Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

Les bars eSport à la loupe

Les bars eSport à la loupe
Introduction
  • Le Meltdown Paris
  • Le Meltdown Montpellier
  • Le WarpZone Rennes
12

Nous avons choisi de nous intéresser à ce phénomène particulier qu'est celui des bars eSport en partant à la rencontre de ceux qui se trouvent derrière le comptoir. Tous passionnés de sport électronique et de jeux vidéo.

Les bars eSport à la loupe

Avant 2011 et l'avènement de StarCraft II, les joueurs ne possédaient pas de lieux dédiés pour se retrouver et suivre leurs compétitions favorites. Il existait bien des cybercafés, mais ces derniers n'étaient pas équipés pour retransmettre convenablement les parties diffusées via le streaming. C'est donc le RTS de Blizzard ainsi que l'arrivée des retransmissions en direct qui ont permis la mise en place d'un nouveau phénomène qui aujourd'hui prend de l'ampleur, particulièrement dans l'hexagone. Originellement appelés « Barcraft » ces bars eSport ont pour la première fois fait leur apparition au printemps 2011 aux États-Unis. Une compétition en particulier aura marqué de son empreinte ce phénomène, la NASL. Aujourd'hui disparue des écrans radars suite à sa faillite, la North American Star League aura finalement été le premier événement international à bénéficier d'un lieu extérieur où les fans de jeux vidéo pouvaient se retrouver autour d'une boisson, alcoolisée ou non. Rapidement d'autres jeux emboitent le pas à StarCraft, ainsi le « Barfight » lié à Street Fighter voit le jour tout comme le « Pubstomps » sur DotA.

 

Les Barcrafts ont vu le jour aux États-Unis au printemps 2011

 

Si l'origine du phénomène cloisonnait chaque jeu dans un lieu précis, désormais les bars eSport regroupent tout ce qui peut se jouer avec une souris, une manette ou un stick. En se professionnalisant et en devenant un véritable business, le Barcraft s'est finalement développé en généralisant son offre en dehors du sport électronique trop réducteur. La France aura connu sa première ouverture de ce type en mai 2012 avec l'apparition du Meltdown. Ce qui n'était qu'un projet monté par une bande d'amis fans de jeux vidéo s'est aujourd'hui transformé en une franchise internationale rentable où le terme eSport est employé parfois plus que de raison. Outre les ouvertures dans les capitales européennes, aujourd'hui quatre Meltdown existent en France : un sur Paris, un à Lille, un suivant à Bordeaux, un autre ouvert cet été à Montpellier tandis que le dernier a vu le jour à Aix-en-Provence. En l'espace de seulement deux ans, la croissance est impressionnante et ne semble pas sur le point de fléchir pour l'instant. Mais la franchise Meltdown, même si elle domine notre pays, n'est pas la seule à avoir fait son apparition dans l'hexagone. D'autres lieux indépendants ont ouvert, notamment un sur Rennes appelé WarpZone et qui va prochainement pouvoir accueillir les joueurs bretons.

Alors que StarCraft II était l’élément déclencheur, désormais ce sont tous les jeux qui possèdent une place de choix dans ces lieux de détente. On y retrouve forcément des titres très axés eSport comme HearthStone, League of Legends, Counter-Strike: Global Offensive ou encore Street Fighter, mais d'autres hits plus « casual » ont également le droit de citer. Il n'est ainsi pas rare d'assister à des soirées spéciales avant le lancement d'un quelconque blockbuster comme cela a pu être le cas récemment sur Paris afin de célébrer la saga Resident Evil. Les bars eSport se veulent aussi être des vitrines technologiques proposant par exemple d'essayer en exclusivité l'Oculus Rift. Ainsi le principe même du bar eSport n'est pas de se concentrer exclusivement sur les compétitions, il touche plus généralement le jeu vidéo dans son ensemble ce qui permet du même coup de toucher une clientèle plus vaste. Quoi qu'il en soit le principe de base demeure inchangé, un bar avec des cocktails aux noms évocateurs de personnages vidéoludiques, quelques ordinateurs en libre service pour ceux qui le souhaitent et des écrans retransmettant en streaming des événements en particulier le tout agrémenté de musique.

