Millenium / Guides jeux vidéo / Star Citizen /

Star Citizen : Taranis

Star Citizen : Taranis
0

Système frontalier de l’empire, Taranis possède les champs d’astéroïdes les plus meurtriers de la galaxie. Le système jouit toutefois d’une popularité grandissante grâce au jeu ultraréaliste Arena Commander dans lequel on peut voir, dans l’une de ses cartes, la lune détruite de Taranis II.

Star Citizen : Taranis

Taranis est un système non affilié de l’univers de Star Citizen : aucune faction ne l’a revendiqué. Constitué de quatre planètes, dont aucune n’est habitable, il ne possède pas d’atout stratégique suffisamment intéressant pour mériter un investissement. Le système est également isolé car il n’est connecté par aucun jump-point de grande taille. Cependant, des vaisseaux commerciaux ou de contrebande traversent régulièrement le système puisqu'il peut permettre de transiter entre le Nexus de Terra et celui de la Terre, en moins de jumps que par l’axe principal et, surtout, avec moins de surveillance.

A propos

Le système Taranis a été découvert en 2478 par le vaisseau Mythic Horizon. Lors de l’exploration des nouveaux astres, une des navettes d’observation du vaisseau s’était faite percuter par une météorite et explosa en vol avec tous ses occupants. Comme peut l’illustrer ce drame, voyager dans ce secteur était risqué, et le reste encore de nos jours. Si on ajoute à cela, l’absence de ressource et de planète habitable, le système n’a jamais été convoité par l’humanité et demeure non affilié à ce jour.

Cependant, l’entreprise Original System a redonné goût à la population pour cet environnement désolé avec son jeu vidéo Arena Commander. Dans la carte « Broken Moon », l’entreprise y présente des paysages cosmiques magnifiques dans lesquels on distingue la lune brisée de Taranis II. Les joueurs s’affrontent dans des escarmouches spatiales tout en évitant des astéroïdes en mouvement. Ce jeu vidéo a une communauté de passionnés, les « Arena Nuts », qui font même le déplacement pour voir le spectacle de leurs propres yeux. Cependant, voyager dans un système non contrôlé de l’UEE est une activité à haut risque. Les touristes doivent éviter pirates et astéroïdes pour mériter leurs holographes devant la lune de Taranis II.

Taranis et ses astres dans la Starmap - Star Citizen
Taranis et ses astres dans la Starmap

Géographie

Taranis I

Taranis I est une planète naine, aux températures extrêmement chaudes, inhospitalière pour les humains. Au milieu du 26ème siècle, les premiers relevés topographiques (radar, interféromètre et imagerie spatiale) ont produit une projection dans laquelle on pouvait distinguer un visage humain. Ce phénomène nommé le « Visage de Taranis » a provoqué un engouement culturel éphémère dans l’empire. Le débat sur la présence ou non d’espèce intelligente sur la planète fut rapidement tranché par une expédition, subventionnée par le privé, qui détecta que l’anomalie était simplement due à un relief photographié avec un certain angle de caméra. Certains conspirationnistes sont encore convaincus de nos jours que le gouvernement leur cache la présence d’aliens sur Taranis I.

Star Citizen

Taranis II

Taranis II est surtout connue pour sa lune fracturée. Ce phénomène n’a rien de naturel. La planète a subi les années folles de terraformation effrénée sous la dynastie Messer. A première vue, son environnement et sa composition en faisait une mauvaise candidate. Elle est, cependant, située dans la « zone verte » et cela suffisait largement pour Ophion Inc., entreprise développant des équipements de géologie bon marché. Les dirigeants de l’époque souhaitaient à tout prix tester une nouvelle technique expérimentale de terraformation. L’idée était d’exploiter la lune en orbite, pour fournir l’énergie nécessaire à la transformation de la planète ciblée. Dans le cas de Taranis II, avec des équipements de mauvaise qualité et un personnel exploité dans des conditions proches de l’esclavagisme, Ophion Inc. a « réussi l’exploit » de fracturer le manteau de la lune de Taranis II.

De nos jours, ce désastre continue d’avoir des conséquences sur l’environnement de la planète. Au-delà de la lune complétement brisée, des millions de morceaux résultant de l’explosion se sont retrouvés en orbite autour de Taranis II et percutent régulièrement sa couche terrestre. Les machines de terraformation, installées dans l’espace autour de la planète, se sont mises en surrégime et, encore de nos jours, brûlent l’atmosphère avec violence.

Star Citizen

Taranis III

Située à l’extrémité de la « zone verte », Taranis III est une planète aux conditions climatiques particulièrement sévères. L’atmosphère est constituée d’une épaisse couche de brouillard dans lequel sévissent en permanence des tempêtes. L’intensité de ces orages ont d’ailleurs donné le nom au système : Taranis (ancien dieu de la foudre Celte).

Malgré une atmosphère irrespirable pour l’homme, une petite colonie s’y est installée. La station de recherche Bethor a été établie en 2536 pour étudier la météorologie et expérimenter les techniques de contrôle climatique. Cet avant-poste s’est étendu au fur et à mesure des années pour devenir une véritable colonie d’expatriés humains mais également de refugiés Tevarin. De nos jours, la communauté semble sous contrôle d’un syndicat, mais il est très difficile de confirmer ces dires, car peu d’informations sont données aux visiteurs.

Star Citizen

Taranis IV

Taranis IV est une géante gazeuse principalement constituée d’hydrogène et d’hélium. Les ressources en gaz attirent de temps à autres des pilotes avec des équipements spécialisés pour les récolter. Toutes les tentatives pour installer une station de raffinerie spatiale ont échoué, probablement en raison des différents dangers du système.

Star Citizen

Ceinture d’astéroïdes Alpha et Beta

Deux ceintures d’astéroïdes séparent Taranis I et Taranis II. Elles sont réputées périlleuses à traverser puisque leur déplacement est rapide et leur concentration est dense. Pour ne rien arranger, les collisions régulières entre ces astéroïdes provoquent l’éjection de débris. Les grands groupes miniers, face à ce danger, n’ont jamais voulu exploiter le minerai dans ces ceintures. De temps à autre, quelques indépendants téméraires cherchent la fortune dans ce secteur. En plus des dangers cosmiques, les voyageurs du système peuvent être pris en embuscade par des pirates. Cependant, ces derniers ont également essuyé des pertes, victimes d’impact contre les astéroïdes.

Jump Points

Système Cible

Taille Du Jump-Point

Affiliation Cible

Ellis

Moyen

UEE

Genesis

Moyen

Fair Chance Act

Helios

Moyen

UEE

Terra

Petit

UEE

Potentiel du Système

Avant-propos : Les études de potentiel ci-dessous ont été réalisées en faisant des suppositions sur le gameplay des différents métiers. Elles sont donc propres à Millenium et ne reflètent pas forcément la réflexion de CIG. L’analyse a été faite en pondérant l’influence de chacun des items présents dans le système (spécificité des planètes, astéroïdes, géante gazeuse, site emblématique, etc…) et sa position dans la galaxie. Le niveau d’appréciation de chaque potentiel est jugé par rapport à la moyenne et l’écart type des résultats de l’ensemble des systèmes. Par conséquent, les résultats sont relatifs entre tous les systèmes et non absolus.

Potentiel du Système

Potentiel Marchand – Commun

La ville de Bethor sur Taranis III peut proposer quelques opportunités pour les marchands.

 

Potentiel Ressources – Commun

Les indépendants peuvent collecter de précieuses ressources sur la géante gazeuse et dans les amas d'astéroïdes. Attention cependant, le système est dangereux et la rentabilité peut vous faire défaut.

 

Potentiel Exploration – Commun

Comme tout secteur non-affilié, Taranis peut réserver son lot de surprises mais rien n'est certain.

 

Potentiel Recherche – Commun

Taranis III peut être une destination intéressante pour les scientifiques avec son écosystème unique.

 

Potentiel Tourisme – Bon

Entre le fameux "Visage de Taranis" et la lune brisé de Taranis II, vos passagers auront de quoi s'émerveiller dans le système. Attention cependant à bien les protéger.

 

Dangerosité – Risqué

Le système est hostile par son environnement mais également par quelques bandes de pirates. La civilisation se concentre sur Bethor qui serait elle-même dirigé par un syndicat aux intentions mystérieuses.

Pour aller plus loin

les lieux

0

L'actu

En Continu

07:00 Star Citizen : la date de la CitizenCon 2951 est annoncée
07:00 Star Citizen: Nommer son vaisseau
12:00 Star Citizen Live : All About Alpha 3.13
12:00 Star Citizen : Les objets récoltables (Harvestables)
16:30 Star Citizen : L'amarrage (ou Docking)
07:00 Star Citizen : Calling All Devs sur le ravitaillement et la réparation
16:30 Star Citizen : le patch 3.13 accessible à la vague 1 sur les serveurs de test
16:03 Star Citizen Live : Lore Builder - Gangs of Pyro
07:00 Inside Star Citizen : Making Your Reputation - Se tailler une réputation
20:00 Star Citizen : Mise à jour Galactapedia de Mars 2021

Articles

recommandés

Star Citizen : Mise à jour Galactapedia 23 Février 2021
Star Citizen : Patch alpha 3.13
L'équipage Millenium Star Citizen a besoin de vous !

Guides

à découvrir

Star Citizen : Les objets récoltables (Harvestables)
Star Citizen: Nommer son vaisseau
Star Citizen : L'amarrage (ou Docking)