Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

Devil May Cry 4 Special Edition, PC, PS4

Devil May Cry 4 Special Edition, PC, PS4
0

Dante et ses potes se sont donné rendez-vous dans Devil May Cry 4 Special Edition : une révision ajoutant quelques friandises que les fans de la série sauront apprécier.

Devil May Cry 4 Special Edition, PC, PS4

Dante et ses potes se sont donné rendez-vous dans Devil May Cry 4 Special Edition : une révision ajoutant quelques friandises que les fans de la série sauront apprécier.

 

 


Genre : Beat them all

Développeur : Capcom

Editeur : Capcom

Supports : PC, PS4, Xbox One

Prix : 24,99€

PEGI : 16+

 

 

 

Little Devil Inside

 

Depuis l'épisode reboot signé Ninja Theory et sa Definitive Edition il y a quelques semaines, on ne peut pas dire que la série Devil May Cry ait beaucoup fait parler d'elle ces derniers temps. C'est donc par la petite porte que Capcom fait rentrer l'une de ses licences les plus connues avec cette Special Edition de Devil May Cry 4. Pour ceux qui n'auraient jamais joué à ce dernier, sachez qu'il s'agit d'un épisode assez spécial de la série, s'éloignant complètement de la chronologie qui semblait avoir été établie par les trois premiers opus. Situé dans un royaume où les croyances semblent tenir une place capitale, DMC nous conte les aventures de Nero, un jeune homme au bras quelque peu... différent. En effet, ce dernier semble atteint dune démonite aigüe, lui permettant bien entendu de déclencher quelques coups spéciaux bien sentis au cours des affrontements. Cette main sera d'ailleurs au centre du gameplay pendant toute la première moitié du jeu, puisque Nero va pouvoir s'en servir pour décupler ses forces ou pour atteindre des endroits inaccessibles autrement. 

Des mécaniques qui donnaient à l'époque un vrai souffle d'air frais sur une licence qui commençait gentiment à tourner en rond. Malheureusement, comme précisé un peu plus haut, tout cela ne vous servira qu'au cours d'un premier acte plutôt bien fichu, après quoi le drame survient : suite à un événement que nous ne dévoilerons pas ici, vous serez tout simplement contraint de vous coltiner les mêmes niveaux, mais en sens inverse et avec Dante cette fois, dans un gameplay bien plus classique. Et les années qui séparent le jeu d'origine de cette Special Edition ne changent rien à cette grosse carotte : il est toujours aussi fastidieux de se coltiner le même jeu deux fois, quand bien même Dante et Nero se contrôlent différemment.

 

 

 

This is Sparda !

 

Cette Special Edition apporte tout de même quelques nouveautés, pas forcément très fraîches, mais qui permettent de parcourir le jeu avec le confort visuel des standards graphiques actuels. Concrètement, le jeu s'affiche donc en 1080p et 60 images par seconde sur tous les supports (le jeu de base le faisait déjà sur PC) et apporte quelques modifications de fond au gameplay, comme une progression accélérée  grâce à un nombre accru d'orbes lâchés par les ennemis. Mais la nouveauté la plus notable, en plus du nouveau mode de difficulté permettant de castagner du monstre à la pelle, c'est l'ajout de trois nouveaux personnages jouables absents de la première version. Ainsi on ne s'étonnera pas de retrouver le classieux Vergil dans une prestation qui ressemble beaucoup à celle dont il nous avait déjà gratifié dans DMC3 Special Edition il y a quelques années.

Déjà plus surprenante est la présence de Lady, la jeune femme au bazooka de DMC3, et de Trish, la copine d'infortune de Dante depuis le premier épisode. La première se sert donc de son arme à feu pour trucider du streum à distance, tandis que Trish utilisera une grande variété d'armes sans que le joueur décide vraiment à quel moment quoi faire. Il s'agit donc de deux façons de jouer apportant un petit plus à l'univers du fils de Sparda, mais qui ne le transcende pas pour autant. Devil May Cry 4 : Special Edition s'adresse donc avant tout aux fans hardcores de la série ou tout simplement à ceux qui n'auraient pas encore eu l'occasion de traverser cette quatrième itération des aventures de Dante.

 

 

Devil May Cry 4 : Special Edition s'inscrit dans la droite lignée des rééditions qui font le job mais qui ne justifient en aucun cas de repasser à la caisse si vous avez déjà parcouru le jeu à l'époque, à moins d'être un fan hardcore du titre en question. Les ajouts et modifications effectués sont bien trop anecdotiques pour replonger sans hésiter, surtout avec un tarif affiché de 25€. De plus, le jeu souffre toujours des mêmes problèmes, avec une deuxième partie d'aventure calquée sur la première mais en mode miroir et une caméra qui joue au yo-yo avec votre estomac et se bloque dans les coins.

Les plus et les moins

Des cutscenes qui claquent toujours autant Traverser les mêmes niveaux deux fois : toujours la même plaie
Casting étendu Le boss rush des derniers chapitres
Ça tease gentiment le prochain jeu Quelques problèmes de caméras
1080p / 60fps Des ajouts trop timides
0

L'actu

En Continu

23:29 DotA 2 : encore un changement de roster chez T1
23:16 DotA 2 : gros changements dans l'équipe Natus Vincere
21:45 Star Citizen : Naviguez comme un Pirate
21:17 L'alpha de Black Ops Cold War croule sous les problèmes de serveur
20:31 PS5 : Sony a envisagé un modèle moins cher et moins puissant
20:26 Les 25 meilleurs joueurs de Bundesliga sur FIFA 21
20:03 35 images en HD du RPG Harry Potter Hogwarts Legacy
19:45 Call of Duty Cold War : Découvrez la liste des atouts présents sur l'alpha !
19:40 Star Citizen : Ship Showdown 2020 - Round 2 - Gladius vs Eclipse
19:30 Le joueur Fortnite Manoel "Floki" Da Costa rejoint l'équipe Solary

Articles

recommandés

Le mode "Sauver le monde" de Fortnite ne sera bientôt plus jouable sur Mac
PS5 : Tout savoir sur la Playstation 5

Guides

à découvrir

L'état de la méta après le Masters Tour sur Hearthstone : Mage et Chasseur de démons font une percée
Calendrier des sorties de jeux