 

Un verre avec Raynor et Tychus ?

 

Ainsi en l'espace de seulement trois années, le phénomène s'est trouvé ses propre codes diversifiant son offre et mettant en place un agenda hebdomadaire permettant de suivre les différents événements proposer. En cela le bar eSport s'est éloigné de son but premier qui était de rassembler les joueurs d'une même communauté autour d'un verre afin de commenter les matchs de leurs joueurs favoris, aujourd'hui vous ne pourrez par exemple pas assister à une MLG ou une DreamHack diffusée en direct depuis le bar. À l'heure actuelle vous ne pouvez par conséquent pas vous rendre à la volée n'importe où, mieux vaut vous assurer que la soirée proposée corresponde à vos attentes. Car chaque joueur intègre une communauté spécifique et, encore plus dans l'eSport, il est compliqué de faire cohabiter ensemble un fan de DotA 2 avec un de League of Legends, tout comme les joueurs Counter-Strike: Global Offensive et ceux de Call of Duty : Ghosts, alors quand vous ajoutez à cela les « casus » le mélange devient explosif. En revanche pour tout passionné de jeux vidéo en général, c'est l'endroit rêvé pour partager sa passion et profiter d'un lieu mélangeant tout ce qu'un public jeune recherche.

Tout comme les cybercafés jusqu'en 2010 qui étaient pour certains des quartiers généraux d'équipes qu'ils pouvaient même sponsoriser (CyberNation, XS Arena ou encore atLanteam), le bar eSport est également un lieu de rendez-vous privilégié pour certaines équipes ou joueurs originaires de la région. Mais là également il subsiste une différence. Si dans le cyber vous pouviez voir un champion venir s'entraîner de manière sérieuse, dans un bar eSport le jeu est avant tout un divertissement. Ainsi vous retrouverez régulièrement des champions amateurs ou professionnels dans ces bars, mais jamais ils ne seront là pour s'entraîner, certains peuvent même être directement sponsorisés par le lieu en question qui leur verse un salaire afin qu'ils viennent faire le show. De cette manière le champion 2011 de StarCraft II Ilyes « Stephano » Satouri ou bien encore celui de Ultra Street Fighter IV en 2014 Olivier « Luffy » Hay sont aujourd'hui soutenus financièrement par le Meltdown et ils organisent régulièrement des rendez-vous avec leurs fans via des tournois ou des événements spécifiques.

 

L'exemple du Meltdown Berlin : simple et épuré

 

Nous avons donc choisi de nous intéresser à ce phénomène particulier qu'est celui des bars eSport en partant à la rencontre de ceux qui se trouvent derrière le comptoir. Tous passionnés de sport électronique et de jeux vidéo, ils ont toutefois des motivations et des ambitions variées souhaitant faire chacun à leur manière évoluer l'eSport tout en n'oubliant pas d'en vivre. Car c'est aussi ça le développement des bars, c'est la mise en place d'un nouveau modèle économique viable qui permet d'allier sa passion à son métier. Car si auparavant vous pouviez tenir votre cybercafé et partager avec vos clients, la chute vertigineuse de ce secteur depuis la démocratisation des lignes à haut débit avait laissé un vide que les bars eSport se chargent de combler, lentement mais sûrement. Telles les grandes chaînes de cybercafés tels qu'atLanteam ou Milk, le Meltdown pourrait bien à son tour devenir une marque incontournable pour tous les joueurs.

12
Aymolle il y a 5 ans

Et celui de Bruxelles, même s'il n'est peut-être pas spécialisé de L'eSport malgré son nom, il méritait quand même une petite place ici pour les belges ! (Honte à Squeeze, il aurait pu le tester !)<br /> [url]http://www.hyperionesportbar.com/[/url]<br /> Si ça tente des gens (sérieux) je suis partante pour une fois tester ce bar ouvert depuis septembre me semble.<br /> <br /> Edit: En tout cas, il y a le trail pour le championnat *Imagine Dragons <3* donc me semble quand même pour l'eSport et LoL

Climp il y a 5 ans

Pour reprendre l'idee de mon VDD, comme Millenium est la seule entite qui se bouge poue l'eSport, un truc qui pourait etre sympa et qui irait bien avec ce topic, ca serait de le completer au fil de l'eau avec d'autres bars. <br /> Je sais pas si c'est jouable en revanche mais ca apporterait pas mal de contenu.

