rien n'est encore joué dans ce MSI. Il faudra se ressaisir impérativement demain pour Fnatic et Team Liquid, afin d'accrocher les quatre premières place, synonymes de qualification pour les phases finales. Rendez-vous demain 11H00 pour la suite de la compétiton.

  • Jour 5 : Fnatic, au bout du suspense
  • Jour 4 : Fnatic fait chuter Flash Wolves
  • Jour 3 : Flash Wolves au sommet
  • Jour 2 : Fnatic, la reconquête
  • Jour 1 : KingZone imprenable, Fnatic doute déjà
0

L'actu

En Continu

16:12 [LIVE] European Masters Spring 2021 : la Karmine Corp vise le 6-0
12:32 LoL : Toni Rodriguez, la voix espagnole de Lux et Tristana, est décédée
11:37 Vers la fin des équipes académiques en LEC ?
11:17 LoL : Wickd révèle des stats affolantes sur le dodge des top ELO
20:22 7 millions de dollars récoltés grâce au skin caritatif Ornn Sylvestre
19:58 Que sait-on sur le prochain champion à rejoindre la faille ?
19:47 Gambit Esports met la clef sous la porte
17:22 PBE 11.9 : L'intégralité des changements dévoilée !
16:35 L'heure de vérité pour la Karmine Corp aux European Masters
14:30 LoL : Ces cheese qui font de la bot lane un enfer

Articles

recommandés

Patch note 11.8 : Gwen, la Couturière sacrée, arrive dans la faille de l'invocateur
[Le Billet Lolien] Faut-il simplement bannir les dodgeurs ?
Tout savoir sur Gwen, la nouvelle championne

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Gwen Top en S11
Guide pour Ahri Mid en S11