Menu
Super Smash Bros 3DS
0

Découvrez notre avis sur Super Smash Bros 3DS, l'un des titres majeur de cette rentrée 2014.

Super Smash Bros 3DS

Super Smash Bros 3ds

Super Smash Bros 3DS : Le test

 

Développé par Nintendo en collaboration avec Bandai Namco, Super Smash Bros 3DS n'est désormais plus qu'à une petite semaine de sa sortie en Europe et croyez-nous sur parole, vous avez toutes les raisons d'être impatients.

 

 

Présentation Millenium de Super Smash Bros 3DS en compagnie de LordDVD, vidéo réalisée par ShortID

 

 

Genre: Jeu de combat

Développeur: Nintendo / Bandai Namco

Editeur: Nintendo

Support: 3DS

Date de sorti : 3 octobre 2014

Prix: 39,99€

PEGI: 12+

 

 

 

Battle Royale


Après un opus Wii rempli de contenus ras-la-galette, Smash Bros revient sur la dernière console portable de Nintendo pour imposer son style. Confectionné avec soin par Bandai-Namco et l'excellent Masahiro Sakurai, la firme de Kyoto semble avoir mis les petits plats dans les grands pour ravir tous les publics. Cela passe tout d'abord par un gameplay accessible aux joueurs occasionnels, mais avec suffisamment de profondeur en seconde lecture pour les acharnés de la baston. Ensuite, il y a bien entendu le casting, tout simplement phénoménal, voire même historique: pouvoir organiser une petite sauterie entre Pac-Man, Mega Man, Mario et Sonic, dans une arène singeant Nintendogs, c'est juste du jamais vu, et quel hommage à l'histoire de notre passion commune!

On va quand même faire un petit point sur les principes de base de Smash Bros pour ceux qui n'auraient pas encore eu la chance de toucher à l'un de ces jeux: balancés dans une arène, quatre personnages emblématiques de Nintendo se fritent à coup d'attaques spéciales et d'objets divers et variés. Plus vous vous prenez de dégâts, plus votre pourcentage monte et plus votre sensibilité à la pesanteur s'amenuise. Le but sera alors de faire monter le plus haut possible le pourcentage de vos adversaires afin de les dégager du champ de bataille tranquillement, le gagnant étant celui qui aura éjecté le plus de monde à la fin du chrono.

 

 

Ça, c'est la base de la base, et un nombre assez incroyable de paramètres est à prendre en compte lors des batailles, comme le jeu "hors arène" qui prend en compte la capacité de votre personnage à revenir sur le plancher des vaches ou à s'accrocher au bord du plateau grâce à l'utilisation de ses techniques. Des rebondissements, des franches rigolades et un degré de personnalisation des parties qui relève de la maniaquerie pure et dure: tout est paramétrable de A à Z: le choix des objets, le type de partie, etc. Rien que le mode Smash de base pourrait engloutir des dizaines d'heures de jeu, seul et surtout à plusieurs. D'autant que cette première version nomade de SSB apporte de nouvelles têtes à un casting déjà pléthorique, comme Little Mac le boxeur de Punch-Out ou Harmonie et Luma de Mario Galaxy.

Chacun de ces nouveaux personnages apporte un gameplay sortant des sentiers battus, assurant ainsi plusieurs dizaines de parties avant d'être pleinement maîtrisé. On retiendra surtout le Villageois qui devra arroser un bourgeon pour faire apparaître un arbre pour une attaque en trois étapes, et Pac-Man, pour sa palette de mouvements très efficaces et visuellement réussis. Sur plus de 50 personnages, quelques clones sont tout de même à déplorer, et même si les amateurs sauront repérer les différences entre chaque protagoniste, le quidam lui n'y verra que du feu. Enfin, tous ceux qui craignaient un gameplay alambiqué dû à la 3DS peuvent respirer, la maniabilité est au top après avoir modifié les commandes de base, déstabilisantes dans leur configuration d'origine.

 

 

 

Plaisir d'offrir, joie de recevoir


Un constat s'impose après une trentaine d'heures passées sur le jeu: la 3DS est à son maximum, SSB3DS la pousse clairement dans ses derniers retranchements, aussi bien techniquement (nous y reviendrons) qu'au niveau du contenu tout simplement ahurissant. Outre le mode Smash classique et ses modificateurs à foison, Smash Bros 3DS offre aussi une ribambelle de modes et de choses à faire, pour un titre qui mettra les nerfs des amateurs du 100% à rude épreuve. Tout d'abord il y a le mode Smash Run: balancé sur une carte gigantesque, vous vous retrouvez à devoir frapper des mobs afin d'engranger plusieurs bonus de stats (vitesse, force, attaque spéciale etc.). Étalée sur cinq minutes bourrées d'events, cette session de farming intensive s'achève sur une dernière épreuve face à trois autres personnages améliorés par leurs propres aventures. Les objectifs de cette bataille varient: course d'obstacles, Smash à 300%, escalade... Un mode vraiment excellent et un très bon moyen de récolter des éléments de personnalisation pour vos Mii ou les attaques de vos personnages.

Car oui, à côté de la traditionnelle chasse aux trophées, il vous faudra désormais aussi compter sur divers équipements et coups spéciaux à débloquer. Pour le casting de base, il s'agira de nouvelles versions pour certains de leurs mouvements, modifiant leurs statistiques comme la portée ou leur puissance, mais pour les Mii Fighters, il sera nécessaire de trouver les meilleurs équipements possible puisque ceux-ci changeront du tout au tout grâce à eux. Loin d'être accessoires, ces personnages customisables à souhait permettent de créer de véritables builds à partir d'objets que vous aurez ramassés dans les différents modes du jeu. En résulte des mécaniques qui peuvent paraître simples de prime abord, mais qui se révéleront très addictives pour peu que l'on s'y intéresse un minimum.

 

 

Dans la section extra du menu principal, vous pourrez retrouver de nombreuses variantes de la simple baston à plusieurs: tout d'abord le mode classique, vous faisant traverser un parcours rempli d'épreuves à la difficulté croissante avant de terminer sur un combat contre la célèbre main créatrice des Smash. Le mode All-Star est, quant à lui, une sorte de mode survie où vous devrez en une vie défaire tout le casting du jeu en les affrontant par date de naissance. Entre deux sessions de baston musclées, vous pourrez aussi vous détendre grâce aux multiples épreuves du stade, une bonne occasion de récolter quelques Goldus en plus (la monnaie du jeu). Ces dernières pourront être dépensées dans le mini-jeu "trophées à gogo", qui vous demandera de péter des caisses à la chaîne pour remplir une jauge de frénésie en un temps limité (2min30 maximum). Lorsque celle-ci est remplie, c'est la fête: des tas de trophées, de Goldus et d'objets tombent sans interruption, ne reste plus alors qu'à les toucher pour les ramasser.

Attendu au tournant par tous les joueurs de Brawl ayant fait l'expérience de son mode multijoueur online juste impraticable, Smash Bros 3DS assure de ce côté-là aussi. Divisé en deux catégories: pour le fun ou pour la gloire, Nintendo semble clairement avoir revu son netcode puisque le tout tourne comme une horloge suisse. Sur près d'une centaine de combats en ligne, aucune déconnexion n'a été constatée et les lags ont brillé par leur rareté: du tout bon. Même en m'étalant sur des centaines de lignes il me resterait encore sans doute à dire sur les différents modes du jeu, leurs subtilités et leurs variantes, une chose est sûre cependant: c'est du jamais vu pour un jeu de baston sur console portable.

 

 

 

Le ballet Bros.


On était nombreux à avoir des doutes sur la qualité technique de cette version 3DS de Smash et diantre, que nous avions tort. Le jeu est une pure tuerie technique avec des personnages animés à 60 images par seconde constamment, et ce, même avec le déluge d'effets visuels à l'écran. Les arènes sont magnifiques et pour la plupart très dynamiques, avec des stages qui se modifieront parfois jusqu'à trois fois dans un seul combat. Comble du bonheur pour tous les amateurs de rétro : les éléments issus de jeux 8/16-bits sont parfaitement intégrés et les personnages ne détonnent pas d'un poil dans le paysage, tout est d'une cohérence irréprochable.

Il reste tout de même quelques déchets du côté des arènes comme Brinstar ou Pikmin qui auraient mérité de bons ravalements de façade. On pourra aussi pester sur le nombre assez conséquent de champs de batailles repris de brawl, mais là ça tient plus du chipotage finalement: Mario Kart a ses coupes rétro, Smash Bros a ses arènes recyclées. On pourra aussi reprocher au titre de Nintendo un effet de dézoom trop prononcé par moments, rendant l'action et les personnages très difficiles à distinguer (surtout sur une 3DS classique). Enfin, comment ne pas évoquer la bande-son encyclopédique du jeu? Reprenant bon nombre de thèmes des séries représentées dans Smash, vous aurez le droit à du remix de fou et à de bonnes sonorités d'antan pour une des bande-sons les plus fournies de ces dernières années.

 

Smash Bros 3DS OST: Remix Vallée Gerudo (Ocarina of Time)

 

La perfection n'existe pas en ce bas-monde, il n'empêche que Sakurai et Bandai Namco la frôlent du bout des doigts avec Super Smash Bros 3DS. Loin d'être une version au rabais du jeu de baston "All-Stars", les Japonais ont mis les bouchées doubles pour proposer aux joueurs un titre au gameplay fun et addictif et au contenu si dense qu'il vous scotchera des centaines d'heures à votre 3DS. Le jeu de cette rentrée, voire même de l'année sur supports nomades.

Les plus et les moins

La 3DS à genoux Pas mal de recyclage
Un casting historique Le Smash Run en local uniquement
Gameplay adapté à tous les publics Du déchet côté arènes
Contenu dantesque Quelques problèmes de lisibilité dus au dézoom (surtout gênant sur 3DS classique)
Multijoueur de qualité    
Personnalisation des attaques et des Mii Fighters    
Un souci du détail ahurissant    
OST d'anthologie    


0

L'actu

En Continu

11:50 Smash Bros Ultimate : Le cap des 20 millions d'exemplaires vendus à été franchi
17:58 SSBU : Glutonny continue chez Solary pour 2021
12:10 Découvrez le patch note 8.1.0 de Super Smash Bros.Ultimate
16:38 Super Smash Bros Ultimate : Min Min De Arms présenté en vidéo
15:55 Tous les personnages de SSBU refaits dans Animal Crossing New Horizons !
14:30 SSBU : Le CEO Dreamland a bien eu lieu, Samsora vainqueur en finale
16:44 SSBU : Power Ranking, Fall 2019
17:00 Un circuit compétitif annoncé pour Smash Bros. Ultimate, le Smash World Tour
12:00 SSBU : Fin du suspense, MkLeo rejoint T1
20:00 SSBU : À Frostbite 2020, la course folle de MkLeo

Articles

recommandés

SSBU : À Frostbite 2020, la course folle de MkLeo
Entretien: L'Albion, L'EVO, Glutonny vu à travers ses tournois de Smash
Guide Super Smash Bros Ultimate : Astuces, bien débuter

Guides

à découvrir

Super Smash Bros Ultimate : Comment débloquer tous les personnages
Super Smash Bros Ultimate : Tout sur le mode Lueur du Monde
Super Smash Bros Ultimate : Quels sont les personnages les plus forts ?