Darkoneill il y a 5 ans

Je suppose que l'article va évoluer et que les autres bars e-sports comme ceux de Lille ( je crois qu'il y a le "barcraft" et un "meltdown" ) , de Nante ( le "GameOver" d'après ce que j'ai compris ), de Lyon ( "Respawn" ), etc etc..<br /> <br /> Ce serai bien de mettre dans les commentaires le nom du bar e'sport et sa situation géographique si vous en connaissez qui ne se trouvent pas dans la liste ( et qui n'ont pas été cité dans les commentaire => pour les Meltdown on va pas tous les référencer y'en a trop XD ) <br /> <br /> -Respawn ( Lyon )<br /> -Cooldown ( Grenoble )

Mac_Coy il y a 5 ans

Ah je vois le problème, on aurait certainement du choisir un autre bar que celui de Montpellier alors, hors franchise Meltdown, mais c était intéressant d avoir l avis de franchises aussi je pense. Et non, on a rien touché de la part du Meltdown pour faire ce dossier.

Climp il y a 5 ans

Ben là le soucis, c'est que, hormis faire de la propagande pour le Meltdown, l’intérêt du thème est perdu.<br /> Ok, vous aimez Meltdown, Ok c'est les plus forts du monde, Ok ils doivent vous filer des billets, mais comme les autres le soulignent, être plus impartial aurait été de bonne augure. Sinon autant renommer le sujet et passer à "Les bars Meltdown passés à la loupe".<br /> Pour finir, oui, on sent qu'il y a du boulot derrière, que parler de chacun des bars de la France aurait été ridicule mais là ... full Meltdown quoi ... Ça me donne encore moins envie de visiter leurs bars.

Mac_Coy il y a 5 ans

Un dossier où l'on parle de tous les bars eSport qui existent en France un par un ? Oui je ne sais pas si ça aurait été plus pertinent, là on avait le premier bar de France (Paris), une récente ouverture (Montpellier) et un projet en construction (Rennes). Ça me semblait résumer assez bien le fonctionnement des bars.

Denser il y a 5 ans

Ouaip pas très efficace la loupe...

Petiroi il y a 5 ans

Parler des barcraft sans parler du GameOver ou du Respawn.<br /> Kthxbye

drac il y a 5 ans

Le warpzone c'est le meilleur !

IrishKoffee il y a 5 ans

Même pas un petit paragraphe sur celui de Lille, c'est une honte!

RyKiOw il y a 5 ans

Et le MeltDown Lille ? :(, le meilleur !

Passmwalpain il y a 5 ans

Et rien sur le Game Over ? :(

L'actu

En Continu

21:54 Grande finale LFL 2020 : Misfits Premier déjoue tous les pronostics et s'empare du titre !
21:12 Participez au pré-lancement d'Hearthstone : Folle journée à Sombrelune et gagnez des récompenses !
21:11 LoL : Misfits Premier sacrés grands champions de la LFL !
19:26 God of War montera jusqu'à 60 images par seconde sur PS5
18:40 La team BDS remporte les RLCS d'automne sur Rocket League
18:22 Oculus VR : Les utilisateurs pourraient perdre leurs achats à cause de Facebook
18:00 10 nouveaux GM rejoindront les Hearthstone GrandMasters 2021 sont connus et Warma est parmi eux !
17:38 Qui sont les meilleurs personnages de Seven Deadly Sins Grand Cross ?
16:51 Dragon Ball Z Kakarot : Trailer vidéo de “Dragon Ball Card Warriors”
16:50 Obtenir Roigada de Galar dans Pokémon Épée et Bouclier

Articles

recommandés

Worlds LoL 2020 | Demi-finales : Suning vs DAMWON en finale
Le point sur The Outer Worlds après la sortie sur Steam & GOG

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Codes de triche de GTA V pour tous les supports
WoW : La Sanssaint est de retour pour un Halloween des plus terrrrrrrriffiants !