Test : Outlast
14

Outlast débarque sur PC et vient pour terrifier toute personne l'approchant de trop près. Le jeu vous met dans la peau de Miles Upshur, un journaliste d’investigation dans l’effrayant Mount Massive Asylum, un hôpital psychiatrique regorgeant de mystères et d’atroces expériences.

Test : Outlast

Test : Outlast

 

Outlast est un survival-horror sorti le 4 septembre 2013 sur PC. Développé par Red Barrels, le jeu vous met dans la peau de Miles Upshur, un journaliste d’investigation qui va à la pêche aux infos dans l’effrayant Mount Massive Asylum, un hôpital psychiatrique regorgeant de mystères et d’atroces expériences. Combien de temps survivra-t-il dans ce milieu hostile ?

Attention : Le jeu ainsi que le test comportent des scènes violentes et sanglantes. Si vous êtes du genre sensible, ou même trop jeune pour ce genre d’images choquantes, je vous invite juste à fermer cette fenêtre. Je ne tiens pas à être responsable d’un malaise quelconque.

 


Trailer de Outlast

 

Genre : Survival-Horror
Date de sortie : 4 septembre 2013
Développeur : Red Barrels
Éditeur : Red Barrels
Plate-forme : PC
Prix : 19,99€ sur Steam
PEGI : 18+

 

 

Scénario – Ambiance


Miles Upshure, un journaliste d’investigation, a reçu une mission via un de ses contacts. D’après lui, l’hôpital psychiatrique de Mount Massive Asylum renferme un secret qui pourrait faire perdre foi en l’humanité. Avide de réponses, notre héros prend sa voiture, son manteau en cuir et sa caméra et va sur les lieux pour tenter d’éclairer ce mystère. Et il faut dire que dès le début, le sang et les boyaux jonchent notre chemin, nous plongeant dans une ambiance macabre ponctuée de cris. D’après certains documents, il semblerait que le régent de ces lieux ait un peu pété les plombs et qu’il continue ses expériences bizarres sur des patients. Bien que classique, le mystère qui plane sur cet hôpital nous donne toujours plus envie de savoir ce qui se passe, surtout quand la plupart des patients encore conscients ne parlent qu’avec des énigmes. Je n’en dis pas plus pour vous laisser la surprise.

 

Avec une présentation pareille, on ne peut qu’être sûr de trouver des bisounours là-dedans ... Non ?

 

Ce qui choque le plus dans Outlast, c’est bien la boucherie qui apparait dès le début du jeu sans non plus se perdre dans la surenchère. Ce qui s’est passé dans cet hôpital est plutôt atroce et on ne pourra s’empêcher de frissonner au son des cris lointains qui résonnent encore dans les couloirs sombres. Mention spéciale à la tension et l’angoisse constantes créées par les ingénieurs du son, qui nous plonge vraiment dans l’univers et nul doute que les possesseurs d’une bonne puissance de son devraient faire dans leur pantalon toutes les dix minutes. Et je vous préviens, certains moments vous feront totalement décoller de votre siège tellement l’effet de surprise est maitrisé.

 

Hmmm... On a presque l'odeur qui arrive à nos innocentes narines.



Graphismes


Le jeu s’en sort plutôt bien graphiquement. On a de jolis effets de lumières et d’ombres, les textures ne bavent pas trop et on a même le droit à un petit moteur physique pour rendre certaines scènes plus réalistes. De plus, il est bien optimisé et tournera sur la plupart des configs. Dommage que l’anti-alliasing soit aux abonnés absents, il faudra compter sur les paramètres Nvidia ou ATI pour le rajouter.

 

Sûrement l'une des phases les plus stressantes de ma vie.


Mais là où le jeu prend toute sa force, c’est dans le noir. Miles est équipé d’une caméra avec vision nocturne et ce sera votre seul moyen de voir dans votre progression le long des couloirs sombres de Mount Massive. Cette vision nocturne rend tout incroyablement réaliste et vous aurez parfois la réelle impression que c’est vous qui vous baladez avec votre caméra. C’est le principal atout de ce Outlast, et qui le rend si effrayant. D’un point de vue artistique et level design, cela reste assez classique et réaliste, on passe par des bureaux, des cellules ou même par des douches, bref un centre psychiatrique complet qui favorisera l’immersion.



Gameplay


Le gameplay mélange discrétion, exploration, et « parkour ». Ce dernier point est entre guillemets, car c’est une rapide ébauche de ce sport. Miles n’a pas les mêmes capacités que Faith ou Ezio, mais il peut passer par-dessus des obstacles et se suspendre à des rebords pour échapper aux fous qui veulent votre peau ou tout simplement atteindre un endroit inaccessible. En revanche, notre héros ne sait pas très bien se servir de l’environnement à son avantage, impossible donc de ramasser un tuyau pour éclater le nez à vos opposants (mais ça serait trop facile si c‘était le cas), il faudra donc courir vous cacher dans un casier, sous un lit ou même derrière une étagère si vous croisez un des nombreux résultats d’expériences douteuses qui, en plus d’avoir une gueule de tête réduite, tiennent particulièrement à vous tuer.

Enfin, le soft donnera son petit côté exploration par les quelques énigmes récurrentes (actionner des leviers aux quatre coins de la carte pour accéder à la zone suivante, trouver la clé du garde, etc.), mais aussi par la recherche de batteries pour votre caméra ou de documents pour apprendre ce qui s’est passé dans ces lieux lugubres et parfaire votre dossier d’investigation.

 

Quelques QTE apparaitront sur votre chemin, mais rien de bien méchant,
juste de quoi remuer votre poignet après de longue session.

 

 

Son


Un gros, gros, très gros coup de coeur sur ce point-là. Comme dit plus haut, l’ambiance sonore est à la limite du parfait, et les sons vous feront trembler de peur. Hurlements de douleur, son de lacérations suivis par l'écoulement du sang et des organes sur le sol, il y a de quoi exacerber votre imagination. On entendra même notre cœur s’affoler parfois, quand Miles voit des choses violentes ou terrifiantes. Rajoutons en plus des dialogues (seulement disponibles en anglais) bien travaillés et bien joués, et vous avez une des meilleures bandes-son que peut proposer un survival-horror.

On pourra aussi souligner la présence de musiques angoissantes quand les choses se gâtent un peu pour nous. Elles accompagnent très bien les différentes phases et rajoutent un stress supplémentaire, alors que vous vous faites courser par un garde assoiffé de sang.

 

Quitte à rester dans le trash, autant continuer ...

 

 

Durée de vie 


Comptez environ 5 bonnes heures pour le finir. À moins de 20€ cela reste honnête, mais avec la peur que fournit le jeu, nul doute que vous entrecouperez vos sessions de quelques heures pour mater des gifs de chatons avant de vous replonger dans l’univers impitoyable d’Outlast. Enfin, si vous souhaitez à tout prix ramasser tous les calepins pour en savoir plus sur l’histoire, vous devriez en avoir pour votre argent (certains sont très durs à trouver).

 

 

Conclusion 


Outlast est actuellement ce qui se fait de mieux en Survival Horror. Joli, réaliste, immersif et effrayant, les amateurs de sensations fortes seront aux anges lorsqu’ils poseront les pieds dans cet hôpital. L’intrigue est classique, mais le reste est le fruit d’un esprit diablement malsain qui connait tous les subterfuges pour vous faire crier comme la frêle fillette que vous êtes. Après un coup de maître pareil de la part de Red Barrels, on ne peut qu’être prêt pour le prochain Amnésia.

14
Howler il y a 7 ans

Je confirme les dire de Twigho !

Twigho il y a 7 ans

Oui Jarell, support manette complet d'après Steam.

Jarell il y a 7 ans

Petite question, est-il possible de jouer à ce jeu sur PC avec une manette ? Merci.

Howler il y a 7 ans

Colbat => Pas tous le monde réagit de la même manière à la peur. Cependant, je peux absolument t'assurer que Outlast ne repose pas juste sur de simple screamer. L'ambiance sonore et le manque de visibilité ajoute une tension énorme et constante, et comme dis plus bas, les phases dans un noir total, avec très peu de surface pour réfléchir la lumière sont terriblement angoissante, surtout que notre personnage est pas le roi de la discrétion ^^

Twigho il y a 7 ans

LiXoX : naïf ! :p

LiXoX il y a 7 ans

le live de bob était énorme ^^ bob qui dit avant le live : np j'ai pas peur car mon père m'emmenait dans un festival d'horreur quand j'étais jeune et qui se refuse de jouer le jeu seul ^^ épic , hâte de voir la suite du live sur ce jeu :D

colbat il y a 7 ans

Je trouve ce genre de jeu trop artificiel pour être réellement effrayant. C'est beaucoup trop "too much". Alors certes ça surprend, on sursaute et après ? Ca reste assez simpliste et le côté survie repose juste sur le fait de jouer à cache cache dans des couloirs avec des "monstres" qui en ont après vous. C'est vraiment sympa pour quelqu'un qui n'a jamais joué à ce genre de jeux mais autrement ça devient vite lassant :(<br /> <br /> Pour les amateurs du genre, vous prenez le premier Stalker sur steam à 7€, vous installez le mod Complete et have fun. Plus d'une vintaine d'heure de jeu dans une atmosphère étouffante et stressante, aspect RPG / survie, cycle jour / nuit + météo, monde ouvert, quète principale vraiment intéressante, plein de quètes secondaires, différentes fin et j'en passe. Le polygon fragments sorti cette année pour vous donner un aperçu de l'atmosphère du jeu: http://youtu.be/l3FFB9xmGWM<br /> <br /> Je trouve que les jeux récents qui se disent surival horror sont quelque peu sur-évalué et que malheuresement on est pas près de retrouvé des jeux de grande qualité.

Howler il y a 7 ans

Pas de soucis Twigho ^^ C'est toujours bien d'avoir des avis différent en commentaires. :) Impossible de te dire pour l'histoire inspirée de quoi... <br /> <br /> Et oui le son y est pour quelque chose, mais malgré tous, les scène où tu es dans une grande salle dans le noir, totalement vide, que tu sais qu'il y a un gros monsieur qui traîne mais tu vois pas à plus de 2 mètre, ça fout les chocottes sévère ^^ 1h de jeu c'est pas suffisant, je pense que tu commence vraiment a être dans le jeu quand tu arrive dans les cellules des patients, donc genre 2h30 de jeu.

Twigho il y a 7 ans

Dans ce cas, heureux de mettre trompé sur ce point !<br /> <br /> On dit que le son fait 50% du travail dans une vidéo ou un truc du genre... Pour ce jeu, je dirai que c'est au moins du 75% :p. <br /> <br /> Néanmoins ce que je souligne c'est qu'après la première demi-heure de jeu (voir la première heure, pour être gentil) y a plus grand chose et surtout côté aventure y a strictement rien. C'est un chemin tout tracé. On cherche de la pile, suivre les traces de sangs pour trouver le chemin. Une intersection ? Okay, y a une pile sur l'autre chemin au fond du couloir... xD<br /> <br /> Au passage, le fond de l'histoire n'est-elle pas inspirée du programme américain MKultra durant la guerre froide ? Programme visant à contrôler l'esprit humain. hihihi<br /> <br /> <br /> J'ai bien plus stressé dans un jeu comme Anna que dans Outlast, alors que les graphismes et l'audio sont nettement moins bon. Surement à cause des énigmes, réfléchir en étant malmené... Ça tue également le cerveau. Certaines mises en scène ce retrouvent dans les deux jeux. Juste de petites différences dans le cadrage mais ça fait son effet et laisse le frisson et une angoisse dès que l'on revoit certains objets...<br /> Après, tout cela reste évidement surtout psychologique.<br /> <br /> En ce qui concerne une comparaison avec Amnesia, j'attends de voir ce que proposera celui qui sortira dans quelques jours...<br /> <br /> Je pense que j'avais un peu les chocottes au début de Outlast, du fait d'avoir lu un peu partout que c'était le jeu le plus effrayant de l'univers et blabla. Du coups je suis déçu. Et pourtant j'ai "joué le jeu" (dans le noir le son bien fort et concentré). Et je ne suis pas un habitué des jeux de ce genre, ni même des films d’épouvante, au contraire.<br /> <br /> PS: Je ne remet pas en cause ton test du jeu ! Je partage juste mon avis, hein ^^

Howler il y a 7 ans

Twigho => Il m'est arrivé que le monstre ouvre mon casier. Je peux dire que là, tu flippe et tu décède du cerveau, surtout quand il fait noir et que tu économise tes piles.<br /> <br /> Et pour le souligner, oui, il fait plus peur qu'Amnesia, j'ai décoller de ma chaise plus d'une fois (accompagné de petit cris de fille >.<)

Twigho il y a 7 ans

C'est clair le jeu est très beau et l'ambiance est une réussite... Y a une bonne maîtrise du moteur Unreal. La bande sonore fait vraiment la différence. Mais bon la première demi heure passée, c'est un peu classique, vide et simpliste de deviner les moments qui sont sensés faire flipper... <br /> Les planques "safe" gâchent tout... Genre sur deux cassiers le monstre va ouvrir le mauvais cassier puis partir, j'ai trouvé ça vraiment naze. Au bout d'un certain temps c'est un peu vide aussi, on passe un peu de temps à chercher des piles et par la même occasion ouvrir 5-6 vannes et chercher 3 fusibles. <br /> En gros ce n'est pas un jeu à faire d'un trait sinon c'est l'ennuis assuré.<br /> <br /> Mais c'est comme le dit Lorddevil pour 20 euros c'est plutôt pas mal.

Souljacker il y a 7 ans

D'accord avec mon Voisin du dessous, il est clairement plus flippant/interessant qu'Amnésia.<br /> <br /> Autant sur les autres jeux d'horreur, l'immersion n'est pas totale et les moments de tension sont plutôt supportables, autant sur celui ci, je peux le dire, on a VRAIMENT peur.

bouyakasha il y a 7 ans

Très bon test merci, il a l'air super ce jeux !

lorddevil il y a 7 ans

Je pense vraiment que Outlast à dépassé Amnesia en terme d'ambiance, de bande son & de graphisme, puis franchement 20€ c'est donné quand tu voit certains jeux à 60€ avec 7/8h de jeu.<br /> <br /> J'espère qu'il y aura un 2e opus & que le prochain amnesia fasse encore mieux que son prédécesseur.

L'actu

En Continu

19:24 De nombreux nerfs et buffs arrivent sur Hearthstone avec le patch 20.2.2 !
19:13 MSI LoL 2021 : Damwon vs RNG pour le début du Rumble le 14 mai
18:26 Kameto confirme le départ d'Adam qui devrait rejoindre Fnatic
17:59 La planche de surf, nouveau chouchou des joueurs en Créatif ?
17:59 Breeze est désormais disponible dans le mode classé de Valorant
16:43 Preview de Scarlet Nexus : La nouveauté imaginée par Bandai Namco
16:00 Scarlet Nexus se laisse approcher grâce à une démo prévue pour ce mois de mai
14:02 BC Classic : Tout ce qu'il faut savoir au sujet de la Joaillerie
14:00 Comment équiper sa Lisa sur Genshin Impact
13:48 GamerScore Challenge : Xbox offre des récompenses réelles à ses joueurs les plus fervents

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Quels decks jouer pour Forgés dans les Tarides sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux