Menu
DreamHack Winter : Interview cArn
0

La plus grande LAN du monde en Suède

DreamHack Winter : Interview cArn

La plus grande LAN du monde débute aujourd'hui en Suède. Millenium est sur place afin de vous faire vivre l'événement comme si vous y étiez. L'ancienne star de Counter Strike cArn, aujourd'hui manager chez Fnatic, a répondu à nos questions :

 

 

 

Traduction, par DamCx

00:14 – Alors, Carn, tu as joué ton premier tournoi sur CS:GO, hier, en tant que manager. Qu’en as-tu pensé ?

Nous sommes nouveaux [sur ce jeu], alors c’est vraiment difficile pour nous de participer à ce tournoi, surtout si l’on considère qu’on jouait encore à CS 1.6 il y a une semaine. Nous sommes aussi allés jouer à Bucharest, Portugal et aussi en Chine, jouant à CS:Online, qui est semblable à la 1.6, en comparaison aux équipes présentes qui s’entraînent sur CS:GO depuis plusieurs mois. Alors cela a été une tâche très difficile de devoir rencontrer NiP, une des meilleures équipes, si ce n’est la meilleure équipe du monde. Lors de la première partie, cela a été difficile, mais les mecs [Fnatic] m’ont surpris par leur bon niveau de jeux, alors qu’ils ne jouaient dessus que depuis 5 jours. Nous avons aussi réalisé un bel effort contre MouseSports. Je pensais que nous avions la partie [en main], nous savions que nous venions ici pour apprendre le jeu, apprendre des matchs, et pour jouer des matchs officiels. Mais quand nous avons mené 12 à 9, j’ai eu l’impression que nous avions vraiment la possibilité d’aller jusqu’à l’arbre final. Alors cela a été dommage et triste. Nous sentions vraiment que nous maîtrisions la partie. Cela a été un très bon début, cela aurait pu être mieux, mais dans les mois à venir, nous serons au top sur CS:GO.

01:26 – Oui, vous n’avez pas été chanceux car votre groupe était très difficile. Penses-tu que tu aurais pu faire mieux dans un autre groupe ?

Ou… Probablement. C’est très bien d’avoir de grands défis, tu sais, pour pouvoir se motiver et pour te faire faire des choses extraordinaires. Mais ce n’est pas très facile de battre des équipes qui s’entraînent depuis plus longtemps que nous. Alors oui, jouer dans un autre groupe aurait été différent, nous aurions peut-être pu aller jusqu’en quart de finale. Mais de toute façon, nous aurions eu, à un moment ou un autre, à jouer contre une de ces équipes, alors cela n’aurait rien changé. L’équipe est déjà repartie, ils sont rentrés chez eux pour s’entraîner, et peut-être jouer le tournoi qualificatif de ce week-end. Il n’était pas vraiment faisable de pouvoir remporter ce tournoi ce week-end, mais nous avons appris de bonnes choses, et le résultat est prometteur, considérant le nombre de tours que l’on a faits contre une des meilleures équipes, et nous avons battu ESC, aussi nous devrions être au top dans un futur proche.

02:25 – Allez-vous vous centrer sur CS:GO à 100%, ou allez-vous continuer à vous entrainer sur la 1.6, ou CS:Online ?

Je pense que si l’opportunité se présente, nous jouerons encore à la 1.6. Il va y avoir des tournois en Europe de l’Est, en Ukraine, nous pourrions envisager d’aller là-bas. Tous nos joueurs, en incluant Rytter, notre 5e et dernière recrue, ont de bonnes expériences en 1.6, et retourner à ce jeu qui sera probablement toujours dominant, nous aurons un gros impact. Mais nous devons faire attention, car nous sommes déjà à la traîne sur CS:GO, et les autres équipes continuent à s’entrainer, alors nous devons nous concentrer sur CS:GO, c’est déjà actuellement le cas, mais nous regardons les autres titres de jeux Counter-like, et même les titres à venir, comme CSProMod, comme le dit la rumeur depuis plusieurs années. Mais j’ai l’impression que quelque chose se prépare en coulisse, façon de parler, nous sommes curieux de le voir. Mais oui, CS:GO reste notre objectif, mais nous restons très ouverts.

03:28 – Vous venez de changer de joueur, la semaine dernière, où il y a deux semaines. Es-tu content de ce changement, et est-ce que l’équipe est complète maintenant ?

En fait, nous n’avions pas en tête que l’équipe resterait comme elle était indéfiniment, et nous essayons d’avancer pas à pas dans le monde de CS:GO, et de voir comment ça se passe. Nous avons fait de très bons résultats ici, même si nous avons perdu dans les phases de groupes, mais considérant l’ensemble, tout s’est bien passé. Très bon recrutement en la personne de Rytter, nous avions besoin d’un leader in-game, alors tout le monde s’est concentré sur ce point. Il a beaucoup parlé durant les parties, donnant des ordres, nous avions eu quelques problèmes par le passé avec ça. Nous étions dominants sur CS 1.6, mais c’est parce que nous avions un très bon groupe de joueurs, de très bon niveau individuellement, très bon sniper, très bons joueurs en armes de poing, nous étions meilleurs sur tous les points, comparés aux adversaires. Mais dans CS:GO, ce sera différent, le fait de jouer les stratégies deviendra obligatoire, et sera le facteur le plus important. Et nous avions besoin de quelqu’un qui réfléchit énormément pendant les parties. Se concentrer sur les stratégies plutôt que de prendre des frags, être la personne qui remet tout dans l’ordre pour l’équipe.

04:44 – Merci beaucoup. Veux-tu ajouter quelque chose pour les Français ?

Je tiens à te remercier pour l’interview, cela fait quelques années, la dernière fois que je suis allé à Paris, ou en France, pour une compétition. Mais je me rappelle que c’était sympa à faire. Il y avait beaucoup de fans, une bonne ambiance, un des premiers événements purement eSport, et les gens venaient faire la fête, et encourager pour avoir de belles parties. C’est très bien, et j’en étais très heureux. Merci à nos sponsors, RaidCall, MSI, SteelSeries, Eizo. Bonjour. Bye bye


0

L'actu

En Continu

14:29 Esport - Counter-Strike : deux nouvelles recrues chez Cloud 9
11:41 Esport - Counter-Strike : Sale journée pour les Français en ESL Pro League
12:12 Esport - Counter-Strike : Dignitas met deux joueurs sur le banc de touche
12:26 Esport - Counter-Strike : Vitality bat Fnatic et peut croire aux playoffs
12:30 Origen devient Astralis pour la prochaine saison du LEC
15:30 Esport - Counter-Strike : Le roster MIBR est en crise
14:58 Esport - Counter-Strike : G2 en difficulté face à BIG
15:04 Esport - Counter-Strike : G2 s'incline contre ENCE en ESL Pro League
18:36 Esport - Counter-Strike : ALEX chez C9
15:29 Esport - Counter-Strike : Vitality perd de nouveau face à Astralis

Articles

recommandés

Esport - Counter-Strike - karrigan : « Je vis pour jouer devant du public »
CS:GO - Le burnout, ou l'accélération d'un fléau de l’esport
Misutaaa est-il le nouveau ZywOo ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO