Menu
Cocktail Molotov
Principe
  • Avantages et inconvénients
  • L'avis des acteurs de la scène
  • Les différentes solutions proposées
1

Beaucoup en ont parlé, peu en ont tiré des conclusions. Le cocktail Molotov n'en a pas fini de faire parler sur Counter-Strike : Global Offensive.

Cocktail Molotov

Si Counter-Strike a vu le jour le 18 juin 1999, l'histoire de ce mode à part ne fut pas toute rose et elle continue aujourd'hui d'animer les forums de Valve. Plusieurs modifications ont généralement entrainé des réactions en masse des utilisateurs, rarement pour signifier leur satisfaction. Quelques moments clés, par exemple, sont à retenir pour mieux comprendre le débat qui se déroule actuellement concernant Counter-Strike : Global Offensive et plus particulièrement l'apparition du cocktail Molotov et de la grenade incendiaire.

Le WON

Le bon vieux temps avant l'arrivée de Steam


Premier grand chamboulement, le passage du statut de bêta à celui de jeu officiel. Ceci s'est déroulé le 8 novembre 2000, peu de temps après le rachat du mode par Valve. Les deux créateurs, Minh Le et Jess Cliffe, intègraient alors le staff de l'éditeur américain et participèrent activement à l'évolution du soft dans son ensemble. Depuis ils ont quitté le navire, laissant seul Valve aux commandes. À l'origine gratuit, CS nécessite toutefois de posséder Half-Life pour être accessible. Logique car on utilise ici le moteur graphique d'un des FPS qui a révolutionné le monde des jeux vidéo à la fin du XXe siècle.

Le 24 avril 2002 le style de jeu change radicalement avec l'apparition de la version 1.4. Fini les déplacements rapides et autres tirs de précision suite à la correction de plusieurs bugs qui étaient grandement utilisés par les joueurs. Mais le premier grand virage opéré par Valve sera certainement la disparition du World Opponent Network (WON) en 2004, nous obligeant désormais à nous connecter sur Steam. Dès lors la communauté autour du mode se fait entendre sans parvenir toutefois à faire plier l'éditeur. Ce dernier lance donc définitivement sa version 1.6 dans l'arène, nous faisant découvrir la première arme qui sera bannie par tous : le bouclier contre-terroristes.

Véritable objet d'antijeu, ce dernier sera très rapidement interdit sur les serveurs privés mais également en compétition car tout simplement il rendait les CT surpuissants. La recherche perpétuelle d'équilibre entre les deux camps rivaux sera donc désormais au cœur des luttes des utilisateurs. Ils décident de prendre les choses en main en supprimant certaines cartes des tournois (de_aztec ou de_dust par exemple) mais également en instaurant des règles qui perdureront jusqu'à aujourd'hui (interdiction d'utiliser les flash bug, le bouclier et certaines commandes). Finalement ces luttes internes auront permis à Valve de corriger autant que faire se peut le tir lorsqu'en octobre 2004 ils sortent Counter-Strike : Source. Principal objet controversé, le fameux bouclier disparait alors et au fil des années des correctifs sont ajoutés. Les employés de Seattle écoutent enfin la communauté, même si leurs actions sont à retardement.

Cocktail MolotovJe crois que là les CT ne passeront pas !


Depuis quelques semaines maintenant, Global Offensive est officiellement disponible. Ce nouveau mode nous ramène plusieurs années en arrière grâce au débat sur le cocktail Molotov et les grenades incendiaires. Ces deux nouveaux équipements ont déjà connu des corrections, notamment le fait qu'ils explosent en vol après un certain laps de temps et qu'il ne faut plus attendre qu'ils touchent le sol pour qu'ils soient effectifs. Ce petit correctif pouvait déjà être considéré comme étant une rectification, tout simplement car désormais il faut savoir lancer pour être efficace (oui ce n'est pas à la portée de tout le monde).

Mais cela n'a pas empêché le débat de reprendre de plus belle, surtout avec la multiplication des événements professionnels. La question demeure posée et n'est pas totalement tranchée que ce soit par les utilisateurs ou les organisateurs. Le problème créé par l'apparition ces deux nouveaux modèles est encore une fois la balance. Si dorénavant Contre-Terroristes et Terroristes sont au même pied d'égalité, c'est toujours l'antijeu qui est au cœur des débats. Comment revenir dans un match lorsque vos adversaires abusent du Molotov pour vous empêcher de désamorcer la bombe ? Ou comment rentrer sur un site pour poser la bombe quand tous les accès sont bloqués régulièrement à la grenade incendiaire ? Voilà les deux questions principales auxquelles l'ensemble de la communauté tente d'apporter des réponses.

 

fLip & Mac Coy

1
Fiskje il y a 7 ans

Joueur de la scène, froyge, :DDD

L'actu

En Continu

11:41 Esport - Counter-Strike : Sale journée pour les Français en ESL Pro League
12:12 Esport - Counter-Strike : Dignitas met deux joueurs sur le banc de touche
12:26 Esport - Counter-Strike : Vitality bat Fnatic et peut croire aux playoffs
12:30 Origen devient Astralis pour la prochaine saison du LEC
15:30 Esport - Counter-Strike : Le roster MIBR est en crise
14:58 Esport - Counter-Strike : G2 en difficulté face à BIG
15:04 Esport - Counter-Strike : G2 s'incline contre ENCE en ESL Pro League
18:36 Esport - Counter-Strike : ALEX chez C9
15:29 Esport - Counter-Strike : Vitality perd de nouveau face à Astralis
14:42 Esport - Counter-Strike : G2 trébuche contre Heroic

Articles

recommandés

Esport - Counter-Strike - karrigan : « Je vis pour jouer devant du public »
CS:GO - Le burnout, ou l'accélération d'un fléau de l’esport
Misutaaa est-il le nouveau ZywOo ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO