Bayonetta 2, Wii U
4

La sorcière la plus sulfureuse de l'Umbra revient nous jouer un tour exclusivement sur Wii U. À cette occasion, découvrez notre avis sur Bayonetta 2, la dernière bombe signée Platinum Games.

Bayonetta 2, Wii U

La sorcière la plus sulfureuse de l'Umbra revient nous jouer un tour exclusivement sur Wii U. À cette occasion, découvrez notre avis sur Bayonetta 2, la dernière bombe signée Platinum Games.

 

 


Genre : Beat them all

Développeur : Platinum Games

Editeur : Nintendo

Date de sortie : 24 octobre 2014

Support : Wii U

PEGI : 16+

 

 

 

Mère Cereza


Bah voilà, même pas moyen de passer les fêtes de la Saint Sylvestre sans qu'une invocation démoniaque ne se rebelle et envoie aux enfers la meilleure amie de la sorcière la mieux sapée de l'univers : c'est quand même balot. La tâche incombera donc à Bayo et à toute sa clique de mâles fort bien informés de sauver Jeanne du monde du dessous, il se pourrait même qu'elle en apprenne plus sur les origines des yeux du monde et sur son passé encore un peu embrumé depuis l'épisode précédent. Alors que dire, si ce n'est qu'on est dans un beat them all et que comme d'habitude, on se fiche un peu du scénario. Celui de Bayonetta 2 se laisse suivre, avec quelques retournements de situation inattendus et d'autres flirtant bien plus avec le grandguignolesque navrant.

À vrai dire, l'intrigue est un tel foutoir qu'au final on ne sait pas trop ce que les développeurs ont voulu nous faire comprendre, ni si le jeu est une préquelle ou une véritable suite, ou encore les deux à la fois. Comme dit plus haut, cette intrigue haut perchée est tout de même tempérée par quelques scènes bien mieux menées voire même émouvantes, c'est déjà ça de pris. Là où on pourrait froncer les sourcils, c'est au niveau des références dans les dialogues et la mise en scène du jeu, bien moins présentes et subtiles que dans le premier jeu : cet aspect est certes toujours présent, mais il faudra lutter pour déceler les quelques easter-eggs dans les cut-scenes du jeu.

 

 

 

Volée de boa vert


Suite inespérée du meilleur beat them all de sa génération, Bayonetta 2 apporte bien sûr son petit lot de nouveautés venant dynamiser encore un peu plus les affrontements d'un jeu qui n'en avait pas forcément besoin. Le premier changement de taille vient de la gestion de la barre de magie de notre sorcière qui ne servait auparavant qu'à balancer des attaques sadiques surpuissantes. Désormais, il sera aussi possible de vider sa jauge afin de gagner l'Umbran Climax : une sorte de mode furie faisant de chacune de vos attaques une puissante incantation liée à vos armes. Tant qu'on en est à parler de l'arsenal de la sorcière, ce dernier est toujours aussi fourni et original (avec quelques instruments-surprise que nous ne vous feront pas l'affront de dévoiler ici) et apprendre à maîtriser chaque arme est un véritable bonheur, même si certaines auraient mérité des movesets plus fournis (oui le fouet, c'est de toi que je parle). Il est à noter que désormais certaines armes pourront être équipées à la fois aux bras et aux pieds, modifiant ainsi les combos associés à ces dernières.

À part ces deux features, certes bienvenues mais dispensables, les grands principes instaurés par le premier opus n'ont pas bougé d'un iota mais ont plutôt été ajustés pour offrir aux joueurs un titre encore plus accrocheur, dynamique et franchement jouissif. Petit mot quand même sur les phases aériennes qui viendront régulièrement vous faire profiter de combats contre de véritables colosses : variant le gameplay de belle manière, elles pourront tout de même être perçues comme trop redondantes et nombreuses vers la fin de l'aventure. Véritable monstre de rejouabilité, Bayonetta 2 peut facilement être refait trois fois avec à chaque fois une approche différente : niveau de difficulté maximum et ses ennemis modifiés, pour l'exploration en découvrant toutes les salles de défis etc, il y a moyen d'y engloutir une bonne trentaine d'heures, les doigts dans le nez. D'autant que les développeurs de Platinum Games ont eu la bonne idée d'inclure un mode de jeu multijoueur proposant de se la jouer coop sur une sélection de six arènes à la difficulté croissante, la carotte étant bien sûr des anneaux pour acheter de nouvelles armes et accessoires chez Rodin.

 

 

 

Phantasmagoria


Qu'on ne s'y trompe pas : Bayonetta 2 est une pure bombe visuelle bardée d'effets spéciaux qui déglinguent et de panoramas magnifiques. Seulement voilà, il n'échappe pas à quelques écueils qui piquent occasionnellement les yeux comme des textures dignes de cette chère PS2 (sans exagérer) ou à quelques chutes de framerate plus ou moins handicapantes dans les combats les plus chargés. On passe bien évidemment outre vu l'excellence de la mise en scène et le rythme effréné auquel va le jeu, un véritable ballet sanglant mettant à genoux le chauve grec et sa copine la blonde peroxydée d'un coup de talonnette dans les parties ouvrières, eh oui monsieur.

Ce second épisode pousse même encore plus loin le délire de sa grande sœur avec une aventure ne souffrant d'aucun temps mort et procurant de meilleures sensations pad en main. Vous possédez une Wii U ? Procurez-vous Bayonetta 2 (ou essayez au moins la démo disponible sur l'e-shop).

 

 

 

 

Pêchu, jouissif, long et souvent sublime, Bayonetta 2 perd en humour là où il gagne en rythme avec une aventure de près de douze heures, menée tambour battant sur douze chapitres bourrés de surprises et de combats juste dantesques. Si remonter une tornade en surfant sur un bout de chapelle pour aller tataner de l'angelot aux portes du paradis est votre came,  alors Bayonetta 2 est définitivement fait pour vous. 

Les plus et les moins

Gameplay divin
Quelques chutes de framerate
Orgie visuelle, mise en scène de fou Certaines textures juste horribles
Les affrontements les plus épiques jamais vus dans un BTA ? Moins d'humour et de références dans les dialogues.
Rejouabilité confortable, durée de vie exemplaire pour un jeu du genre    
Les costumes Nintendo donnent lieu à de belles surprises.    
4
Dlm`` il y a 6 ans

@Jack: Tu devrais surtout remercier Nintendo d'avoir porté cette licence <br /> Sans BIG-N Bayonetta n'existerait plus<br /> De surcroît, tu parles de texture dégueu sans posséder la console, tu serais fortement surpris de la beauté et de la fluidité des jeux

Voxel il y a 6 ans

Ça va même plus loin que le simple achat d'exclu, puisque Nintendo édite carrément le jeu : sans eux, pas de Bayonetta 2 tout simplement. D'ailleurs on a appris récemment que le titre s'était fait recaler par plusieurs éditeurs avant que tendo ne sorte le chéquier magique, compréhensible vu le semi-échec commercial du premier. <br /> <br /> EDIT : Grilled<br /> <br /> Pour les quelques défauts notés dans le test, ils ne gâchent en rien le plaisir de jeu et l'orgie visuelle constante, c'est juste quelques "gênes" occasionels mais rien de bien grave, on est quand même devant ce qui se fait de mieux en matière de BTA... Et de loin.

Ecurisson il y a 6 ans

Nintendo n'a pas " acheté" l'exclusivité<br /> <br /> Nintendo a financé le jeu, sans Nintendo il n'y aurait pas eu de suite à Bayonetta 2 parce qu'aucuns éditeurs n'en voulait.<br /> Remerciez plutôt Nintendo qui nous a permit d'avoir la suite du meilleur BTA de la génération précédente, et celui-ci semble bien parti pour être celui de cette génération, malgrè qu'il soit sur une soit-disante " console moyenne " avec un intérêt ludique plus développé que la PS4 et la One

Jack il y a 6 ans

Pourquoi nintendo ont acheté l'exclusivité d'un jeu qui n'est pas super adapté à la majorité de leur clientèle ? (ah pour vendre qque centaines de console aux plus grands fans?) <br /> Une console moyenne d'ailleurs ce qui donne des textures dégueu et des chute de frame rate d'après ton test ... A quand la version PS4/ONE (PC j'y crois pas) , trop déçu le 1 était génial.

L'actu

En Continu

12:01 Bayonetta 2 - Le test
11:25 Bayonetta 2 : Costumes Nintendo
19:24 Bayonetta 2 : Une autre transformation
10:12 Bayonetta 2 : Nouveau trailer
16:27 Bayonetta 2 : On l'a testé
14:28 Nintendo Treehouse : Bayonetta 2
11:09 Beat sur talons hauts

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Quels decks jouer pour Forgés dans les Tarides sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux